Connectez-vous S'inscrire

SENEGAL : 11 milliards de la BID pour la construction de 52 km de routes rurales


Rédigé le 14 Janvier 2019 à 17:41 | 0 commentaire(s) modifié le 15 Janvier 2019 - 23:14


(Equoent-Dakar) - La Banque Islamique de Développement (BID) a accordé au Sénégal un prêt de 17 millions d’euros (11.2 milliards de FCFA) pour la construction de routes rurales avec la technologie de stabilisation des sols. Le coût global du projet est estimé à 20,42 millions d’euros.


L’annonce a été faite aujourd’hui à Dakar au cours de la cérémonie de signature d'un accord entre Amadou Ba, ministre l'Économie, des Finances et du Plan du Sénégal et Dr. Bandar Hajjar, président du groupe de la BID en visite officielle au Sénégal.
 
Cet accord est l’un des nombreux investissements réalisés par la BID qui ouvre clairement la voie au renforcement de la coopération avec le gouvernement du Sénégal.
 
Le projet vise à tester la technologie de stabilisation des sols par l’entreprise malaisienne PROBASE afin de doter le Sénégal d’infrastructures de transports en milieu rural de bonne qualité et avec meilleure durabilité.
 
De manière plus spécifique, le projet permettra la construction de 52 km de routes rurales dans les régions de Thiès, Diourbel et Kaolack, contribuant ainsi non seulement à une meilleure connectivité, mais également à la création de nouveaux emplois dans les zones du projet.
 
L’entreprise PROBASE offre une garantie de 10 ans qui couvrira tous les types de défauts de construction, ainsi que l’entretien périodique et préventif. Immédiatement à l’achèvement des travaux d’aménagement des routes, elle mettra en place une équipe de maintenance avec l’équipement adéquat pour une période de garantie de 10 ans.
 
Le projet pilote de construction des routes rurales avec la technologie de stabilisation des sols est un exemple de la coopération Sud-Sud de transfert d’expertise et de technologie dit «Reverse Linkage» promue par la Banque Islamique de Développement (BID).
 
Equonet



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 27 novembre 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL, a présidé le Conseil des Ministres, le mercredi 27 novembre 2019, à 10 heures, au Palais de la République.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 27 novembre 2019

(Equonet-Dakar) - Au cours du conseil des ministres e ce mercredi, le président de la République a pris des mesures individuelles en procédant à de nouvelles nominations.


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

4,2 millions d'euros de l’AFD pour la mise en place d'un centre de prise en charge globale des victimes de violences sexuelles et de violences basées sur le genre à Bangui.

(Equonet-Dakar) - Rémy RIOUX, directeur général de l'AFD, Pierre-Yves REVOL, président de la Fondation Pierre Fabre et Béatrice GARRETTE, directrice générale, ont signé en présence du Dr Denis MUKWEGE, prix Nobel de la paix 2018, une convention de financement d'un montant de 4,2 millions d'euros pour la mise en place d'un centre de prise en charge globale des victimes de violences sexuelles et de violences basées sur le genre à Bangui annonce un communiqué de presse transmis à Equonet.


Actu d'Europe

L'Égypte prend des mesures importantes pour approfondir ses marchés monétaire, dérivé et financier

(Equonet-Dakar) - La Banque centrale d' Égypte a fait des progrès considérables dans le développement de ses marchés monétaire, dérivé et financier. L’introduction d’un point de repère du taux d’intérêt sans risque est l’une des mesures importantes prises pour jeter les bases de l’amélioration et de l’amélioration de l’efficacité du marché. Cette évolution est conforme au mouvement international en faveur de l’élaboration de taux sans risque à mesure que les repères -IBOR sont en train de disparaître.