Connectez-vous S'inscrire
Sénégal : afrique info, actualité économique et financière - equonet.net Afrique

Ressources extractives, Guinée: menaces sur la validation de la norme itie attendue le 1ier octobre 2021


Rédigé le 15 Septembre 2021 à 12:45 | 0 commentaire(s) modifié le 17 Septembre 2021 - 13:47

Massamba Ndakhté Gaye
Ndakhté M. GAYE est un rédacteur de contenu web et spécialiste des relations médias avec plusieurs... En savoir plus sur cet auteur

(Equonet-Dakar) - Les récents évènements marqués par la prise de pouvoir par les militaires en Guinée peuvent avoir des conséquences sur la mise en œuvre de l'ITIE.


La présidente du Conseil d'administration de l'Initiative pour la Transparence des Industries Extractives (ITIE), Helen Clark, craint pour l'avenir du secteur extractif guinée suite au coup d'Etat. Dans une récente déclaration, elle soutient que ces récents évènements peuvent avoir des conséquences sur la mise en œuvre de l'ITIE.

"Les récents évènements peuvent avoir des conséquences sur la mise en œuvre de l'ITIE. La Guinée a renforcé la transparence des conditions relatives aux contrats extractifs et a apporté des améliorations à son cadre règlementaire. L'évaluation des progrès à travers la Validation de la Norme ITIE devait débuter en Guinée le 1er octobre. L'ITIE dépend de l'engagement du gouvernement ainsi que de celui de la société civile et des entreprises pour être efficace. Ces facteurs déterminants sont à présent  menacés", a-t-elle souligné. 

"Aux côtés d'autres gouvernements de la région, le Gouvernement de Guinée s'est engagé à mettre en œuvre la Norme ITIE en vue d'améliorer la gestion des ressources naturelles du pays. Les ressources naturelles dont est dotée la Guinée, si elles sont régies de manière appropriée, peuvent contribuer de manière significative au développement humain", a-t-elle ajouté.

En tant que présidente du Conseil d'administration de l'Initiative pour la Transparence des Industries Extractives, Helen Clark s'est joint aux dirigeants régionaux et internationaux pour condamner le coup d'Etat militaire survenu le 5 septembre en Guinée.
 
Pour cette ancienne première ministre de la Nouvelle-Zélande de 1999 à 2008, et membre du Parlement néo-zélandais de 1981 à 2009, cette prise de pouvoir par les militaires en Guinée, qui fait suite à des développements similaires dans la région, risque de déstabiliser davantage la région et de saper les progrès en matière de gouvernance démocratique et responsable.

Aussi, exhorte-t-elle toutes les parties prenantes à faire preuve de retenue dans les circonstances actuelles. Elle demande également la restauration d'un régime civil soutenu par une gouvernance inclusive, et la préservation de l'espace civique.



Actualité | Economie | Covid-19 | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres | Désinformation | Covid-19 | Espace entreprise







Facebook


Conseil des Ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du 28 avril 2021

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky Sall, a présidé le conseil des ministres, le mercredi 28 avril 2021, à 10 heures, au palais de la République. Lire le communiqué.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 28 avril 2021

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République a pris les décisions de nominations au conseil des ministres de ce 28 avril 2021.


Derniers tweets



Actu d'Afrique

Réaliser les rêves de l'Afrique

(Equonet-Dakar) – Dans son blog d’aujourd’hui, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à l’éducation en Afrique subsaharienne.


Actu d'Europe

L'indice d'incertitude de la politique économique américaine progresse de 633%

(Equonet-Dakar) - L'indice quotidien d'incertitude de la politique économique des États-Unis a explosé de façon spectaculaire en 2020. Transmises à Equonet, ces données recueillies par Learnbonds indiquent qu'entre décembre 2007 et avril 2020 cette année, l'indice avait augmenté de 633%.