Connectez-vous S'inscrire
Sénégal : afrique info, actualité économique et financière - equonet.net Afrique

La leçon de «sexe» de l’Unesco


Rédigé le 7 Janvier 2021 à 17:55 | 0 commentaire(s) modifié le 7 Janvier 2021 - 23:45


(Equonet-Dakar) – Les modules de genre de l’Unesco continuent de susciter l’indignation et le dégoût des sénégalais. L’auteur de cette contribution, Guimba Konaté, à cette vague de levée de boucliers.


L’UNESCO, organisme des Nations Unies chargé de promouvoir l’éducation, les sciences et la culture dans le monde a donc voulu organiser un séminaire à l’intention des acteurs de notre système d’éducation pour y INCLURE des modules GENRE afin de préparer nos enfants, ces chers petits êtres innocents à comprendre et à connaître leur corps pour vivre en harmonie avec eux-mêmes et avec les autres. INCROYABLE..INOUÏE . Il aura fallu le voir pour y croire !! Quelle outrecuidance et surtout quel manque de respect pour notre pays le  Sénégal, un pays qui, malgré toutes nos tares et nos avatars reste tout de même un pays de CROYANTS. Et à cet égard, la levée de boucliers et les protestations véhémentes des sénégalais, les enseignants en première ligne et auxquelles je m’associe pleinement,  ont fini de montrer toute l’indignation et le dégoût du peuple sénégalais dans son ensemble contre une telle entreprise funeste et contraire à nos mœurs, nos coutumes et notre FOI tout simplement. Sur ce chapitre, il y’a lieu de se féliciter de la réaction du Président de la République qui sans doute, excédé a déclaré sans ambages que ces modules sataniques axés sur la sexualité à l’école ne passeront JAMAIS chez NOUS. Il fallait le DIRE avec FORCE et cela est FAIT. JAJEFF.
Le Sénégal dont un des dignes fils aura contribué à donner à l’UNESCO ses lettres de noblesse . Je veux citer Amadou Makhtar MBOW qui, sous son magistère de treize ans à la tête de cet organisme, lui aura rendu toute son universalité en y initiant notamment le NOMIC (Nouvel Ordre Mondial de l’Information et de la Communication) qui a permis à l’organisme onusien de sortir de son élitisme pour gagner en universalité en jetant les bases d’une société de l’information inclusive et partagée qui nous vaut aujourd’hui tout ce développement exponentiel des sites d’information et ce déferlement médiatique des réseaux sociaux et autres. Une gageure à l’époque ! Remportée de haute lutte contre tous les tenants de l’élitisme et de l’exclusion du plus grand nombre et Dieu sait s’ils étaient nombreux et puissants. C’est pourquoi, ils n’ont eu de cesse d’utiliser tous les moyens de dénigrements pour réussir  à faire partir Le Professeur MBOW.
Le même scénario de jalousie et de racisme a été ourdi pour discréditer Lamine DIACK afin de noyer tous les succès probants qu’il a fait faire à l’IAAF. Allant jusqu’à changer l’acronyme de l’IAAF afin d’effacer complètement les succès de DIACK. « Un nègre qui gagne ? » Vous n’y pensez pas ! Du racisme pur et dur qui ne dit pas son nom. Passons.
Or donc c’est cette UNESCO-là qui veut inclure dans nos manuels scolaires des modules d’éducation sexuelle au motif que cela doit aider nos enfants à mieux comprendre leur corps. Quelle fourberie et quelle mauvaise foi.. Ce faisant, l’UNESCO dévoile sa face hideuse  d’officine des puissants lobbys LGBT qui ont fini de prendre le contrôle de tous les leviers de la vie économique, politique, sociale, académique et même religieuse à travers le monde et qui cherchent à imposer leur concept du GENRE à tout le monde et particulièrement aux pays africains. Car on ne les entend pas du tout du côté des Chinois, des Hindous, des japonais et des pays arabes. Pourquoi ? L’explication est simple et je vous la donne en mille.
