Connectez-vous S'inscrire

Sénégal : Le PUDC, trois ans après


Rédigé le 8 Juin 2018 à 11:19 | 0 commentaire(s) modifié le 8 Juin 2018 - 11:23


Lancé en 2015 par le Gouvernement du Sénégal, le Programme d'Urgence pour le Développement Communautaire, un des plus grands programmes à travers le Sénégal, vise à améliorer les conditions socio-économiques des populations rurales dans les zones défavorisées du Sénégal.


Sénégal : Le PUDC, trois ans après
(Ecofinance.sn Dakar ) - Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) estime que cette démarche place ce programme en droite ligne de plusieurs des solutions phares du Plan stratégique (ex. la pauvreté, la résilience, le genre et l'énergie) et marque une étape importante dans la réalisation de l'Agenda 2030 dans ce pays d'Afrique de l'Ouest. 
Trois ans après son lancement, ses premiers résultats sont dévoilés, montrant son véritable impact sur la vie des populations, surtout rurales. 
Il faut appeler que doté d'un budget d'environ 192 millions de dollars, le projet est entièrement financé par le Gouvernement sénégalais et mis en œuvre par le PNUD, avec aussi un apport financier de ce dernier. 
La même source souligne que ce programme est axé sur le développement des infrastructures socioéconomiques de base, l'amélioration de la productivité rurale, l'agriculture et l'élevage, et le renforcement des capacités institutionnelles des acteurs locaux. 
A cet effet, un bilan à mi-parcours renseigne que le plan énergétique, 335 villages ont été électrifiés. 80 centrales solaires ont été rendues opérationnelles et produisent 255 volts en moyenne tension/basse tension. 
Sur cette même lancée, le PNUD informe que le PUDC a rendu possible le raccordement des villages au réseau routier national. Ceci avec la réalisation de 692 km de routes rurales construites dont 575 ouvertes à la circulation, améliorant l'accès à 408K habitants de 730 villages. 
Sur le volet Fourniture d'eau aux zones rurales, le programme a aidé 358 K personnes dans 830 villages à avoir accès à l'eau potable, avec 229 forages et 147 châteaux d'eau. 
Cette même tendance est notée sur la fourniture de matériel agricole et post-agricole aux agriculteurs, en particulier aux femmes. A en croire le PNUD, avec le PUDC 3 729 équipements ont été distribués et impactent plus de 2 millions de personnes. 
Ce qui devrait certainement impacter sur le développement des chaînes de valeur horticoles. A cet effet, 3 centres de collecte de lait ont été mis en place, 133 surfaces végétales cultivées couvrant 526 ha dans 133 villages et 100 périmètres clôturés d'une superficie de 402 ha complétés. 
la rédaction



Actualité | Economie | Finance | Innovation & Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Blog Relations médias

Conseil des ministres

SENEGAL : promulgation de la loi relative au PTIP 2019-2021 et la loi de Finances pour l’année 2019.

(Equonet-Dakar) - Au titre des textes législatifs et réglementaires, le Président de la République a promulgué la loi portant approbation du Programme triennal d’investissements publics (PTIP) 2019-2021 ainsi que la loi de Finances pour l’année 2019.


Nominations

Les nominations du Chef de l'Etat au Conseil des ministres du 14 novembre 2018

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz








Derniers tweets




Facebook

Actu d'Afrique

AFRIQUE CENTRALE : la situation économique reste difficile, selon le FMI

(Equonet-Dakar) - Les efforts déployés continuellement par les pays membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) et les institutions régionales ont contribué à éviter une crise immédiate, mais la situation économique reste difficile dans la région.


Actu d'Europe

La croissance économique n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon l’OCDE

(Equonet-Dakar) - Le développement durable exige une vision plus globale que la croissance économique qui n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon un nouveau rapport du Centre de développement de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).