Connectez-vous S'inscrire

Un rapport de l’Ong Sumofus dénonce la complicité d’Axa dans des crimes de guerre en Israël


Rédigé le 8 Juillet 2019 à 14:12 | 0 commentaire(s) modifié le 9 Juillet 2019 - 17:31


(Equonet-Dakar) - Le rapport de Sumofus révèle qu'AXA, le géant de l’assurance, investit dans un fabricant d'armes interdites et dans des sociétés finançant les colonies israéliennes illégales.


Le groupe international de défense des consommateurs SumOfUs a publié un nouveau rapport intitulé « Quand AXA finance des crimes de guerres », démontrant que le géant de l'assurance finance des sociétés impliquées dans l'occupation illégale du territoire palestinien par l’Etat israélien et dans la production d'armes interdites par les conventions internationales. Dans ses précédentes déclarations, AXA affirme ne pas financer d'activités ou d’entreprises faisant l'objet de sanctions internationales. SumOfUs démontre pourtant qu'à eux deux, AXA et sa filiale AXA Equitable Holdings investissent plus de 91 millions de dollars dans le fabricant d'armes Elbit Systems et dans cinq des plus grandes banques israéliennes, qui toutes financent la colonisation illégale israélienne. 
 
«Le 31 décembre 2018, après plusieurs mois de campagne menée par SumOfUs faisant pression sur la multinationale, AXA Investment Managers (AXA IM), une filiale d'AXA, a vendu toutes ses parts détenues par le fabricant d’armes. Or, malgré cette vente, AXA reste lié à Elbit Systems par l'intermédiaire d'une autre de ses filiales, AXA Equitable Holdings (AXA EQH). SumOfUs explique que ces investissements peuvent exposer l'entreprise à des poursuites pénales, à la fois en droit français et international, pour complicité de graves violations des droits de l'homme, y compris de crimes de guerre», souligne un communiqué de presse de l’ONG transmis à Equonet. 
 
SumOfUs estime que ces investissements font courir des risques à AXA pour plusieurs raisons. Les investissements de l'assureur vont à l'encontre de sa stricte «Politique de Groupe sur les armes controversées» qui précise que le groupe a pris des mesures pour mettre fin à ses relations commerciales avec les fabricants de bombes et armes à sous munitions, d'armes chimiques et biologiques et/ou de leurs principaux composants. Par ailleurs, le gouvernement français condamne officiellement « toute aide financière connue, directe ou indirecte, à la production ou à la commercialisation d'armes à sous-munitions » -- les entreprises françaises comme AXA étant également tenues de se conformer à la loi. Enfin, la Convention sur les armes à sous-munitions de 2008 interdit l’utilisation, la production et le financement d'armes à sous-munitions.
 
Le rapport de l'observatoire de défense des consommateurs SumOfUs, révèle également que les investissements d'AXA dans les banques israéliennes financent directement les colonies israéliennes illégales. Les rapports de plusieurs ONG confirment que toutes les banques israéliennes sont impliquées dans l'industrie de la colonisation israélienne, en raison de prêts spéciaux qu’elles accordent aux entreprises, aux projets gouvernementaux ou individuels dans les Territoires Palestiniens Occupés.
 
« AXA ne peut plus continuer à balayer le problème d’un revers de la main. Les éléments juridiques, les données chiffrées, sont à la portée de tous dans ce rapport », a déclaré Leyla Larbi, chargée de campagne SumOfUs. « Aujourd'hui, AXA doit assumer ses responsabilités et adopter le comportement approprié d'une entreprise qui se dit pourtant  “fière de sa politique d'investissement responsable” » a ajouté Leyla Larbi. « Le métier d’un assureur est de protéger les familles, leur domicile et leur biens des risques de la vie : pas de les mettre en péril. » 
 
Equonet



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République a présidé la réunion du Conseil des Ministres, ce mercredi 16 octobre 2019, à 10 heures, au Palais de République. En autres sujets abordés, figurent le Magal de Touba, les collectivités territoriales, les infrastructures ferroviaires et routièrs, etc.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République du Sénégal a pris les décisions suivantes au cours du conseil des ministres de ce mercredi 16 octobre 2019 qui a examiné et adoptés des textes législatifs et réglementaires :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

La Banque européenne de reconstruction et de développement développe les marchés financiers en Tunisie

(Equonet-Dakar) - Bâtir un marché des capitaux solide signifie bâtir une économie plus forte. La BERD aide les autorités tunisiennes à créer un marché des capitaux capable de fournir aux entreprises locales un meilleur accès à diverses sources de financement pour financer et développer leurs activités.


Actu d'Europe

L'Égypte prend des mesures importantes pour approfondir ses marchés monétaire, dérivé et financier

(Equonet-Dakar) - La Banque centrale d' Égypte a fait des progrès considérables dans le développement de ses marchés monétaire, dérivé et financier. L’introduction d’un point de repère du taux d’intérêt sans risque est l’une des mesures importantes prises pour jeter les bases de l’amélioration et de l’amélioration de l’efficacité du marché. Cette évolution est conforme au mouvement international en faveur de l’élaboration de taux sans risque à mesure que les repères -IBOR sont en train de disparaître.