1/ Le fameux concept du GENRE dont on ne cesse de nous rabâcher les oreilles pour nous faire accroire qu’il s’agit de rétablir et de reconnaître les DROITS des LGBT à vivre en société sans discrimination ni stigmatisation est un LEURRE qui masque bien des desseins plus funestes. Leurre parce que s’il s’agit de DROITS Humains, le premier DROIT HUMAIN et le plus IMPORTANT est celui de reconnaître que tous les Hommes sont nés libres et égaux .comme le stipule l’article 1er de la convention de l’ONU. Or, depuis la nuit des temps et aujourd’hui plus qu’hier, le Droit de l’Homme NOIR d’être considéré comme HUMAIN simplement dépasse l’homme BLANC qui ne peut pas souffrir- alors pas du tout-  d’être au même niveau d’humanité que le NOIR à qui, un certain auteur à succès français ira même jusqu’à lui dénier la possession d’une AME. N’est- ce pas Monsieur Charles le Baron de Secondat plus connu sous le nom de MONTESQUIEU ? Voilà un vrai déni de DROITS HUMAINS que les noirs continuent de vivre partout dans le monde sans que cela n’émeuve plus personne. Pourtant, après l’holocauste, les juifs ont réussi à installer la honte, la contrition et le remords coupable dans le camp des occidentaux jusqu’à obtenir d’eux, toutes les formes de réparation, de culpabilisation et de respect au point que l’anti sémitisme déclaré est devenu UN CRIME. Le centième de l’énergie déployée pour faire du GENRE, aurait permis sinon d’éradiquer, du moins d’atténuer très fortement le racisme anti-Noir. CQFD.
En union de prières pour Georges FLOYD et tous ceux qui sont morts et ceux qui vont continuer à mourir du racisme banalisé dont on préfère s’accommoder pour venir nous tympaniser avec ce concept du genre qui cache mal des desseins funestes.
2/ En effet pour moi,  ce concept du GENRE qu’on veut faire prospérer à travers le monde, en dépit de toutes les contorsions sémantiques qu’on voudra faire et de toute la chapelure des DROITS dont on voudra l’oindre, n’est ni plus ni moins qu’une vulgaire recherche d’une LICENCE UNIVERSELLE ET PARTAGEE pour s’autoriser TOUTES LES LICENCES en matière de sexualité. C’est cela ma VERITE. Car que voyons-nous? TOUT tourne autour du sexe. Choisir son sexe, connaître son sexe, accepter son sexe, jouir de son sexe, assumer son sexe, changer son sexe etc. Une véritable obsession sexuelle qui ne dit pas son nom. Le sexe, est-il besoin de le rappeler est d’abord et avant tout un organe d’expulsion des déchets liquides de notre corps et ensuite un instrument de procréation de l’espèce avant d’être un arsenal de plaisir charnel et de débauche assumée. Voyez les animaux, ils ne s’intéressent à leurs femelles qu’en période de reproduction. Quand celles-ci sont en chaleur c’est-à-dire aptes à procréer, les mâles entrent en rut et les fécondent. Sinon en temps normal, les animaux ne copulent pas à tout bout de champ.  Il n’y a que chez l’homme et chez quelques rares espèces animales où la sexualité peut revêtir des formes de plaisir charnel gratuit.
L’autre aspect de la question qu’on préfère occulter, se trouve dans le fait incongru et effarant que ceux qui s’égosillent et dépensent tant d’énergie pour l’émergence et la promotion du GENRE ont été tous conçus, élevés et éduqués dans des familles pudibondes et croyantes où on n’osait même pas prononcer le mot sexe à fortiori en faire un objet de devergondage..
Ils ont été aussi instruits et formés dans des écoles prudes qui ont fait d’eux des hommes et des femmes accomplis, respectables et respectés, maîtres de leur destin et du monde etc.. Alors pourquoi vouloir TOUT changer au motif qu’il faut libérer le SEXE?
NON NON ET NON
3/ En réalité, le but funeste poursuivi par les adeptes du GENRE réside dans leur dessein de réduire les africains à des zombies sexuelles afin de continuer à les dominer et à les exploiter sans gêne pour le plus grand bonheur et le développement des pays occidentaux. Ne nous y trompons pas la manœuvre est très subtile mais la finalité est terrifiante si on n’y prend garde.  
En effet, après avoir légalisé et banalisé chez eux , toutes les formes de perversions sexuelles  comme  l’Homosexualité, la bisexualité, le lesbianisme, la zoophilie, la transsexualité, le transgenre et autres au nom de la LIBERTE , ils (les Blancs) cherchent toujours à IMPOSER au reste du monde leur VISION de la société humaine. Et pour cela ils ne reculent devant aucune manœuvre pour arriver à leurs fins. C’est ainsi que des structures comme l’UNESCO et d’autres officines et ONG qui pullulent à travers le monde- en plus d’être des nids d’espions politiques, économiques, militaires et autres niches d’escroquerie financière pour les pays pauvres qu’elles sont censées « aider », sont aussi les bras armés des lobbies LGBT pour « contraindre » tous les pays « bénéficiaires » de leur aide, à adopter des législations favorables à leurs funestes desseins au nom des « Droits de l’Homme ».
 
