Connectez-vous S'inscrire

Sénégal : près de 40 milliards FCFA de la Bad pour soutenir un projet de valorisation des eaux pour le développement des chaînes de valeur agricoles


Rédigé le 19 Juillet 2019 à 12:25 | 0 commentaire(s) modifié le 22 Juillet 2019 - 13:21


(Equonet-Dakar) - Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (Bad) a approuvé, mercredi à Abidjan, un prêt de 87,6 millions d’euros (près de 40 milliards FCFA) au gouvernement du Sénégal, afin de mettre en œuvre son Projet de valorisation des eaux pour le développement des chaînes de valeur (PROVALE-CV), annonce l’Institution dans un communiqué de presse transmis à Equonet.


La Bad informe que le prêt sera cofinancé par la Banque à hauteur de 60,8 millions d’euros (pour un projet dont le coût total est estimé à 122 millions d’euros) et par le fonds chinois « African Growing Together Fund – AGTF » pour un montant de 26,8 millions d’euros. Le projet est également cofinancé par le Fonds de l’OPEP pour le développement international (OFID) et le Fonds international de développement agricole (FIDA).

Élaboré avec l’appui de la Banque, PROVALE-CV est le premier projet du Programme national de développement de la petite irrigation locale (PNDIL) au Sénégal. Il intervient dans trois zones agro-écologiques du pays : les Niayes, le bassin arachidier et la Casamance, et concerne huit régions administratives : Kaolack, Fatick, Kaffrine, Diourbel, Thiès, Ziguinchor, Sédhiou et Kolda.

La réalisation du projet sur une durée de 5 ans, prévoit d’augmenter durablement les productions agricoles, les emplois et les revenus en milieu rural, à travers la mobilisation des eaux de surface et des eaux souterraines. Il est ainsi prévu l’aménagement de 12.730 hectares (ha), dont 7.950 ha de vallées et bas-fonds, 3.980 ha de terres récupérées et 800 ha de maraîchage sur forages, de pistes de production, magasins de stockage et infrastructures pastorales.

Selon la directrice générale pour l’Afrique de l’ouest au sein de la Banque africaine de développement, Marie-Laure Akin-Olugbade, le projet aura un impact direct sur 38.000 ménages, soit environ 300.000 personnes concernées. Les actions envisagées par le projet permettront la création de 28.000 emplois décents, dont 30% pour les femmes et 40% pour les jeunes, et des revenus moyens additionnels par bénéficiaire d’environ 1.520 euros issus des productions agricoles. 

Le portefeuille actif de la Banque au Sénégal comprend 28 opérations, avec un engagement d’environ 1,3 milliard d’euros. Le portefeuille du secteur agricole comprend six projets nationaux (pour un montant total de 179 millions d’euros), un projet multinational (27 millions d’euros) et un projet financé sur le guichet secteur privé.

Equonet



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République a présidé la réunion du Conseil des Ministres, ce mercredi 16 octobre 2019, à 10 heures, au Palais de République. En autres sujets abordés, figurent le Magal de Touba, les collectivités territoriales, les infrastructures ferroviaires et routièrs, etc.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République du Sénégal a pris les décisions suivantes au cours du conseil des ministres de ce mercredi 16 octobre 2019 qui a examiné et adoptés des textes législatifs et réglementaires :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

La Banque européenne de reconstruction et de développement développe les marchés financiers en Tunisie

(Equonet-Dakar) - Bâtir un marché des capitaux solide signifie bâtir une économie plus forte. La BERD aide les autorités tunisiennes à créer un marché des capitaux capable de fournir aux entreprises locales un meilleur accès à diverses sources de financement pour financer et développer leurs activités.


Actu d'Europe

L'Égypte prend des mesures importantes pour approfondir ses marchés monétaire, dérivé et financier

(Equonet-Dakar) - La Banque centrale d' Égypte a fait des progrès considérables dans le développement de ses marchés monétaire, dérivé et financier. L’introduction d’un point de repère du taux d’intérêt sans risque est l’une des mesures importantes prises pour jeter les bases de l’amélioration et de l’amélioration de l’efficacité du marché. Cette évolution est conforme au mouvement international en faveur de l’élaboration de taux sans risque à mesure que les repères -IBOR sont en train de disparaître.