Connectez-vous S'inscrire

Les défis de collecte et de traitement de données sur l’inclusion financière dans l’Union économique et monétaire ouest africaine


Rédigé le 20 Octobre 2019 à 21:38 | 0 commentaire(s) modifié le 22 Octobre 2019 - 14:06


(Equonet-Dakar) – Dans son rapport sur la situation de l’inclusion financière dans l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO), soulève les défis de collecte et de traitement de données sur l’inclusion financière à relever pour améliorer le dispositif.


Les défis de collecte et de traitement de données sur l’inclusion financière dans l’Union économique et monétaire ouest africaine
Les défis de collecte et de traitement de données sur l’inclusion financière dans l’Union économique et monétaire ouest africaine
Nonobstant les évolutions favorables à la promotion de l’inclusion financière enregistrées dans l’UEMOA au cours de l’année 2018, des défis restent à relever, notamment en matière de collecte et de traitement de données sur l’inclusion financière dans l’UEMOA, en vue d’améliorer le dispositif de suivi mis en place au sein de la Banque Centrale. Au nombre de ces défis, il peut être cité :
 
• la collecte et l’utilisation de données sur la demande, au même titre que celles collectées sur l’offre, en vue d’appréhender la satisfaction des besoins des populations en produits et services financiers ;
 
• la persistance de la comptabilisation multiple des particuliers titulaires de comptes, que le dispositif actuel de collecte ne permet pas de résoudre et qui engendre des biais dans le calcul des indicateurs d’inclusion financière ;
 
• la périodicité de la disponibilité des statistiques entrant dans le calcul des indicateurs d’inclusion financière suivis par l’Institut d’émission, en vue d’informer, en temps opportun, les Autorités ainsi que le public sur la situation de l’inclusion financière dans l’Union ;
 
• l’absence d’un système de géolocalisation des points de services, qui devrait permettre de favoriser une meilleure visibilité sur la couverture du territoire par les institutions financières
 
Equonet



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République a présidé la réunion du Conseil des Ministres, ce mercredi 16 octobre 2019, à 10 heures, au Palais de République. En autres sujets abordés, figurent le Magal de Touba, les collectivités territoriales, les infrastructures ferroviaires et routièrs, etc.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République du Sénégal a pris les décisions suivantes au cours du conseil des ministres de ce mercredi 16 octobre 2019 qui a examiné et adoptés des textes législatifs et réglementaires :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Le Rwanda continue de faire des progrès notables pour maintenir une croissance forte et inclusive, selon les services du Fmi.

(Equonet-Dakar) – Selon les services du Fonds monétaire international (FMI), la croissance du produit intérieur brut (PIB) réel a dépassé les attentes, atteignant en moyenne 10,3% au premier semestre de 2019.


Actu d'Europe

L'Égypte prend des mesures importantes pour approfondir ses marchés monétaire, dérivé et financier

(Equonet-Dakar) - La Banque centrale d' Égypte a fait des progrès considérables dans le développement de ses marchés monétaire, dérivé et financier. L’introduction d’un point de repère du taux d’intérêt sans risque est l’une des mesures importantes prises pour jeter les bases de l’amélioration et de l’amélioration de l’efficacité du marché. Cette évolution est conforme au mouvement international en faveur de l’élaboration de taux sans risque à mesure que les repères -IBOR sont en train de disparaître.