Connectez-vous S'inscrire
https://www.equonet.net/
ecofinance.sn
Facebook
Twitter
Média de veille et d'alerte sur les questions de gouvernance, de transparence et de redevabilité des ressources extractives au Sénégal et en Afrique.
Veiller à l'application des obligations du secteur extractif sénégalais.



Sénégal : l’union européenne renforce les capacités de la délégation générale à la protection sociale avec un financement de plus 850 millions de Fcfa


Rédigé le 14 Juin 2021 à 10:03 | 0 commentaire(s) modifié le 15 Juin 2021 - 10:17

Massamba Ndakhté Gaye
Ndakhté M. GAYE est un journaliste d'investigation engagé dans le suivi citoyen des obligations... En savoir plus sur cet auteur

(Equonet-Dakar) – L’UE finance un projet visant à renforcer les capacités de la DGPSN dans l’exercice de ses missions de coordination de la politique de protection sociale.


Aminata Sow, Déléguée générale à la Délégation générale à la Protection sociale et la Solidarité nationale (DGPSN) a procédé, le jeudi 10 juin, au lancement du projet d’appui au développement du système de protection sociale au Sénégal, a appris equonet de la Délégation de la Délégation de l’Union européenne (UE) au Sénégal. La secrétaire générale du ministère du Développement communautaire, de l’Equité sociale et Territoriale et Stéphane Devaux représentant l’ambassadrice de l’UE ont participé à la cérémonie.

Ce projet a pour objectif le renforcement des capacités de la DGPSN dans l’exercice de ses missions de coordination de la politique de protection sociale. Il est mis en œuvre avec l’appui technique d’Expertise France sur une durée de deux ans. Il est financé par l’UE, sur une durée de deux ans, pour un montant de plus 850 millions de F CFA (1,3 Million €).

«A travers ce projet, la DGPSN atteindra plus rapidement son objectif de construire un système de protection sociale accessible à tous les sénégalais, fournissant à chacun un revenu minimum garanti, une couverture maladie à tous, mais aussi un filet de sécurité global permettant de construire la résilience des personnes aux chocs et des crises», souligne la représentation diplomatique sur son site web.

Le projet s’articule autour de quatre axes d’intervention :
Axe 1: Le renforcement de la gouvernance du système de la protection sociale ;
Axe 2: La mise en place du système de reporting de suivi et évaluation du système de protection ;
Axe 3 : L’appui à l’extension des dispositifs de la protection sociale ;
Axe 4: Le renforcement de la résilience du système de protection sociale sénégalaise.
 



Actualité | EcoFinance | Finance | Technologie | Contenu local | Environnement | Contribution | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Mines-Hydrocarbures | Energies