Connectez-vous S'inscrire
https://www.equonet.net/
ecofinance.sn
Facebook
Twitter
Média de veille et d'alerte sur les questions de gouvernance, de transparence et de redevabilité des ressources extractives au Sénégal et en Afrique.
Média de veille et d'alerte sur les questions de gouvernance, de transparence et de redevabilité des ressources extractives au Sénégal et en Afrique.



Lacunes persistantes dans la préparation des pays à déployer les vaccins covid19


Rédigé le 18 Mars 2021 à 16:18 | 0 commentaire(s) modifié le 19 Mars 2021 - 17:20

Massamba Ndakhté Gaye
Ndakhté M. GAYE est un journaliste d'investigation engagé dans le suivi citoyen des obligations... En savoir plus sur cet auteur

(Equonet-Dakar) – Une évaluation de la BM et de ses partenaires relève des lacunes persistantes dans la préparation des pays à déployer les vaccins covid19.


Le niveau de revenu et d'autres indicateurs économiques sont faiblement corrélés à la préparation aux vaccins, indiquent les résultats des évaluations de l'état de préparation des pays à déployer en toute sécurité les vaccins covid19 dans 128 faibles et les pays à revenu intermédiaire.  
 
Publié aujourd’hui par la Banque mondiale (BM) qui y a associé avec les gouvernements, l'OMS, l'UNICEF, le Fonds mondial et GAVI, le rapport se concentre sur dix indicateurs clés, notamment la chaîne du froid et la logistique, la hiérarchisation de la population, la budgétisation, la formation du personnel de santé et la surveillance de la sécurité, entre autres.
 
Les premiers résultats montrent que 85% des pays qui ont participé aux évaluations ont élaboré des plans nationaux de vaccination et 68% ont mis en place des mesures de sécurité, y compris des systèmes de notification des effets indésirables. 
 
Cependant, seulement 30% ont élaboré des plans pour former le grand nombre de vaccinateurs qui seront nécessaires et seulement 27% ont créé des stratégies de mobilisation sociale et d'engagement du public pour encourager les gens à se faire vacciner. 
 
Compte tenu de l'hésitation inquiétante à l'égard des vaccins, des stratégies visant à générer la confiance, le rapport souligne que l'acceptation et la demande de vaccins sont nécessaires de toute urgence. Les pays touchés par les conflits et la fragilité ont obtenu des scores inférieurs à ceux d'autres pays sur presque tous les indicateurs.
 
« De nombreux pays en développement sont en train de préparer des plans agressifs de distribution de vaccins contre le COVID19», a déclaré Mamta Murthi, vice-présidente du développement humain à la Banque mondiale. «Alors que la plupart des pays sont suffisamment bien préparés pour commencer à vacciner leurs populations, il existe encore des lacunes importantes qui doivent être comblées de toute urgence pour que les déploiements de vaccination à grande échelle réussissent.»
 
Les évaluations montrent également que:
  • Bien que les pays aient des lacunes en matière de préparation, la plupart se sont suffisamment bien préparés dans la plupart des domaines essentiels pour commencer leurs campagnes de vaccination dès qu'ils reçoivent les vaccins.
  • L'existence de systèmes nationaux de vaccination des enfants qui fonctionnent bien n'est pas un bon indicateur de l'état de préparation du pays à administrer des vaccins pour les adultes, tels que les vaccins COVID-19.
  • Une faible corrélation entre le PIB et l'état de préparation indique que les pays dont les économies sont plus développées ne sont pas nécessairement mieux préparés à des programmes de vaccination massive.
  • Le déploiement du vaccin COVID-19 est l'occasion de créer une chaîne du froid durable et respectueuse de l'environnement qui pourrait être utile bien au-delà de la crise actuelle.
Le rapport souligne qu'un accès juste, large et rapide à des vaccins efficaces et sûrs contre le COVID-19, en particulier dans les pays pauvres, est vital pour sauver des vies et renforcer la reprise économique mondiale. "Ce n'est qu'une fois la pandémie contenue dans tous les pays que chaque pays sera à l'abri d'une résurgence et sera en mesure de concentrer tous ses efforts pour surmonter la récession mondiale la plus profonde depuis huit décennies", indique-t-il.



Actualité | EcoFinance | Finance | Technologie | Contenu local | Environnement | Contribution | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Mines-Hydrocarbures | Energies