Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net : actualité économique, financière sénégalaise et africaine
Développer un contenu vérifié, instructif, constructif et attentif, de manière professionnelle et responsable.

MARCHE FINANCIER : AELP, un projet de connexion des bourses africaines en gestation


Rédigé le 10 Janvier 2019 à 13:08 | 0 commentaire(s) modifié le 11 Janvier 2019 - 12:27


(Equonet-Dakar) - L’Association des bourses africaines (ASEA) et la Banque africaine de développement (BAD) travaillent à la mise en place d’un projet visant à connecter les bourses africaines, a appris Equonet de source officielle.


Dans le cadre des actions à mener en vue du lancement du projet AELP (The African Exchanges Linkage Project), Karim HAJJI, président de l’Association des bourses africaines (ASEA) et directeur général de la Bourse de Casablanca, et le vice-président de l’Association, Dr Edoh Kossi AMENOUNVE, directeur général de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM), ont effectué une visite de travail, le 09 janvier 2019 à la Banque africaine de développement (BAD) à Abidjan.  

Le projet AELP est une initiative conjointe de l’ASEA et de la BAD visant à établir une connexion entre les bourses africaines afin de faciliter la négociation transfrontalière et le règlement/livraison des titres.

Ce projet regroupe actuellement six (6) bourses à savoir ; la Bourse de Johannesburg ; la Bourse du Nigéria ; la bourse de Casablanca ; la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières ; la Bourse de Nairobi et la Bourse de Maurice.

En marge de cette visite, le président de l’ASEA a saisi l’occasion pour avoir une séance de travail avec le vice-président sur la préparation de la prochaine réunion du Comité exécutif de l’Association qui devrait valider la feuille de route de leur Bureau pour les deux prochaines années.

Cette feuille de route vise à renforcer les actions de plaidoyer des bourses auprès des autorités politiques et économiques, à poursuivre les actions de formation des acteurs des bourses africaines et enfin à développer des mesures permettant d’accroitre la liquidité des marchés.

L'ASEA, dont le siège est situé à Nairobi au Kenya, compte 25 bourses de valeurs. Elle vise à développer les échanges entre ses membres, améliorer la compétitivité internationale de ses membres et à fournir une plate-forme pour la mise en réseau et l'échange d'informations.

Créé en 1993, elle travaille à développer le potentiel des marchés de capitaux africains. Sa vision est de permettre que les bourses de valeurs mobilières d'Afrique soient des acteurs clé de la transformation économique et sociale de l'Afrique à l'horizon 2025.
 
Equonet



Actualité | Economie | Finance | Innovation & Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Blog Relations médias

Conseil des ministres

Communiqué du Conseil des ministres du 16 janvier 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président Macky SALL a réuni le Conseil des ministres, mercredi 16 janvier 2019 à 10 heures, à Diamniadio.


Nominations

Nomination au Conseil des ministres du 16 janvier 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes au cours du Conseil des ministres de ce mercredi 16 janvier 2019 :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

AFRIQUE DE L’OUEST : un partenariat IFC-BRVM pour renforcer la gouvernance d'entreprise

(Equonet-Dakar) – IFC, membre du Groupe de la Banque mondiale, et la Bourse Régionales des Valeurs Mobilières (BRVM) sont en partenariat pour renforcer la gouvernance d'entreprise en Afrique de l’Ouest, a appris Equonet auprès de l’institution.


Actu d'Europe

OCDE : ralentissement de l’inflation annuelle dans la zone

(Equonet-Dakar) - L'inflation annuelle dans la zone de l’Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE) ralentit à 2.7 pour cent en novembre 2018,
en raison du ralentissement des prix de l'énergie, annonce un communiqué de presse de l’Organisation transmis à Equonet.