Connectez-vous S'inscrire

Uemoa : aucun critère de convergence n’a été respecté par les Etats membres, selon les ministres


Rédigé le 26 Juin 2019 à 17:05 | 0 commentaire(s) modifié le 27 Juin 2019 - 12:45


(Equonet-Dakar) - Examinant l'état de la convergence de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa), le conseil des ministres, réuni au Bénin le 21 juin dernier, a constaté qu'aucun Etat membre n'a respecté l'ensemble des critères de convergence de premier rang en 2018 contre trois (3) en 2017. S'agissant du critère clé relatif au solde budgétaire global, seul un (1) Etat membre a satisfait à la norme.


Aussi, pour s'assurer du respect des conditions de convergence à l'horizon fixé au 31 décembre 2019, le conseil a exhorté les Etats membres à poursuivre les efforts pour améliorer la gestion des finances publiques et mettre en œuvre des stratégies d'accélération de la croissance économique, tout en mettant l'accent sur les investissements structurants.
 
En janvier 2015, l’acte additionnel No 1/2015/CCEG/UEMOA instituant le nouveau pacte de convergence entre les États membres de l’UEMOA a été adopté en remplacement du pacte adopté en 1999. L’ancien pacte instaurait quatre critères de convergence nominale de premier rang qui devaient être respectés et quatre critères de second rang dont l’objet était de concourir au diagnostic de la situation macroéconomique.
 
Il s’agissait pour les critères de premier rang i) d’un solde budgétaire de base nul ou positif, ii) d’un taux d’inflation annuel moyen au plus égal à 3 %, iii) d’un ratio de la dette publique au PIB au plus égal à 70 % et iv) de l’obligation de ne pas accumuler d’arriérés de paiement. Quant aux critères de second rang, ils portaient sur les ratios i) de la masse salariale sur les recettes fiscales (norme ≤ 35 %), ii) des investissements financés sur ressources intérieures par rapport aux recettes fiscales (norme ≥ 20 %), iii) du solde extérieur courant hors dons sur le PIB nominal (norme ≥ -5 %) et iv) des recettes fiscales rapportées au PIB nominal (norme ≥ 17 %).
 
Pour les nouveaux critères, le nombre a été réduit à cinq (trois de premier rang et deux de second rang) et l’horizon de convergence est fixé à 2019. Les trois nouveaux critères de premier rang sont entre autres i) le ratio du solde budgétaire global, dons compris, rapporté au PIB nominal ≥ -3 %, ii) le taux d’inflation annuel moyen ≤ 3 % et iii) le ratio de l’encours de la dette intérieure et extérieure rapporté au PIB nominal ≤ 70 %. Les deux nouveaux critères de second rang sont relatifs aux ratios de la masse salariale sur les recettes fiscales ≤ 35 % et des recettes fiscales sur le PIB nominal ≥ 20 %.
 



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 27 novembre 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL, a présidé le Conseil des Ministres, le mercredi 27 novembre 2019, à 10 heures, au Palais de la République.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 27 novembre 2019

(Equonet-Dakar) - Au cours du conseil des ministres e ce mercredi, le président de la République a pris des mesures individuelles en procédant à de nouvelles nominations.


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

4,2 millions d'euros de l’AFD pour la mise en place d'un centre de prise en charge globale des victimes de violences sexuelles et de violences basées sur le genre à Bangui.

(Equonet-Dakar) - Rémy RIOUX, directeur général de l'AFD, Pierre-Yves REVOL, président de la Fondation Pierre Fabre et Béatrice GARRETTE, directrice générale, ont signé en présence du Dr Denis MUKWEGE, prix Nobel de la paix 2018, une convention de financement d'un montant de 4,2 millions d'euros pour la mise en place d'un centre de prise en charge globale des victimes de violences sexuelles et de violences basées sur le genre à Bangui annonce un communiqué de presse transmis à Equonet.


Actu d'Europe

L'Égypte prend des mesures importantes pour approfondir ses marchés monétaire, dérivé et financier

(Equonet-Dakar) - La Banque centrale d' Égypte a fait des progrès considérables dans le développement de ses marchés monétaire, dérivé et financier. L’introduction d’un point de repère du taux d’intérêt sans risque est l’une des mesures importantes prises pour jeter les bases de l’amélioration et de l’amélioration de l’efficacité du marché. Cette évolution est conforme au mouvement international en faveur de l’élaboration de taux sans risque à mesure que les repères -IBOR sont en train de disparaître.