Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net : actualité économique, financière sénégalaise et africaine
Développer un contenu vérifié, instructif, constructif et attentif, de manière professionnelle et responsable.

SENEGAL-ENTREPRISE : chute de la capacité de remboursement des dettes


Rédigé le 2 Janvier 2019 à 12:10 | 0 commentaire(s) modifié le 4 Janvier 2019 - 13:09


(Equonet-Dakar) - Durant l’exercice 2017, l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) a noté, dans sa Base de données économiques et financiers (BDEF), une dégradation de la capacité de remboursement des dettes des enterprises.


En effet, le ratio «capacité d’autofinancement des entreprises sur dettes financières» s’est dégradé de 0,5 point en 2017 en ressortant à 15,8 pour cent contre 16,3 pour cent en 2016, selon l’ANSD.

Elle lie cette baisse à un accroissement plus important des dettes financières (+4,6 pour cent) par rapport à la Capacité d'Autofinancement Global (CAFG) (+1,8 pour cent). Toutefois, son niveau indique qu’environ six (06) exercices sont nécessaires pour le remboursement des dettes à long terme, selon l’ANSD.

L’intérêt de la Capacité d'Autofinancement pour les banques est qu’elle leur permet de calculer un ratio de remboursement d’une dette. Si une entreprise, s'est endettée à hauteur de 100 et possède une CAF de 20 alors sa capacité de remboursement s’élève à 5. Cela signifie qu’elle mettra théoriquement 5 ans à rembourser les dettes avec la Capacité d'Autofinancement qu’elle a actuellement. Il est recommandé en général d’obtenir un ratio de remboursement autour de 2-3 dans son secteur”, explique-t-elle.

Au niveau sectoriel, la dégradation de la capacité de remboursement a été notée dans les industries (-0,3 point), le commerce (-4,5 points) et les services (-1,9 point). Par contre, au niveau des bâtiments et travaux publics (BTP), la capacité de remboursement des dettes s’est consolidée avec une amélioration de 4,1 points.

Le nombre d’années d’exercice nécessaires pour le paiement des dettes à long terme est plus faible dans le secteur des services (04 années) contre plus de 6 années d’exercice dans les autres secteurs dont 8 ans dans le secteur de l’industrie, 11 ans dans celui des BTP et 14 ans pour le commerce. Ainsi, les entreprises du secteur formel supportent un endettement lourd compte tenu de la rentabilité qu’elles génèrent, selon l’ANSD.
Equonet



Actualité | Economie | Finance | Innovation & Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Blog Relations médias

Conseil des ministres

Communiqué du Conseil des ministres du 16 janvier 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président Macky SALL a réuni le Conseil des ministres, mercredi 16 janvier 2019 à 10 heures, à Diamniadio.


Nominations

Nomination au Conseil des ministres du 16 janvier 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes au cours du Conseil des ministres de ce mercredi 16 janvier 2019 :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

AFRIQUE DE L’OUEST : un partenariat IFC-BRVM pour renforcer la gouvernance d'entreprise

(Equonet-Dakar) – IFC, membre du Groupe de la Banque mondiale, et la Bourse Régionales des Valeurs Mobilières (BRVM) sont en partenariat pour renforcer la gouvernance d'entreprise en Afrique de l’Ouest, a appris Equonet auprès de l’institution.


Actu d'Europe

OCDE : ralentissement de l’inflation annuelle dans la zone

(Equonet-Dakar) - L'inflation annuelle dans la zone de l’Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE) ralentit à 2.7 pour cent en novembre 2018,
en raison du ralentissement des prix de l'énergie, annonce un communiqué de presse de l’Organisation transmis à Equonet.