Connectez-vous S'inscrire

Forum consultatif sur le renforcement de la gouvernance d’entreprise et la promotion des investissements financiers en Afrique de l’Ouest


Rédigé le 12 Juillet 2019 à 12:51 | 0 commentaire(s) modifié le 15 Juillet 2019 - 13:28


(Equonet-Dakar) - Le Groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique de l’Ouest (GIABA) a tenu, du 26 au 28 juin 2019 à Lomé, sous le haut patronage du président de la République togolaise et en collaboration avec le Fonds d’investissement spécialisé dans le financement et le développement d’infrastructures publiques (Meridiam SAS), un forum consultatif sur le renforcement de la gouvernance d’entreprise et la promotion des investissements financiers en Afrique de l’Ouest à travers la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LBC/FT).


L’objectif de la rencontre est de promouvoir l’investissement financier en Afrique de l’Ouest en impulsant une dynamique de bonne gouvernance axée sur la mise en œuvre effective et efficace des mesures de transparence, de bonne gouvernance et de LBC/FT. Pour le président de la Centif Togo dont le pays accueille le forum, c’est une opportunité pour les secteurs public et privé de la région ouest africaine de débattre des risques relatifs à la gouvernance d’entreprise. Reconnaissant que la région est marquée par la recrudescence des menaces de toutes sortes, Tchaa Bignonssi Aquitème a exhorté les participants à des réflexions en toute responsabilité afin que les investissements financiers et le développement économique ne soient entravés. 

Partenaire du GIABA dans l’organisation de ce forum consultatif, Meridiam SAS a été représenté par Arnaud Kalika, responsable de la sécurité et conformité. Présente en Afrique, cette institution sécurise ses investissements en développant des outils de contrôle très contraignants afin de délivrer des projets en conformité avec les normes internationales. A ce titre, Kalika a informé que Meridiam SAS travaille avec les Centifs et les institutions régionales de lutte contre les financements occultes ou frauduleux.

Souhaitant que cette rencontre soit fructueuse en échanges et partage, Arnaud Kalika a conclu en ces termes : «(…) nous pensons que l’Afrique n’a pas à rougir de ses instruments et que les acteurs privés doivent apprendre à mieux (les) connaître (…). C’est tout l’intérêt de ce partenariat avec le GIABA, qui selon nous, est l’organisme par excellence en la matière, au-delà même de la CEDEAO (…)».

Abondant dans le même sens, Kimelabalou Aba, directeur général du GIABA a souligné la nécessité de refonder l’approche en décloisonnant et en établissant des passerelles entre les actions de lutte contre la criminalité financière et les programmes de développement de la région. Pour y parvenir, il est donc nécessaire selon lui, d’établir un partenariat avec le secteur privé pour prévenir l’utilisation détournée du système financier à des fins de BC/FT. Aux représentants du secteur privé majoritairement présents au forum consultatif, Mr Aba les a exhortés à rehausser les échanges par leurs contributions et expériences, à être attentifs aux différentes sessions pour avoir des résultats tangibles et probants dans cette lutte ardue.

Dans son discours d’ouverture, Komi Selom Klassou, premier ministre et chef du gouvernement togolais a salué la tenue du forum dans son pays pour discuter des sujets aussi importants pour des peuples partageant un destin commun. Cette rencontre de Lomé est l’occasion de renouveler la volonté du pays et de réaffirmer son engagement à lutter contre le BC/FT ; selon Dr Komi Selom Klassou. Il a aussi reconnu que l’environnement sécuritaire de la sous-région est marqué par les crimes économiques et financiers, des phénomènes qui profitent de la faiblesse structurelle du tissu social et des économies pour se répandre.

Dans ce sens, il a invité les parties prenantes à une lutte coordonnée contre le crime organisé et le terrorisme qui constituent la plus grande menace pour la paix et la sécurité internationales sans lesquelles aucun développement n’est possible. «(…) Je voudrais (…) inviter tous les acteurs privés (…) du secteur financier et non financier ainsi que leurs superviseurs à s’investir davantage dans la lutte à travers le développement d’une meilleure culture de la conformité. Vous êtes le moteur du développement de nos pays et c’est par votre franche collaboration que nous parviendrons à une économie plus saine (…)» a-t-il affirmé à l’ouverture officielle de la rencontre de Lomé.

Pour rappel, le forum consultatif de Lomé a réuni une centaine de participants comprenant des représentants de banques et établissements financiers opérant dans la région, des responsables de gouvernements et d’institutions de régulation et de supervision du secteur financier, des partenaires et promoteurs d’investissement. Des thématiques liées aux exigences internationales de conformité en matière de LBC/FT et des bonnes pratiques pour faciliter l’accès aux fonds d’investissement pour les autorités nationales et les acteurs du secteur privé ont été abordés.

Source : GIABA
 
Equonet



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République a présidé la réunion du Conseil des Ministres, ce mercredi 16 octobre 2019, à 10 heures, au Palais de République. En autres sujets abordés, figurent le Magal de Touba, les collectivités territoriales, les infrastructures ferroviaires et routièrs, etc.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République du Sénégal a pris les décisions suivantes au cours du conseil des ministres de ce mercredi 16 octobre 2019 qui a examiné et adoptés des textes législatifs et réglementaires :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Le Rwanda continue de faire des progrès notables pour maintenir une croissance forte et inclusive, selon les services du Fmi.

(Equonet-Dakar) – Selon les services du Fonds monétaire international (FMI), la croissance du produit intérieur brut (PIB) réel a dépassé les attentes, atteignant en moyenne 10,3% au premier semestre de 2019.


Actu d'Europe

L'Égypte prend des mesures importantes pour approfondir ses marchés monétaire, dérivé et financier

(Equonet-Dakar) - La Banque centrale d' Égypte a fait des progrès considérables dans le développement de ses marchés monétaire, dérivé et financier. L’introduction d’un point de repère du taux d’intérêt sans risque est l’une des mesures importantes prises pour jeter les bases de l’amélioration et de l’amélioration de l’efficacité du marché. Cette évolution est conforme au mouvement international en faveur de l’élaboration de taux sans risque à mesure que les repères -IBOR sont en train de disparaître.