Connectez-vous S'inscrire

La Bceao et l'Afd formalisent leur partenariat pour la mise en œuvre de la stratégie régionale d'Inclusion financière dans l'Uemoa


Rédigé le 6 Juin 2019 à 20:29 | 0 commentaire(s) modifié le 9 Juin 2019 - 14:10


(Equonet-Dakar) - La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Française de Développement (AFD) ont signé une convention de financement entrant dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie régionale d'inclusion financière dans l'UEMOA, le lundi 3 juin 2019, dans les locaux du siège de la BCEAO à Dakar.


Selon un communiqué de l’institution, cette convention formalise le cadre de partenariat défini entre les deux parties. Elle fixe les principes directeurs ainsi que les modalités de la collaboration entre la BCEAO et l'AFD pour la réalisation des activités prévues dans l'axe 1 de la Stratégie régionale à savoir , «promouvoir un cadre légal, réglementaire et une supervision efficace», et son axe 2 intitulé «assainir et renforcer le secteur de la microfinance».

Dans ce cadre, le texte signale qu’un projet a été défini, d'un commun accord, par les deux parties. L’enveloppe de ce projet, dont la durée sera de deux ans à compter de la date de signature de la convention, est évaluée à 2,335 milliards de francs CFA. L'AFD contribuera à hauteur de 84,3%, soit 1,967 milliard de francs et le reliquat à la charge de la BCEAO.

Les activités prévues dans le cadre de ce partenariat porteront sur l'identification et la levée des obstacles réglementaires à l'innovation financière ; le renforcement des capacités des structures ministérielles de suivi (SMS) des systèmes financiers décentralisés (SFD).

Elles portent également sur le recensement des systèmes financiers décentralisés en difficulté, le diagnostic ainsi que l'appui à leur restructuration et à leur redressement  et la définition d'un cadre de prévention et de résolution de crises applicable au secteur de la microfinance.

Le communiqué souligne que ce partenariat consacre la volonté des deux parties de faire de l'inclusion financière un levier de développement économique et un puissant vecteur d'amélioration du bien-être des populations de l'UEMOA.
 
Equonet



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du Conseil des ministres du Sénégal du jeudi 13 juin 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République son Excellence Monsieur Macky SALL a présidé ce jeudi 13 juin 2019, le Conseil des ministres.


Nominations

Nouvelles nominations au conseil régional de l'épargne publique et des marchés financiers

(Equonet-Dakar) - Le Conseil des Ministres de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa), après avoir approuvé les états financiers du Conseil régional de l'épargne publique et des marchés financiers (CREPMF) de l'exercice clos le 31 décembre 2018, a procédé à la nomination des nouveaux membres dudit organe pour un mandat de trois (03) ans, avec effet le 1er août 2019. Mais leurs noms ne sont pas dévoilés dans le communiqué rendant compte de la réunion.


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Raghu Malhotra nommé au comité consultatif du président américain pour la thématique «Faire des affaires en Afrique»

(Equonet-Dakar) - Raghu Malhotra, président de Mastercard Moyen-Orient et Afrique, a été nommé au comité consultatif du président américain pour la thématique « Faire des affaires en Afrique » (PAC-DBIA), annonce un communiqué de presse transmis à Equonet.


Actu d'Europe

GlobalData met en garde les gouvernements contre le recours excessif à la dette

(Equonet-Dakar) - GlobalData, une société leader dans le domaine des données et de l'analyse, met en garde les gouvernements contre le recours excessif à la dette et appelle à des marchés financiers plus transparents et mieux réglementés.