Mais çà ne passera pas au Sénégal INCH ALLAH. Car quand bien même on serait dans une République laïque , Nous sommes DIEU MERCI ,un PEUPLE DE CROYANTS…Nous croyons en DIEU LE TOUT PUISSANT et nous nous efforcerons toujours de respecter autant que faire se peut, chacun à son niveau ,ses Interdits parmi lesquels l’Homosexualité qui est une véritable ABOMINATION. Les HOMO et autres déviants sexuels ont le Droit absolu d’être ce qu’ils sont. La Religion –rapports entre DIEU et l’Homme- étant INDIVIDUELLE ; chacun dans sa tombe,  sera seul à répondre de ses actes devant DIEU LE TOUT PUISSANT…SANS AUCUN DOUTE POSSIBLE.
Ne nous voilons pas la face, les adeptes de l’Homosexualité savent PARFAITEMENT que c’est une pratique ABJECTE. Ils s’y adonnent par pur vice et ils voudraient que TOUT le Monde accepte cela comme une NORMALITE. Mais Diantre !!! Pourquoi devrait-on forcément adopter une telle attitude vis-à-vis d’une pratique honnie par toutes les Religions révélées? Une chose honnie est Honnie. Point barre. Et comme telle, elle doit être rejetée, combattue et interdite. C’est tout. Tout le reste procède d’une fumisterie planétaire.
Qu’ils fassent ce qu’ils veulent, comme ils veulent chez eux mais qu’ils ne nous mettent pas dans çà - comme diraient nos amis Ivoiriens- en nous demandant de LEGALISER pour légitimer des pratiques aux antipodes des valeurs qui fondent notre société.
C’est pourquoi, il devient impératif pour nos pays et nos peuples de rester VIGILANTS afin de ne pas perdre leur âme NOIRE et AFRICAINE à l’autel des miroirs déformants des concepts importés comme le GENRE.
 
DIEU NOUS GARDE, GARDE LE SENEGAL ET GARDE L’AFRIQUE...
 
Dakar le 07/12/2020
 
Guimba  KONATE
DAKAR
guimba.konate@gmail.com
Guimba Konaté



Actualité | Economie | Covid-19 | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres | Désinformation | Covid-19 | Espace entreprise







Facebook


Conseil des Ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du 28 avril 2021

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky Sall, a présidé le conseil des ministres, le mercredi 28 avril 2021, à 10 heures, au palais de la République. Lire le communiqué.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 28 avril 2021

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République a pris les décisions de nominations au conseil des ministres de ce 28 avril 2021.


Derniers tweets



Actu d'Afrique

Réaliser les rêves de l'Afrique

(Equonet-Dakar) – Dans son blog d’aujourd’hui, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à l’éducation en Afrique subsaharienne.


Actu d'Europe

L'indice d'incertitude de la politique économique américaine progresse de 633%

(Equonet-Dakar) - L'indice quotidien d'incertitude de la politique économique des États-Unis a explosé de façon spectaculaire en 2020. Transmises à Equonet, ces données recueillies par Learnbonds indiquent qu'entre décembre 2007 et avril 2020 cette année, l'indice avait augmenté de 633%.