Connectez-vous S'inscrire

Sénégal : ouverture d'une enquête sur la hausse «spontanée» des prix du ciment


Rédigé le 6 Juin 2018 à 12:18 | 0 commentaire(s) modifié le 6 Juin 2018 - 12:24


Au Sénégal, une enquête sera ouverte au sujet de la hausse « spontanée » des prix du ciment, dont la tonne est passée de 60.000 à 65.000 francs CFA au début du mois de Ramadan. L'annonce a été faite par le ministre sénégalais du commerce, Alioune Sarr, qui a dénoncé le fait que le gouvernement n'ait pas été consulté avant une telle décision. Les contours d'une entente sur les prix entre les trois acteurs de ce marché semble se dessiner...


Sénégal  : ouverture d'une enquête sur la hausse «spontanée» des prix du ciment

(Ecofinance.sn) Dakar - La hausse subie par le prix du ciment au Sénégal, passant de 60.000 francs CFA la tonne, à 65.000 francs CFA, n'a pas surpris que les populations, mais également les autorités politiques. D'après des propos relayés dans la presse locale, ce lundi, le ministre sénégalais du commerce, Alioune Sarr, a exprimé son mécontentement par rapport à la situation, dénonçant une décision prise par les cimenteries sans une consultation préalable du gouvernement. Le responsable a indiqué avoir demandé à ses services d'ouvrir une enquête sur les raisons de la hausse.

« J'ai diligenté mes équipes pour qu'elles démarrent une enquête pour voir le fondement de cette hausse. Nous disons clairement que si le fondement de cette hausse n'est pas basée sur des éléments de structure des prix concrets, le gouvernement prendra ses responsabilités », a déclaré le ministre Sarr.

Intervenant en marge de la réunion des ministres du Commerce en charge des négociations relatives à la Zone de libre-échange continentale (ZLEC), ouverte dimanche à Dakar, le responsable sénégalais a ajouté que le gouvernement ne peut pas accepter une « spéculation abusive » sur un quelconque prix essentiel à la consommation des Sénégalais.

Ainsi, précise Alioune Sarr, « le chef de l'Etat et le Premier ministre [seront informés] sur cette question et le gouvernement préservera le pouvoir d'achat des Sénégalais et de nos PME-PMI ». « Le gouvernement veille à ce que les entreprises soient profitables, mais veille également à ce que le pouvoir d'achat des sénégalais ne soit pas dégradé. Le secteur du ciment est un secteur important dans l'économie nationale, le gouvernement les [les cimentiers .ndlr] accompagne, mais ils ne sont pas hors la loi. Donc, à la fin de cette enquête, nous soumettrons au gouvernement une proposition qui va dans le sens de préserver l'intérêt général », a expliqué le ministre du commerce.

Latribune d'afrique





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 15 Janvier 2019 - 23:02 SAISINE DE TULLOW : l’ITIE Dément

Actualité | Economie | Finance | Innovation & Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Blog Relations médias

Conseil des ministres

Communiqué du Conseil des ministres du 09 janvier 2019

Le Président Macky SALL a réuni le Conseil des ministres, mercredi 09 janvier 2019 à 10 heures, au Palais de la République. L'accent a été mis notamment sur sur le tourisme et les chemins de fer.


Nominations

Nomination au Conseil des ministres du 09 janvier 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes en conseil des ministres :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

AFRIQUE DE L’OUEST : un partenariat IFC-BRVM pour renforcer la gouvernance d'entreprise

(Equonet-Dakar) – IFC, membre du Groupe de la Banque mondiale, et la Bourse Régionales des Valeurs Mobilières (BRVM) sont en partenariat pour renforcer la gouvernance d'entreprise en Afrique de l’Ouest, a appris Equonet auprès de l’institution.


Actu d'Europe

OCDE : ralentissement de l’inflation annuelle dans la zone

(Equonet-Dakar) - L'inflation annuelle dans la zone de l’Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE) ralentit à 2.7 pour cent en novembre 2018,
en raison du ralentissement des prix de l'énergie, annonce un communiqué de presse de l’Organisation transmis à Equonet.