Connectez-vous S'inscrire
Sénégal : actualité économique et financière - equonet.net Afrique

Uemoa : principales tendances de la conjoncture économique


Rédigé le 23 Mars 2021 à 17:36 | 0 commentaire(s) modifié le 24 Mars 2021 - 16:20


(Equonet-Dakar) – La Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest vient de publier note mensuelle de conjoncture économique de janvier 2021. Voici les principales tendances.


En janvier 2021, l'activité économique mondiale a poursuivi sa tendance haussière, mais à un rythme plus faible, du fait de l’aggravation de la situation sanitaire aux Etats-Unis et en Europe.

Aux Etats-Unis, l'activité économique a été relativement bien orientée en janvier 2021, avec la poursuite de la campagne de vaccination et le nouveau plan de l'administration Biden de 1.900 milliards de dollars. Dans la zone euro, l'activité économique se redresse, avec la forte croissance du secteur manufacturier en ce début d’année 2021. Cette dynamique est liée à la reprise de la demande intérieure, induite notamment par l'espoir suscité par la vaccination.

Au niveau des pays émergents, la tendance haussière de l’activité économique se poursuit, avec l'ouverture des frontières à travers le monde et les mesures de relance mises en oeuvre pour contenir les effets de la crise sanitaire. En Chine, l'économie consolide sa reprise, en liaison avec l’amélioration progressive de la demande et les mesures de soutien engagées par le gouvernement. En Inde, depuis début juin 2020, avec l'assouplissement des restrictions sanitaires, l'activité économique a renoué avec une tendance haussière, en lien avec la bonne tenue de la demande intérieure.

Dans les pays voisins de l'Union, l'activité économique est en amélioration. En particulier, l'activité au Nigeria s'est renforcée avec la hausse des cours du pétrole et la levée de restrictions de mobilité. Au Ghana, l'indice PMI composite est passé de 50,3 points en décembre 2020 à 51,2 points au mois de janvier 2021.

Pour leur part, les banques centrales à travers le monde ont continué de maintenir, voire renforcer, l'orientation accommodante de leur politique monétaire pour contenir l'impact négatif de la flambée des contaminations à la Covid-19. Ces actions visent à maintenir les conditions de financement favorables, stables et prévisibles pour conforter la reprise solide, durable et généralisée de l'activité.

Les prix des principaux produits de base exportés par les pays de l'Union ont connu une hausse mensuelle de 2,1%, après celle de 2,7% en décembre 2020. Le ralentissement est le fait de la hausse des contaminations à la Covid-19, qui a négativement impacté la reprise de la demande mondiale.

Les hausses de prix concernent à la fois les produits énergétiques (+9,8% après +13,9% en décembre 2020) et les produits non énergétiques (+1,0% après +1,2% en décembre 2020). De même, les prix des principaux produits alimentaires importés dans l'UEMOA ont augmenté au cours de la période sous revue.

Sur les marchés financiers mondiaux, les places boursières ont connu une évolution positive. Les investisseurs ont été encouragés par le lancement des campagnes de vaccination contre la Covid-19 et par la perspective du vaste programme de relance du Président américain Joe BIDEN. La monnaie européenne s'est légèrement appréciée à l'égard des principales monnaies étrangères. L'appréciation notée face aux devises des pays avancés concerne, notamment le dollar américain (+0.6%) et le yen japonais (+0,4%). Dans la sous-région ouest-africaine, le franc CFA s'est déprécié de 16,8% par rapport aux monnaies des pays de l'Afrique de l'Ouest, après son appréciation en décembre (+2,8%).

Les indicateurs récents de la conjoncture sous-régionale font ressortir une stabilisation de l'activité économique au titre du mois de janvier 2021. En effet, le taux de croissance des activités hors secteur primaire et administrations publiques, en glissement annuel, s'établirait à 4,6% en janvier 2021, tout comme en décembre 2020. L'évolution de production au premier mois de l'année est la résultante de la bonne tenue des activités des services marchands (+8,8% contre +8,2%) et industrielles (+4,0% contre +5,0%) et d'une contraction au niveau des secteurs des bâtiments et travaux publics (-5,9% contre -3,3%) et du commerce (-1,3% contre -2,5%).

Quant à l'inflation, elle a poursuivi sa tendance baissière dans les pays de l'Union, en liaison notamment avec la décélération du rythme de progression des prix des produits alimentaires et des services de logement, ainsi que de transport. Elle est ressortie, en glissement annuel, à 1,9% à fin janvier 2021, après une réalisation de 2,2% le mois précédent. La légère décélération du rythme de progression des prix est essentiellement imprimée par la composante «Alimentation», dont la contribution à l'inflation totale est passée de 1,8 point de pourcentage en décembre 2020 à 1,5 point de pourcentage en janvier 2021, en lien avec l’amélioration de l’offre de céréales, de légumes, ainsi que de tubercules et plantains dans la plupart des pays de l'Union.

Au plan de la conjoncture monétaire et financière de l'UEMOA, en ligne avec le maintien de la politique monétaire accommodante de la BCEAO depuis le déclenchement de la crise sanitaire, les taux d'intérêt sur le marché monétaire sont demeurés faibles au cours du mois de janvier 2021. Le taux d'intérêt à une semaine du marché interbancaire est ressorti à 2,61% contre 2,44% un mois plus tôt. En janvier 2020, ce taux se situait à 4,5%. Sur les guichets d'adjudication de la Banque Centrale, les injections de liquidité se sont poursuivies au taux fixe de 2,0% depuis le 24 juin 2020.

Le rythme de progression de la masse monétaire est resté quasi-stable en janvier 2021 comparativement au précédent. En effet, la masse monétaire a enregistré une progression de 5.125,1 milliards ou 16,7%, en glissement annuel, à fin janvier 2021 contre 16,4% un mois plus tôt. Les réserves officielles de change de la Banque Centrale à fin janvier 2021 assurent aux économies de l’Union 6,3 mois d’importations de biens et services et correspondent à un taux de couverture de l’émission monétaire de 80,6%, contre 77,3% le mois précédent.
Equonet



Actualité | Economie | Covid-19 | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres | Désinformation | Covid-19 | Espace entreprise






Facebook


Conseil des Ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du 28 avril 2021

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky Sall, a présidé le conseil des ministres, le mercredi 28 avril 2021, à 10 heures, au palais de la République. Lire le communiqué.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 28 avril 2021

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République a pris les décisions de nominations au conseil des ministres de ce 28 avril 2021.


Derniers tweets



Actu d'Afrique

Réaliser les rêves de l'Afrique

(Equonet-Dakar) – Dans son blog d’aujourd’hui, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à l’éducation en Afrique subsaharienne.


Actu d'Europe

L'indice d'incertitude de la politique économique américaine progresse de 633%

(Equonet-Dakar) - L'indice quotidien d'incertitude de la politique économique des États-Unis a explosé de façon spectaculaire en 2020. Transmises à Equonet, ces données recueillies par Learnbonds indiquent qu'entre décembre 2007 et avril 2020 cette année, l'indice avait augmenté de 633%.