Connectez-vous S'inscrire

Intégration des TIC dans le développement économique et social : la Mauritanie en queue du peloton en Afrique


Rédigé le 13 Juillet 2016 à 12:16 | 0 commentaire(s) modifié le 13 Juillet 2016 - 12:20


Ecofinance.sn C’est ce qui ressort du dernier rapport mondial 2016 sur les technologies de l’information publié par le Forum Economique Mondial (WEF), le 05 Juillet dernier. En d’autres termes, ce rapport souligne que la Mauritanie a encore beaucoup de chemin à faire pour être compétitif.


Intégration des TIC dans le développement économique et social : la Mauritanie en queue du peloton en Afrique
Créé en 2004, l’Indice mondial de la compétitivité (GCI – Global Competitiveness Index) évalue la compétitivité d’un pays en fonction d’une centaine d’indicateurs nationaux regroupé en douze catégories, notamment l’environnement macroéconomique, la qualité des institutions et celle des infrastructures, l’éducation, l’efficacité et la taille des marchés, le développement technologique et l’innovation.

Dans le top 10 des pays africains qui intègrent le mieux les TIC à leur développement économique et social, on retrouve l’île Maurice (46ème), l’Afrique du Sud (49e), Rwanda (58ème), Botswana (71e), Maroc (72e), Namibie (85e), Algérie (87e), Côte d’Ivoire (91e), la Tunisie (92ème), la Zambie (96e). En queue du peloton, s’alignent le Bénin (128ème), le Swaziland (129ème), le Libéria (130ème), le Malawi (132ème), la Guinée (134ème), Madagascar (135ème), la Mauritanie (136ème), le Burundi (138ème) et le Tchad (139ème).

Face au faible taux d’utilisation des TIC en Mauritanien, les autorités entendent miser sur "la maîtrise de la technologie (qui) passe nécessairement par la formation des ressources humaines au niveau des différentes sphères et institutions de l'Etat et l'encouragement de la recherche scientifique".

"Les défis auxquels les économies des pays en développement sont confrontées aujourd'hui (sécurité alimentaire, lutte contre la pauvreté, offre d'opportunités d'emplois) rendent le développement économique durable quasiment impossible sans la maîtrise de la technologie et l'orientation vers la recherche scientifique et l'innovation dans les méthodes et techniques de production", a déclaré ce lundi 11 Juillet, la secrétaire générale du ministère mauritanien du commerce, de l'industrie et du tourisme, Mme El Alia Mint Menkouss, lors d’un séminaire national sur la création d'un centre d'appui à la technologie et à l'innovation en Mauritanie.

Ce centre devrait permettre aux structures gouvernementales de mieux intégrer les technologies de l’information et de la communication dans leur développement économique et social.
Cridem



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République a présidé la réunion du Conseil des Ministres, ce mercredi 16 octobre 2019, à 10 heures, au Palais de République. En autres sujets abordés, figurent le Magal de Touba, les collectivités territoriales, les infrastructures ferroviaires et routièrs, etc.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République du Sénégal a pris les décisions suivantes au cours du conseil des ministres de ce mercredi 16 octobre 2019 qui a examiné et adoptés des textes législatifs et réglementaires :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Le Rwanda continue de faire des progrès notables pour maintenir une croissance forte et inclusive, selon les services du Fmi.

(Equonet-Dakar) – Selon les services du Fonds monétaire international (FMI), la croissance du produit intérieur brut (PIB) réel a dépassé les attentes, atteignant en moyenne 10,3% au premier semestre de 2019.


Actu d'Europe

L'Égypte prend des mesures importantes pour approfondir ses marchés monétaire, dérivé et financier

(Equonet-Dakar) - La Banque centrale d' Égypte a fait des progrès considérables dans le développement de ses marchés monétaire, dérivé et financier. L’introduction d’un point de repère du taux d’intérêt sans risque est l’une des mesures importantes prises pour jeter les bases de l’amélioration et de l’amélioration de l’efficacité du marché. Cette évolution est conforme au mouvement international en faveur de l’élaboration de taux sans risque à mesure que les repères -IBOR sont en train de disparaître.