Connectez-vous S'inscrire

INVESTISSEMENT DU FONDS MONDIAL DE LA SANTE : Le Sénégal et 7 autres pays évalués


Rédigé le 30 Janvier 2018 à 01:09 | 0 commentaire(s) modifié le 30 Janvier 2018 - 01:14


Le bailleur de la lutte contre les maladies les plus dévastatrices, le Fonds mondial, a lancé un programme évaluation prospective pays. Ce programme concerne le Sénégal, seul pays francophone et 7 autres.



(Ecofinance.sn Dakar) - 

Le projet d’évaluation Prospective dans les Pays a été lancé, hier, par le fonds mondial au Sénégal. Le Groupe Technique de Reference en Evaluation (TERG) est mandaté par le Conseil d’administration du Fonds Mondial pour conduire des évaluations indépendantes de son modèle d’activité, de ses investissements et de son impact. Afin de fournir une évaluation détaillée  de l’implémentation et de l’impact de la Stratégie du Fonds mondial pour la période 2017/2022. Investir pour mettre fin aux épidémies, le TERG, en consultation avec le Conseil d’administration et le Secrétariat du Fonds mondial, conduira, au sein de huit pays, un projet intitulé Evaluation Prospective dans les Pays (Prospective Country Evaluation-PCE). 
Ce projet repose sur l’utilisation d’une grande variété de données et de méthodes qui vont permettre de générer des données probantes sur l’implémentation, l’efficacité et l’impact des programmes. Il va également permettre de mesurer la réalisation des objectifs stratégiques du Fonds Mondial, facilitant ainsi une démarche d’amélioration continue de l’implémentation et de la qualité des programmes du pays. Ses objectifs sont les suivants : Examiner et analyser le processus d’implémentation des objectifs stratégiques du Fonds Mondial ; Identifier les risques pouvant nuire à la performance des programmes ainsi que les opportunités d’amélioration de la qualité des programmes en termes d’impact, d’efficacité et d’optimisation des ressources financières ; Contribuer à consolider la fiabilité des mesures en renforçant les systèmes de suivi et évaluation existant; et Identifier et disséminer les bonnes pratiques pouvant contribuer à l’amélioration du modèle d’activité du Fonds Mondial. A la suite d’un processus de sélection rigoureux, un consortium comprenant des chercheurs de l’Université Johns Hopkins  et de l’Université Cheikh Anta Diop a été choisi pour conduire le PCE au Sénégal. 
Présidant l’atelier de lancement, le ministre de la Santé et de l’Action sociale a indiqué que l’évaluation des interventions en santé constitue une priorité pour les autorités sanitaires et permet d’identifier les interventions les plus efficaces mais aussi les facteurs qui entravent ces interventions et que L’évaluation ne doit pas être considérée comme une contrainte, mais une opportunité pour améliorer les pratiques. 



Actualité | Economie | Finance | Innovation & Technologie | Social | Environnement | Equobusiness | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Blog Relations médias

Conseil des ministres

SENEGAL : promulgation de la loi relative au PTIP 2019-2021 et la loi de Finances pour l’année 2019.

(Equonet-Dakar) - Au titre des textes législatifs et réglementaires, le Président de la République a promulgué la loi portant approbation du Programme triennal d’investissements publics (PTIP) 2019-2021 ainsi que la loi de Finances pour l’année 2019.


Nominations

Les nominations du Chef de l'Etat au Conseil des ministres du 14 novembre 2018

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz








Derniers tweets




Facebook

Actu d'Afrique

COTE D’IVOIRE : 767 milliards FCFA pour résoudre les problèmes persistants de balance des paiements

(Equonet-Dakar) - Les perspectives économiques du pays restent robustes, avec une croissance projetée à environ 7½ pour cent en 2018–19. Le déficit budgétaire devrait converger vers la norme régionale de l’UEMOA de 3 pour cent du PIB en 2019. Le programme vise à atteindre une position viable de la balance des paiements, à renforcer la mobilisation des recettes intérieures, à assurer la viabilité de la dette, ainsi qu’à favoriser une croissance inclusive et la réduction de la pauvreté.


Actu d'Europe

La croissance économique n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon l’OCDE

(Equonet-Dakar) - Le développement durable exige une vision plus globale que la croissance économique qui n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon un nouveau rapport du Centre de développement de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).