Connectez-vous S'inscrire
Sénégal : actualité économique et financière - equonet.net Afrique

Sénégal : les prévisions du budget 2021 non encore connues par le secteur privé national


Rédigé le 30 Septembre 2020 à 19:28 | 0 commentaire(s) modifié le 1 Octobre 2020 - 20:01

Massamba Ndakhté Gaye
Ndakhté M. GAYE est un rédacteur de contenu web et spécialiste des relations médias avec plusieurs... En savoir plus sur cet auteur

(Equonet-Dakar) – Le secteur privé sénégalais interpelle le président de la République sur beaucoup de points notamment son désir de connaître les prévisions du budget 2021.


S’adressant hier au président de la République qui un conseil présidentiel sur la relance de l’économie nationale, le représentant du secteur privé, Baïdy Agne, a soulevé beaucoup de questions relatives aux prévisions du budget 2021, au financement du déficit budgétaire et au projet de loi sur les partenariats public-privé (PPP).

D’abord sur les prévisions du budget 2021, il a fait savoir au chef de l’Etat que l’entreprise n’en a pas encore eu connaissance. «Elle (l’entreprise) s’interroge sur l’élargissement de l’assiette fiscale du plan ‘’Yaatal’’, les niveaux sectoriels de la commande publique et la programmation budgétaire des paiements de la dette intérieure», lui-t-il adressé.

Venant au financement du déficit budgétaire, M. Agne a rappelé d’abord que la mobilisation des ressources financières additionnelles s’impose à la relance de l’économie nationale avant de poser une question. «L’Uemoa prend-t-elle en compte ce besoin à travers ces critères de convergence», s’est-il interrogé.

«Nous soutenons que notre capacité d’interventions publiques-privées sera plus fortes si nous faisons bouger les lignes et dogme de la gouvernance financière régionale et multilatérale, notamment ceux ayant trait au budget et à l’endettement», a-t-il défendu.

«Nous disons que suite aux impacts de la pandémie sanitaire, les dérogations réglementaires bancaires et monétaires, ainsi que la mutualisation régionale des dettes, ne devraient être exclusivement réservées aux pays développés», a-t-il plaidé.

Pour finir, Baïdy Agne a magnifié le projet de loi PPP auquel il affirme l’adhésion du secteur privé sénégalais. «C’est une bonne loi qui vient à son heure. Elle permet une avancée très significative dans notre mode de contractualisation et de financement des PPP», s’est-il réjouit.

Et M. Agne d’exprimer un vœu de l’entreprise. C’est le souhait que les projets des décrets d’application et des arrêtés ministériels soient finalisés, puis soumis au président de la République en même temps que les projets de lois y afférents.

Le secteur privé sénégalais sera-t-il entendu.




Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Economie | Covid-19 | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres | Désinformation | Covid-19 | Espace entreprise






Facebook


Conseil des Ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du 07 octobre 2020

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky Sall, a présidé le conseil des ministres, le mercredi 07 octobre 2020, à 10 heures, au palais de la République. Lire le communiqué.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 22 juillet 2020

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République a pris les décisions de nominations au conseil des ministres de ce mercredi 22 juillet 2020.


Derniers tweets



Actu d'Afrique

Réaliser les rêves de l'Afrique

(Equonet-Dakar) – Dans son blog d’aujourd’hui, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à l’éducation en Afrique subsaharienne.


Actu d'Europe

L'indice d'incertitude de la politique économique américaine progresse de 633%

(Equonet-Dakar) - L'indice quotidien d'incertitude de la politique économique des États-Unis a explosé de façon spectaculaire en 2020. Transmises à Equonet, ces données recueillies par Learnbonds indiquent qu'entre décembre 2007 et avril 2020 cette année, l'indice avait augmenté de 633%.