Connectez-vous S'inscrire

Reformes et Projets communautaires : l’Uemoa évalue les performances du Sénégal


Rédigé le 25 Septembre 2018 à 17:35 | 0 commentaire(s) modifié le 26 Septembre 2018 - 13:11



(Ecofinance.sn – Dakar) - On saura jeudi prochain le taux de transposition des Lois et Directives et d’application des réformes, politiques, programmes et projets de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) au Sénégal.

En effet, les techniciens des ministères concernés et de la Commission se penchent depuis ce matin sur ces questions pour évaluer ensemble la performance du Sénégal en termes de résultats atteints et de difficultés persistantes aussi dans l’application des réformes que dans la réalisation des projets communautaires.

Il s’agira pour eux d’échanger, à travers la grille de pondération des actes communautaires retenue d’un commun accord, et d’en dégager ensemble la tendance pour le pays.

Cet exercice entre dans le cadre des travaux de l’édition 2018, la 4ième du genre, de la revue des réformes, politiques, programmes et projets communautaires.

Instituée par la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernements de l’Union, la revue vise à donner une forte impulsion politique au processus d’intégration régionale, en identifiant, dans un premier temps, les facteurs pouvant constituer un goulot d’étranglement ou pouvant atténuer l’efficacité des réformes et projets communautaires, deuxièmement en accompagnant les Etats dans l’atteinte de résultats probants.

Selon le Représentant résident de la Commission de l’Uemoa à Dakar, Aïssa Sidikou Kabo, les édition de 2014 et 2015 ont permis de noter une progression significative des taux de transposition et d’application des réformes communautaires. Toutefois, elle n’a pas quantifié ce taux.

Elle s’est limitée à relever les innovations de 2016 et mises en œuvre en 2017. Celles-ci sont relatives d’une part à l’adoption d’une nouvelle méthodologie de notation permettant de prendre en compte les efforts fournis par les Etats dans la mise en œuvre des réformes communautaires en substitution  de l’approche binaire utilisée les années précédentes, d’autre part à l’élargissement du champs de la revue par l’intégration, entre autres, des critères de convergence.
Ecofinance.sn



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 27 novembre 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL, a présidé le Conseil des Ministres, le mercredi 27 novembre 2019, à 10 heures, au Palais de la République.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 27 novembre 2019

(Equonet-Dakar) - Au cours du conseil des ministres e ce mercredi, le président de la République a pris des mesures individuelles en procédant à de nouvelles nominations.


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

4,2 millions d'euros de l’AFD pour la mise en place d'un centre de prise en charge globale des victimes de violences sexuelles et de violences basées sur le genre à Bangui.

(Equonet-Dakar) - Rémy RIOUX, directeur général de l'AFD, Pierre-Yves REVOL, président de la Fondation Pierre Fabre et Béatrice GARRETTE, directrice générale, ont signé en présence du Dr Denis MUKWEGE, prix Nobel de la paix 2018, une convention de financement d'un montant de 4,2 millions d'euros pour la mise en place d'un centre de prise en charge globale des victimes de violences sexuelles et de violences basées sur le genre à Bangui annonce un communiqué de presse transmis à Equonet.


Actu d'Europe

L'Égypte prend des mesures importantes pour approfondir ses marchés monétaire, dérivé et financier

(Equonet-Dakar) - La Banque centrale d' Égypte a fait des progrès considérables dans le développement de ses marchés monétaire, dérivé et financier. L’introduction d’un point de repère du taux d’intérêt sans risque est l’une des mesures importantes prises pour jeter les bases de l’amélioration et de l’amélioration de l’efficacité du marché. Cette évolution est conforme au mouvement international en faveur de l’élaboration de taux sans risque à mesure que les repères -IBOR sont en train de disparaître.