Connectez-vous S'inscrire
https://www.equonet.net/
ecofinance.sn
Facebook
Twitter
Média de veille et d'alerte sur les questions de gouvernance, de transparence et de redevabilité des ressources extractives au Sénégal et en Afrique.
Veiller sur l'application des obligations du secteur extractif sénégalais.



Financement du “Programme 100.000 logements” de l'Etat sénégalais: le système bancaire local affiche la prudence


Rédigé le 29 Octobre 2021 à 23:29 commentaire(s) modifié le 1 Novembre 2021 - 12:08

Massamba Ndakhté Gaye
Ndakhté M. GAYE est un journaliste d'investigation engagé dans le suivi citoyen des obligations... En savoir plus sur cet auteur

(Equonet-Dakar) - Le système bancaire sénégalais veut s'assurer de la solvabilité des demandeurs de logements et de la solidité financière des entreprises de construction.


Les 100.000 logements de l''Etat sénégalais ne seront pas d'accès facile aussi bien pour les populations que pour les entreprises du marché de la construction. Celles-ci devront d'abord répondre aux exigences des banques pour en Bénéficier.

Déjà, comme à leurs habitudes, les dirigeants des établissements de crédit restent dans la prévention. Pour le financement du ''Programme 100.000 logements” initié par l'Etat du Sénégal par le système bancaire local, ils insistent sur la nécessité d’assurer les conditions d’une bonne appréciation de la solvabilité des potentiels demandeurs et de veiller à la solidité financière des entreprises attributaires des marchés de construction.

Ils l'ont fait savoir lors de la troisième rencontre trimestrielle au titre de l’année 2021 entre la direction nationale de la BCEAO pour le Sénégal et les directeurs généraux des établissements de crédit qui s'est tenue le jeudi 28 octobre 2021, par visioconférence.  

A cet échange, ils ont pris note de la signature de la Convention-cadre entre le Fonds de l’habitat social (FHS), le Fonds de garantie des investissements prioritaires (FONGIP) et l'e l’Association professionnelle des banques et établissements financiers du Sénégal (APBEFS).

Selon un communiqué de presse transmis à equonet, les échanges ont porté principalement sur l'analyse de la situation récente du système bancaire, la gestion des risques opérationnels au sein des établissements de crédit et la mise à disposition à la clientèle par les banques de billets de banque de petites dénominations et des pièces de monnaie.

"Dans un contexte de reprise graduelle de l’activité économique et de maintien d’une politique monétaire accommodante de la BCEAO, la situation du système bancaire a été marquée, au cours des huit premiers mois de l’année 2021, par la progression des emplois bancaires (+501,4 milliards ; +6,6%), pour se situer à 8.110,8 milliards de FCFA à fin août 2021. Cette évolution est principalement tirée par l’activité de portefeuille des banques (+313,6 milliards ; +15,9%), notamment la souscription à des titres publics. Pour sa part, l’encours global de crédits a progressé (+144,3 milliards de FCFA ; +2,8%) pour atteindre 5.238,8 milliards, du fait essentiellement des crédits à moyen terme", souligne le communiqué.


Actualité | EcoFinance | Finance | Technologie | Contenu local | Environnement | Contribution | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Mines-Hydrocarbures | Energies