Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net : actualité économique, financière sénégalaise et africaine
Développer un contenu vérifié, instructif, constructif et attentif, de manière professionnelle et responsable.

Energie : Le programme Desert to Power présenté à Dakar


Rédigé le 6 Avril 2018 à 10:30 | 0 commentaire(s) modifié le 6 Avril 2018 - 10:36


La Banque Africaine de Développement (BAD) envisage d’effectuer, une mission conjointe avec l’Agence Française de Développement (AFD), l’Agence Internationale d’Energie Renouvelable ( IRENA), Solar Plaza, les acteurs du secteur privé et d’autres Partenaires Techniques et Financiers (PTF), à Dakar, du 07 au 11 Avril 2018, en vue de présenter officiellement le programme Desert to Power et d’identifier les opérations (projets d’investissement, programmes d’appuis aux réformes, assistances techniques) éventuelles à appuyer dans les prochaines années dans le cadre de ce programme.


Energie : Le programme Desert to Power présenté à Dakar
(Ecofinance.sn Dakar) - Selon un communiqué, le programme Desert to Power est la déclinaison opérationnelle du Nouveau Pacte pour l’Energie en Afrique, dans la région sahélo-saharienne du continent africain, comprenant les pays de l’Alliance pour le Sahel et ceux situés le long du tracé de la Grande Muraille Verte. 

Cette partie du continent africain qui comprend 11 pays (Burkina Faso, Djibouti, Erythrée, Ethiopie, Mali, Mauritanie, Niger, Nigéria, Sénégal, Soudan et Tchad)  a une population estimée à 400 millions de personnes dont environ 250 millions sont sans accès à l’électricité. 
Cette initiative est une approche de développement programmatique. Elle vise à promouvoir des solutions d’énergies pour alimenter les ménages, les PME, le pompage d’eau pour l’élevage, l’irrigation, les chaînes de valeur agricoles et les résiliences au changement climatique en développant l’énorme potentiel en énergie solaire dans cette partie désertique du continent africain.  
  
Le Sénégal étant un des pays relevant de ce programme, la présente mission qui vise à rencontrer les différents ministères et structures pertinentes dans le secteur de l’énergie, permettra de présenter au Gouvernement les objectifs du programme Desert to Power qui se veut complémentaire des programmes en cours dans la région sahélo-saharienne, de comprendre la stratégie du Gouvernement dans le secteur de l’énergie, les réformes menées notamment pour le développement des énergies renouvelables et les priorités définies pour les prochaines années, notamment pour l’énergie solaire; etc. 


Avec lejecos



Actualité | Economie | Finance | Innovation & Technologie | Social | Environnement | Equobusiness | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Blog Relations médias

Conseil des ministres

SENEGAL : promulgation de la loi relative au PTIP 2019-2021 et la loi de Finances pour l’année 2019.

(Equonet-Dakar) - Au titre des textes législatifs et réglementaires, le Président de la République a promulgué la loi portant approbation du Programme triennal d’investissements publics (PTIP) 2019-2021 ainsi que la loi de Finances pour l’année 2019.


Nominations

Les nominations du Chef de l'Etat au Conseil des ministres du 14 novembre 2018

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz








Derniers tweets




Facebook

Actu d'Afrique

COTE D’IVOIRE : 767 milliards FCFA pour résoudre les problèmes persistants de balance des paiements

(Equonet-Dakar) - Les perspectives économiques du pays restent robustes, avec une croissance projetée à environ 7½ pour cent en 2018–19. Le déficit budgétaire devrait converger vers la norme régionale de l’UEMOA de 3 pour cent du PIB en 2019. Le programme vise à atteindre une position viable de la balance des paiements, à renforcer la mobilisation des recettes intérieures, à assurer la viabilité de la dette, ainsi qu’à favoriser une croissance inclusive et la réduction de la pauvreté.


Actu d'Europe

La croissance économique n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon l’OCDE

(Equonet-Dakar) - Le développement durable exige une vision plus globale que la croissance économique qui n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon un nouveau rapport du Centre de développement de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).