Connectez-vous S'inscrire
Sénégal : afrique info, actualité économique et financière - equonet.net Afrique

Le Togo inaugure une centrale solaire de 50 MW financée dans le cadre de la facilité IRENA-ADFD


Rédigé le 23 Juin 2021 à 19:48 | 0 commentaire(s) modifié le 24 Juin 2021 - 19:50


(Equonet-Dakar) - C'est l'une des plus grandes centrales solaires d'Afrique de l'Ouest pour fournir de l'énergie propre à près de 160 000 foyers et entreprises togolais.


Le gouvernement du Togo a inauguré l'un des plus grands projets solaires d'Afrique de l'Ouest et la première installation d'énergie renouvelable du pays. Selon un communiqué de presse transmis à equonet, la centrale solaire Sheikh Mohammed Bin Zayed, désormais pleinement opérationnelle, de 50 mégawatts (MW), financée dans le cadre de la facilité de projet IRENA-ADFD, fournira une électricité fiable et propre à des centaines de milliers de foyers et d'entreprises dans le pays.

La nouvelle centrale a la capacité d'alimenter en électricité près de 160 000 foyers et petites entreprises, réduisant considérablement la dépendance du pays à l'égard des importations de bois de chauffage, de charbon de bois et de combustibles pour la consommation d'énergie. Le projet fera également progresser la stratégie nationale togolaise en matière d'énergie propre pour augmenter la part des énergies renouvelables dans l'électrification à 50 % d'ici 2025 et 100 % d'ici 2030. 

« Les énergies renouvelables sont au cœur de nos objectifs énergétiques nationaux et sont une composante vitale de nos ambitions plus larges de développement social et de croissance économique », a déclaré Mila Aziablé, ministre déléguée auprès du président de la République togolaise, en charge de l'Énergie et des Mines. « C'est un moment très important pour notre pays. Il marque une étape positive dans notre cheminement vers la construction d'un système énergétique inclusif et propre, qui crée des emplois et améliore l'accès à l'énergie. Les énergies renouvelables peuvent façonner une ère entièrement nouvelle et positive dans le développement du Togo, et nous sommes extrêmement reconnaissants à tous les partenaires impliqués dans la réalisation de ce projet. 

« Il s'agit d'un projet très important non seulement pour le Togo mais pour l'ensemble de l'Afrique de l'Ouest », a déclaré Francesco La Camera, directeur général de l'IRENA. « Son ampleur et sa vitesse de développement montrent ce qui peut être réalisé dans la région lorsque le bon mélange de partenaires se réunit avec un objectif et une intention. L'Afrique est très prometteuse pour la production d'énergie renouvelable, qui peut améliorer l'accès à l'énergie et la fiabilité de l'approvisionnement, tout en créant des emplois et des opportunités économiques. C'est un moment de fierté pour la Facilité de projets IRENA-ADFD, pour tous ceux qui y ont contribué et pour le peuple togolais.   

SE Mohammed Saif Al Suwaidi, directeur général de l'ADFD, a déclaré : « Cette nouvelle centrale solaire togolaise reflète véritablement le niveau d'impact durable que nous pouvons atteindre grâce au programme de développement des énergies renouvelables de l'ADFD et de l'IRENA. Cette nouvelle centrale solaire fera considérablement progresser l'engagement du Togo à lutter contre le changement climatique en passant à une énergie propre tout en créant de nouveaux emplois, en soutenant la communauté d'affaires locale et en élargissant l'accès de la communauté aux services sociaux.

Le projet a créé plus de 700 emplois locaux pendant la phase de construction et 120 autres emplois directs et indirects pendant l'exploitation, contribuant au développement socio-économique à long terme du Togo. Grâce à la Facilité IRENA-ADFD, l'ADFD a fourni 15 millions de dollars de financement sous la forme d'un prêt concessionnel. La centrale a été développée par AMEA Togo Solar, une filiale d'AMEA Power, un développeur mondial d'énergies renouvelables basé aux Émirats arabes unis. 

L'IRENA est restée fortement impliquée dans le projet tout au long du processus, en négociant les discussions entre le gouvernement togolais, l'ADFD et AMEA Power, et en présentant des solutions aux défis de la construction et du financement. Le projet a été achevé plus tôt que prévu malgré les défis associés aux restrictions liées au COVID-19 et au ralentissement économique qui en a résulté. 

Avec une population d'environ 8,2 millions d'habitants, le Togo a traditionnellement compté sur la biomasse comme principale source d'énergie, qui est un contributeur majeur à la pollution dans le pays. La capacité de production nationale a été insuffisante pour couvrir la demande, laissant le Togo dépendant des importations énergétiques coûteuses des pays voisins, notamment le Ghana et le Nigeria. Le Togo prévoit de réduire considérablement sa consommation d'énergie fossile ainsi que ses importations d'énergie dans les années à venir. 

L'expansion et la diversification des ressources énergétiques du pays devraient également augmenter le taux de connexion des ménages locaux tout en permettant aux communautés voisines d'améliorer l'accès aux services tels que l'assainissement public, l'éducation et les soins de santé.

Le projet n'est qu'un exemple de l'appui de l'ADFD et de l'IRENA au développement du secteur des énergies renouvelables en Afrique. En 2020, l'ADFD a signé des accords de prêt d'une valeur de 33 millions de dollars américains (121 millions d'AED) avec les gouvernements du Togo, du Niger et du Libéria en marge de l'Assemblée de l'IRENA tenue à Abou Dhabi. 

Les projets IRENA-ADFD couvrent l'Asie, l'Afrique, l'Amérique latine et les petits États insulaires en développement, englobant tout le spectre des sources d'énergie renouvelables – éolienne, solaire, hydraulique, géothermique et biomasse – et des technologies. Ensemble, l'ADFD et l'IRENA ont soutenu le développement de 26 projets d'énergie propre dans 21 pays, avec une capacité de production de 245 mégawatts pour répondre aux besoins de plus de 4,5 millions de foyers et d'entreprises.
Equonet



Actualité | Economie | Covid-19 | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres | Désinformation | Covid-19 | Espace entreprise







Facebook


Conseil des Ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du 28 avril 2021

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky Sall, a présidé le conseil des ministres, le mercredi 28 avril 2021, à 10 heures, au palais de la République. Lire le communiqué.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 28 avril 2021

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République a pris les décisions de nominations au conseil des ministres de ce 28 avril 2021.


Derniers tweets



Actu d'Afrique

Réaliser les rêves de l'Afrique

(Equonet-Dakar) – Dans son blog d’aujourd’hui, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à l’éducation en Afrique subsaharienne.


Actu d'Europe

L'indice d'incertitude de la politique économique américaine progresse de 633%

(Equonet-Dakar) - L'indice quotidien d'incertitude de la politique économique des États-Unis a explosé de façon spectaculaire en 2020. Transmises à Equonet, ces données recueillies par Learnbonds indiquent qu'entre décembre 2007 et avril 2020 cette année, l'indice avait augmenté de 633%.