Connectez-vous S'inscrire

Sénégal : un acteur des Tic dénonce la récente hausse du tarif de communication d’Orange


Rédigé le 24 Novembre 2015 à 16:02 | 0 commentaire(s) modifié le 26 Novembre 2015 - 22:26


Ecofiannce.sn (Dakar) – L’Asutic, une association sénégalaise à but non lucratif, dénonce la hausse du tarif de communication nationale et même régional pratiquée par Orange, la marque de la Sonatel.


La hausse du tarif de communication d'Orange dénoncée par un acteur sénégalais des Tic.
La hausse du tarif de communication d'Orange dénoncée par un acteur sénégalais des Tic.
L'Association sénégalaise des utilisateurs des Technologies de l’information et de la communication au Sénégal (Asutic) n’est pas contente de la hausse du tarif de communication. Et elle l’a manifeste dans un communiqué de presse transmis aujourd’hui à Ecofinance.sn, à travers laquelle elle dénonce cette pratique en cours depuis  le 28 août 2015.  

«L’Asutic dénonce vigoureusement l’augmentation de tarif par Orange et compte engager des actions afin que cette hausse soit annulée mais aussi soit revue à la baisse», souligne t-elle dans le communiqué.
 
Mais l’association ne  compte pas se limiter à cette action. Elle menace d’aller au-delà en saisissant la juridiction compétente.
 
«L’Asutic se réserve la possibilité d’ester en justice afin de faire respecter les dispositions de l’article 15 de la loi 2011-1 du 24 Février 2011 portant code des télécommunication et de l'article 21 et 23 du Décret n° 2011-265 du 23 février 2011 portant approbation du cahier des charges de Sonatel modifié», lance t-elle.
 
En outre, l’association s'indigne du fait que l'Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) puisse accepter cette augmentation de tarif d’Orange qui va à l’encontre des intérêts du peuple sénégalais. Aussi, appelle-t-elle le peuple sénégalais, les députés, les élus locaux à s’opposer à cette hausse de tarif de communication.
 
«L’Asutic exige de l'Artp un audit immédiat de la comptabilité analytique de Sonatel/Orange afin que ses tarifs soient orientés vers ses coûts (Article 21 du DECRET n° 2011-265 du 23 février 2011 portant approbation du Cahier des Charges de Sonatel modifié)», demande t-elle.
 
«Elle rappelle à l’Artp les dispositions de l'article 15 de la loi 2011-1 du 24 Février 2011 portant code des télécommunication et de l'article 23 du Décret n° 2011-265 du 23 février 2011 portant approbation du cahier des charges de Sonatel modifié, qui lui font obligation d’encadrer les tarifs de Sonatel/Orange, si elle est déclarée opérateur en position dominante sur des segments de marché. Ce qui est le cas», poursuit-elle.

L’Asutic déclare avoir constaté qu’Orange a augmenté depuis le 28 août 2015 son tarif de communication nationale et celui vers certains pays africains à fort volume de communication et ce malgré les bénéfices faramineux que réalise Sonatel/Orange d’année en année. «Pire cette hausse est appliquée au moment où la qualité de ses services est décriée de plus en plus par les sénégalais», dénonce t-elle.

«L’Asutic estime que cette hausse est non justifiée, choquante et inacceptable et va impacter négativement sur le pouvoir d’achat de tous les sénégalais, sans exception. En plus cette augmentation de tarif aura des effets très négatifs sur les activités économiques du pays car elle va contribuer à rendre davantage inabordable un des leviers de développement des petites et moyennes entreprises sénégalaises», ajoute t-elle.
Yaye Rokhya Ndiaye



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République a présidé la réunion du Conseil des Ministres, ce mercredi 16 octobre 2019, à 10 heures, au Palais de République. En autres sujets abordés, figurent le Magal de Touba, les collectivités territoriales, les infrastructures ferroviaires et routièrs, etc.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République du Sénégal a pris les décisions suivantes au cours du conseil des ministres de ce mercredi 16 octobre 2019 qui a examiné et adoptés des textes législatifs et réglementaires :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Le Rwanda continue de faire des progrès notables pour maintenir une croissance forte et inclusive, selon les services du Fmi.

(Equonet-Dakar) – Selon les services du Fonds monétaire international (FMI), la croissance du produit intérieur brut (PIB) réel a dépassé les attentes, atteignant en moyenne 10,3% au premier semestre de 2019.


Actu d'Europe

L'Égypte prend des mesures importantes pour approfondir ses marchés monétaire, dérivé et financier

(Equonet-Dakar) - La Banque centrale d' Égypte a fait des progrès considérables dans le développement de ses marchés monétaire, dérivé et financier. L’introduction d’un point de repère du taux d’intérêt sans risque est l’une des mesures importantes prises pour jeter les bases de l’amélioration et de l’amélioration de l’efficacité du marché. Cette évolution est conforme au mouvement international en faveur de l’élaboration de taux sans risque à mesure que les repères -IBOR sont en train de disparaître.