Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net : actualité économique, financière sénégalaise et africaine
Développer un contenu vérifié, instructif, constructif et attentif, de manière professionnelle et responsable.

Sénégal : la Sar compte augmenter sa capacité de production


Rédigé le 11 Janvier 2016 à 22:10 | 0 commentaire(s) modifié le 19 Janvier 2016 - 19:36


Ecofinance.sn (Dakar) – Alors que la demande locale en produits pétroliers est de 1,8 million de tonnes, la Sar n’en produit que 0,8. Elle compte faire plus.


Sénégal : la Sar compte augmenter sa capacité de production
Selon le rapport 2016 du fonds monétaire international (Fmi) sur l’Instrument de soutien à la politique économique (Ispe), un projet d’investissement est en préparation pour porter la capacité de production de la Société africaine de raffinage (Sar) de 1,2 million de tonnes à 1,6 million de tonnes.
 
D’après la même source, la Sar entend appeler l’État à maintenir la marge de soutien afin de financer ce projet de développement.
 
Selon elle, la Sar ne produit que 0,8 million de tonnes de produits pétroliers afin de répondre à une demande locale de 1,8 million de tonnes.
 
«Les opérations de la Société africaine de raffinage (Sar) fonctionnent à perte. Elle reçoit des subventions budgétaires sous forme de suspension des droits de douane sur les produits pétroliers et d’une marge de soutien du Fonds de sécurisation des importations de produits pétroliers (Fsipp)», souligne le rapport.
 
L’État, par l’intermédiaire de la Société des pétroles du Sénégal (Petrosen), est aujourd’hui le principal actionnaire avec 40 pour cent des actions, suivi par le groupe saoudien Ben Laden (34 pour cent) et par Total (26 pour cent).
 
«Au cours des dix dernières années, elle n’a pu exporter que 20 milliards FCFA environ par an de distillats alors qu’il existe un marché captif de réexportation dans la région de 200 milliards de FCFA par an qu’elle n’a pas exploité», note le rapport.
Yaye Rokhaya NDIAYE



Actualité | Economie | Finance | Innovation & Technologie | Social | EquoSports | Equobusiness | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Blog Relations médias

Conseil des ministres

SENEGAL : promulgation de la loi relative au PTIP 2019-2021 et la loi de Finances pour l’année 2019.

(Equonet-Dakar) - Au titre des textes législatifs et réglementaires, le Président de la République a promulgué la loi portant approbation du Programme triennal d’investissements publics (PTIP) 2019-2021 ainsi que la loi de Finances pour l’année 2019.


Nominations

Les nominations du Chef de l'Etat au Conseil des ministres du 14 novembre 2018

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz








Derniers tweets




Facebook

Actu d'Afrique

COTE D’IVOIRE : 767 milliards FCFA pour résoudre les problèmes persistants de balance des paiements

(Equonet-Dakar) - Les perspectives économiques du pays restent robustes, avec une croissance projetée à environ 7½ pour cent en 2018–19. Le déficit budgétaire devrait converger vers la norme régionale de l’UEMOA de 3 pour cent du PIB en 2019. Le programme vise à atteindre une position viable de la balance des paiements, à renforcer la mobilisation des recettes intérieures, à assurer la viabilité de la dette, ainsi qu’à favoriser une croissance inclusive et la réduction de la pauvreté.


Actu d'Europe

La croissance économique n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon l’OCDE

(Equonet-Dakar) - Le développement durable exige une vision plus globale que la croissance économique qui n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon un nouveau rapport du Centre de développement de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).