Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net : actualité économique, financière sénégalaise et africaine
Développer un contenu vérifié, instructif, constructif et attentif, de manière professionnelle et responsable.

Marché financier régional : La Brvm renforce les capacités des négociateurs


Rédigé le 26 Juillet 2018 à 15:31 | 0 commentaire(s) modifié le 26 Juillet 2018 - 15:38


A l’initiative de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM), un atelier de formation des Responsables des Marchés de Capitaux et des Négociateurs des Sociétés de Gestion et d’Intermédiation (SGI) de l’UEMOA, s’est tenu à Abidjan du 23 au 24 juillet 2018.


Marché financier régional : La Brvm renforce les capacités des négociateurs
Les objectifs visés par la BRVM en organisant cet atelier sur les bonnes pratiques de la négociation de titres et l’utilisation du logiciel de trading de la BRVM, sont de revisiter les bases du métier des négociateurs, de renforcer leurs capacités et d’ouvrir des pistes de réflexion sur des sujets d’intérêt commun pour le développement du marché. 

En effet, la question de la professionnalisation des différents métiers exercés sur le marché financier régional de l’UEMOA est un enjeu majeur pour renforcer sa crédibilité ainsi que la confiance des investisseurs. Les négociateurs qui ont la charge de l’exécution des ordres des clients constituent une catégorie particulière d’agents dont la compétence, la probité, l’efficacité, le sens de l’équité et de la transparence sont indispensables à rassurer les investisseurs. C’est pourquoi, le métier de négociateur a toujours fait l’objet d’une grande attention sur les bourses. 

Edoh Kossi Amenounve, Directeur Général de la BRVM et du DC/BR, situant le contexte de la tenue de l’atelier a indiqué que «nous assistons à une prolifération d’initiatives de formation et à la création de plateformes illégales de placement et/ou de trading qui peuvent semer la confusion dans les esprits des investisseurs. Il faut donc mieux faire connaître le métier de négociateur qui est exclusivement réservé aux intervenants agrées par le CREPMF sur le Marché Financier Régional de l’UEMOA». 

Il a également indiqué qu’en vue de se conformer aux standards internationaux en matière d’exercice d’activités professionnelles sur les marchés, des réflexions sont en cours et vont aboutir très prochainement à la mise en place d’un programme de certification pour les différents métiers de la bourse, ce qui permettra de renforcer le professionnalisme des intervenants agrées. 

La quarantaine de participants venues des différentes Sociétés de Gestion et d’Intermédiation (SGI) des pays de l’UEMOA ont exprimé leur satisfaction quant à la tenue et au contenu de la formation et formulé le vœu de voir cette initiative de la BRVM se poursuivre. 



Actualité | Economie | Finance | Innovation & Technologie | Social | EquoSports | Equobusiness | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Blog Relations médias

Conseil des ministres

SENEGAL : promulgation de la loi relative au PTIP 2019-2021 et la loi de Finances pour l’année 2019.

(Equonet-Dakar) - Au titre des textes législatifs et réglementaires, le Président de la République a promulgué la loi portant approbation du Programme triennal d’investissements publics (PTIP) 2019-2021 ainsi que la loi de Finances pour l’année 2019.


Nominations

Les nominations du Chef de l'Etat au Conseil des ministres du 14 novembre 2018

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz








Derniers tweets




Facebook

Actu d'Afrique

COTE D’IVOIRE : 767 milliards FCFA pour résoudre les problèmes persistants de balance des paiements

(Equonet-Dakar) - Les perspectives économiques du pays restent robustes, avec une croissance projetée à environ 7½ pour cent en 2018–19. Le déficit budgétaire devrait converger vers la norme régionale de l’UEMOA de 3 pour cent du PIB en 2019. Le programme vise à atteindre une position viable de la balance des paiements, à renforcer la mobilisation des recettes intérieures, à assurer la viabilité de la dette, ainsi qu’à favoriser une croissance inclusive et la réduction de la pauvreté.


Actu d'Europe

La croissance économique n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon l’OCDE

(Equonet-Dakar) - Le développement durable exige une vision plus globale que la croissance économique qui n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon un nouveau rapport du Centre de développement de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).