Connectez-vous S'inscrire

SENEGAL : une amélioration du poids des dettes financières des entreprises notée en 2017


Rédigé le 2 Janvier 2019 à 16:58 | 0 commentaire(s) modifié le 4 Janvier 2019 - 13:08


(Equonet-Dakar) - Le poids des dettes financières des entreprises, mesuré par le ratio «dettes financières sur total passif», s’est amélioré de 1,5 point en 2017, ressortant à 24,8 pour cent contre 26,3 pour cent en 2016, indique l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) dans sa Base de données économiques et financiers (BDEF).


Au niveau sectoriel, la source note que les services (+0,5 point) ont enregistré une légère progression tandis que les industries (-4,6 points), les BTP (-0,2 point) et le commerce (-0,2 point) ont connu des abaissements.

Le niveau d’endettement des entreprises sénégalaises demeure encore satisfaisant, relativement à leurs passifs, ce qui laisse entrevoir qu’elles disposent d’une marge d’endettement avec toutefois une capacité de remboursement limitée”, souligne le document.

S’agissant du ratio «endettement global sur capitaux propres», il s’est légèrement apprécié en s’établissant à 1,53 contre 1,62 en 2016, selon l’ANSD.

Cependant, l’endettement global des entreprises reste largement supérieur à leurs capitaux propres surtout dans les industries et le commerce. Le poids des concours bancaires courants sur l’endettement global des entreprises a connu une augmentation de 0,7 point, passant de 17,7 pour cent en 2016 à 18,4 pour cent”, souligne-t-elle.

Et de préciser que cette hausse est observée dans les industries (+2,1 points), les BTP (+1,0 point) et le commerce (+0,5 point) ; les services ayant connu une baisse de 2,1 points.

Une amélioration de l’autonomie financière des entreprises

Selon le document, l’autonomie financière des entreprises, mesurée par le rapport entre les capitaux propres et les dettes à long terme, a augmenté de 4,8 points en 2017 en s’établissant à 80,1 pour cent contre 75,3 pour cent en 2016.

Toutefois, les capitaux propres des entreprises ne suffisent pas à compenser leurs dettes à long terme. Par secteur, seules les industries (+8,4 points) ont amélioré leur autonomie financière tandis que le commerce (-4,2 points), les BTP (-15,5 points) et les services (-2,9 points) ont vu leur ratio se degrader”, note-t-il.

Une poursuite de la dépréciation du ratio de fonds de roulement

Selon le document, le ratio de fonds de roulement s’est dégradé de 3,4 points en 2017 en s’établissant à 87,4 pour cent contre 90,8 pour cent en 2016. L’ANSD lie cette situation au repli noté dans les industries (-6,4 points), les BTP (-0,2 point) et au niveau du commerce (-20,0 points). Le repli a été légèrement atténué par l’amélioration enregistrée dans les services (+0,5 point).

Comme les années précédentes, le niveau du ratio montre que les ressources durables ne couvrent pas les emplois stables dans les quatre macros-secteurs, à savoir les industries (89,3 pour cent), les BTP (84,6 pour cent), le commerce (79,7 pour cent) et les services (87,6 pour cent)”, note-t-il.

Une légère amélioration de l’excédent de trésorerie

Selon le document, l’excédent de trésorerie s’est amélioré (+3,7 pour cent), passant de 827 milliards de FCFA en 2016 à 858 milliards de FCFA en 2017, sous l’effet de la hausse observée dans les industries (+7,6 pour cent) et les services (+0,1 pour cent).

Le commerce (-23,8 pour cent) a enregistré une baisse de son excédent de trésorerie. Concernant les BTP, l’excédent de trésorerie est négatif depuis 2012. Les services ont enregistré l’excédent de trésorerie le plus important (50,2 pour cent du total), suivis des industries (45,4 pour cent) et du commerce (5,3 pour cent). La part négative des BTP (-1,0 pour cent), dénote des difficultés de trésorerie de ce secteur”, note-t-il.

Une stabilité de la solvabilité des entreprises

Selon le document, le ratio de solvabilité , mesuré par le rapport «capitaux propres sur total bilan», est resté stable, par rapport à l’année 2016 en s’établissant à 19,8 pour cent.

L’amélioration de la solvabilité des industries (+1,6 point) a été atténuée par la baisse de celle des BTP (-2,1 points), du commerce (-0,6 point) et des services (-0,2 point). Ce ratio demeure satisfaisant car il est en moyenne de 20,4 pour cent entre 2011 et 2017. Il est d’ailleurs toujours assez important dans les BTP où il est ressorti à 30,3 pour cent en 2017 et en moyenne à 31,8 pour cent sur les sept dernières années”, note-t-il.

Une légère amélioration de l’indépendance financière

Selon le document, l’indépendance financière , calculée par le ratio «capitaux propres sur ressources stables», s’est légèrement améliorée en 2017 en ressortant à 44,5 pour cent contre 42,9 pour cent en 2016 soit un accroissement de 1,5 point imputable à la progression dans les industries (+4,5 points).
Cependant, le ratio s’est dégradé dans les BTP (-1,0 point), le commerce (-1,3 point) et les services (-0,7 point)”, note-t-il.
Equonet



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 17 juillet 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République, son Excellence Monsieur Macky SALL, a présidé ce mercredi 17 juillet 2019, le Conseil des ministres. Outre l'hommage rendu à Ousmane Tanor Dieng, le président de la République a mis l'accent sur l'économie sociale et solidaire, l'environnement, l'agriculture et l'industrie.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 17 juillet 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République,, Macky Sall, a pris les décisions suivantes
au cours du conseil des ministres du mercredi 17 juillet 2019 :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

La Pme toulousaine Bonici signe une master-franchise avec le togolais Sodigaz

(Equonet-Dakar) - Avec 3 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2018 et une croissance de près de 300 pour cent en trois ans, l’entreprise toulousaine Bonici poursuit sa stratégie d’expansion à la conquête de nouveaux territoires, annonce-t-elle dans un communiqué de presse transmis à Equonet.


Actu d'Europe

Les marchés mondiaux de location de voitures devraient atteindre 48.000 milliards FCFA en 2023

(Equonet-Dakar) - Le marché mondial de la location de voitures devrait passer de 62,0 milliards de dollars en 2018 à 82,8 milliards de dollars (environ 48.000 milliards FCFA) en 2023, avec un taux de croissance annuel composé (CAGR) de 5,9% pour la période 2018-2023, selon un rapport de Bcc Research, un cabinet d’étude et d’analyse de marché.