Connectez-vous S'inscrire

Le Maroc ne cherche aucunement à perturber la marche intégrationniste réussie de la région ouest africaine


Rédigé le 30 Mars 2018 à 15:53 | 0 commentaire(s) modifié le 30 Mars 2018 - 15:56



Le Maroc ne cherche aucunement à perturber la marche intégrationniste réussie de la région ouest africaine ni à la dénaturer et encore moins à le déséquilibrer selon le Président Brahim Fassi Fihri de l’Institut Amadeus. Il a prononcé ces mots à l’ouverture du panel sur l’« Adhésion du Maroc à la CEDEAO : fondement, enjeux et perspectives communes », tenu ce jeudi 29 mars à Dakar par l’institut Amadeus.
La demande d’adhésion du Maroc ne constitue en aucun cas au lancement d’une  quelconque OPA sur la Cedeao
 
C’est un Président percutant et rassurant qui a tenu à lever  des inquiétudes légitimes, et dissiper les craintes, des populations ouest africaines et en particulier du secteur privé. « La demande d’adhésion du Maroc ne constitue en aucun cas au lancement d’une  quelconque OPA sur la Cedeao. Il ne s’agit pas du tout d’un acte hégémonique encore moins impérialiste comme le prétendent  malheureusement certains dans la région, ou d’une volonté de s’imposer par  le haut sans une écoute attentive. « Cette demande correspond à une volonté marocaine d’enrichissement mutuelle,  d’équilibre consolidé et  de synergies collectives, ce qui lui confère un objectif fondamentalement stratégique pour les deux parties », martèle le Président Fihri. Poursuivant, il ajoute que le Maroc compte beaucoup sur le Sénégal pour faciliter son intégration  dans la région.

Quant à l’Ambassadeur du Maroc au Sénégal, M.Talen Barrada , il a tenu à affirmer que « la  volonté d’adhésion du Maroc dans la CEDEAO est stratégique mais elle ne se fera pas sans le Sénégal ». Et comme pour étayer ses propos, il a rappelé les relations de fraternité qui lient les deux pays.  
 
Amina Diouf



Actualité | Economie | Finance | Innovation & Technologie | Social | Environnement | Equobusiness | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Blog Relations médias

Conseil des ministres

SENEGAL : promulgation de la loi relative au PTIP 2019-2021 et la loi de Finances pour l’année 2019.

(Equonet-Dakar) - Au titre des textes législatifs et réglementaires, le Président de la République a promulgué la loi portant approbation du Programme triennal d’investissements publics (PTIP) 2019-2021 ainsi que la loi de Finances pour l’année 2019.


Nominations

Les nominations du Chef de l'Etat au Conseil des ministres du 14 novembre 2018

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz








Derniers tweets




Facebook

Actu d'Afrique

COTE D’IVOIRE : 767 milliards FCFA pour résoudre les problèmes persistants de balance des paiements

(Equonet-Dakar) - Les perspectives économiques du pays restent robustes, avec une croissance projetée à environ 7½ pour cent en 2018–19. Le déficit budgétaire devrait converger vers la norme régionale de l’UEMOA de 3 pour cent du PIB en 2019. Le programme vise à atteindre une position viable de la balance des paiements, à renforcer la mobilisation des recettes intérieures, à assurer la viabilité de la dette, ainsi qu’à favoriser une croissance inclusive et la réduction de la pauvreté.


Actu d'Europe

La croissance économique n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon l’OCDE

(Equonet-Dakar) - Le développement durable exige une vision plus globale que la croissance économique qui n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon un nouveau rapport du Centre de développement de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).