Connectez-vous S'inscrire

France/Sénégal : feuille de route pour structurer la coopération dans le secteur culturel


Rédigé le 23 Novembre 2019 à 22:19 | 0 commentaire(s) modifié le 25 Novembre 2019 - 21:38


(Equonet-Dakar) – Dans le cadre du séminaire intergouvernemental franco-sénégalais tenu à Dakar le 17 novembre 2019, les deux pays sont convenus de structurer leur coopération culturelle à l’aune de la saison africaine, en France en 2020. Lire leur feuille de route.


Le Sénégal et la France renforceront leur coopération muséale grâce à une meilleure circulation des oeuvres et à un programme de formation des professionnels du secteur.

Les deux Etats encourageront, ainsi, la circulation des oeuvres d’art et des objets culturels, en facilitant les dispositifs douaniers d’importation et à travers des partenariats entre musées, notamment le Musée des Civilisations noires (MCN), afin d’offrir aux populations une programmation d’expositions d’envergure et à fort rayonnement. Une grande exposition « Picasso l’Africain », organisée par le Musée Picasso-Paris et le Musée du quai Branly-Jacques Chirac, pourrait se tenir au MCN, en 2020.

Dans le même objectif de renforcement des liens entre les musées, le sabre d'El Hadj Omar Tall, appartenant aux collections nationales affectées au musée de l'Armée et qui avait fait l'objet d'un prêt exceptionnel pour l'ouverture du MCN, fera l'objet d'un dépôt de longue durée de cinq ans prenant effet à compter du terme du précédent prêt consenti (i.e. décembre 2019). Ce prêt constituera un préalable à la restitution du sabre au Sénégal, restitution qui devra faire l’objet d’un examen par le parlement français.  

Par ailleurs, la France et le Sénégal s’engageront, dès 2020, dans un programme de formation, dans les différents domaines de la culture et de la communication. Dans le patrimoine, l’Institut national du patrimoine (INP) conduira, en lien avec l'université Cheikh Anta Diop, un programme en vue d’une implantation régionale et afin de répondre notamment aux demandes en matière de conservation préventive et de médiation culturelle. Ces deux institutions favoriseront les échanges entre experts sénégalais et français et mobiliseront leurs outils de formation en présentiel et à distance. Le ministère français de la Culture propose, en outre, de réaliser, dès 2020, un programme de cours sur les métiers du patrimoine intitulé « e-patrimoine Sénégal ». Par ailleurs, par l’intermédiaire de l’Institut français du Sénégal, un dispositif de formation et de professionnalisation des acteurs du secteur de l'audiovisuel, est lancé.

S’agissant de la création artistique, les deux Etats encourageront les mobilités et les échanges entre artistes français, sénégalais et d'autres pays voisins, dans le cadre de résidences de création et de recherche telle que la Villa Ndar à Saint Louis. Parmi les 120 dossiers déposés sur l’appel à candidatures de la résidence Saint-Louis Ndar pour l’année 2020, 20 résidents seront accueillis pour une durée de 1 à 3 mois dans les disciplines telles que les arts de la scène, les arts visuels, les arts numériques et la recherche. Parallèlement, d’autres résidents seront accueillis dans le cadre de partenariats (Sciences Po-UGB, Salon DDessin Paris, galerie Chevalier-Paris avec les Manufactures sénégalaises des arts décoratifs de Thiès, Fondation Maison des Sciences de l'Homme, France Media Monde pour le lauréat du prix RFI Théâtre).

Facteur de lien social, le développement des industries culturelles et créatives sera soutenu par les deux Etats :

 Deux entrepreneurs sénégalais ont été lauréats du programme « Afrique Créative » soutenu par l’AFD dans le domaine du cinéma et du spectacle vivant avec un financement d’amorçage de leur projet (jusqu’à 250.000€ en subvention). Ils feront partie de la délégation officielle du Premier ministre français pour cette visite.

Les initiatives conjointes dans le champ de l’entreprenariat culturel seront encouragées, afin de développer les échanges entre créateurs, entreprises, jeunes pousses (« start-up ») et acteurs majeurs du numérique. Dans cet objectif, la présence française à travers la délégation « Entreprendre dans la culture » au Sénégal (engagée par le ministère français de la Culture depuis 2015) permettra à dix entrepreneurs français de participer au Dakar Digital Show (3 -5 décembre 2019).

Enfin, l’accent sera mis sur la structuration d’une industrie cinématographique au Sénégal. A ce titre, l’AFD mobilisera 1,5 M€ pour financer une étude de faisabilité relative à la création d’une cité du cinéma, ainsi qu’un incubateur de cinéma porté par les professionnels du secteur. Les actions du Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC), en faveur de la professionnalisation des acteurs du secteur seront poursuivies ainsi que le soutien à la jeune création.

Equonet



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 27 novembre 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL, a présidé le Conseil des Ministres, le mercredi 27 novembre 2019, à 10 heures, au Palais de la République.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 27 novembre 2019

(Equonet-Dakar) - Au cours du conseil des ministres e ce mercredi, le président de la République a pris des mesures individuelles en procédant à de nouvelles nominations.


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

4,2 millions d'euros de l’AFD pour la mise en place d'un centre de prise en charge globale des victimes de violences sexuelles et de violences basées sur le genre à Bangui.

(Equonet-Dakar) - Rémy RIOUX, directeur général de l'AFD, Pierre-Yves REVOL, président de la Fondation Pierre Fabre et Béatrice GARRETTE, directrice générale, ont signé en présence du Dr Denis MUKWEGE, prix Nobel de la paix 2018, une convention de financement d'un montant de 4,2 millions d'euros pour la mise en place d'un centre de prise en charge globale des victimes de violences sexuelles et de violences basées sur le genre à Bangui annonce un communiqué de presse transmis à Equonet.


Actu d'Europe

L'Égypte prend des mesures importantes pour approfondir ses marchés monétaire, dérivé et financier

(Equonet-Dakar) - La Banque centrale d' Égypte a fait des progrès considérables dans le développement de ses marchés monétaire, dérivé et financier. L’introduction d’un point de repère du taux d’intérêt sans risque est l’une des mesures importantes prises pour jeter les bases de l’amélioration et de l’amélioration de l’efficacité du marché. Cette évolution est conforme au mouvement international en faveur de l’élaboration de taux sans risque à mesure que les repères -IBOR sont en train de disparaître.