Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net : actualité économique, énergétique, technologique et migration au Sénégal et en Afrique

Vers la nécessaire transformation de l’agriculture africaine


Rédigé le 21 Octobre 2015 à 18:23 | 0 commentaire(s) modifié le 23 Octobre 2015 - 12:04


Ecofinance.sn (Dakar) - «La sécurité la plus importante est celle du ventre», a déclaré Dr Akinwumi ADESINA, président du groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD) lors de l’ouverture de la conférence sur l’agriculture et l’agro-business qui se tient du 21 au 23 octobre 2015 à Dakar.


D’après son plaidoyer, l’Afrique est maintenant prête à faire de l’agriculture une activité commerciale. Mais cela passe par la diversification du secteur agricole. Car l’alimentation en quantité et en qualité est un droit pour chaque être humain.

L’Afrique, selon le Dr ADESINA doit être le grenier du monde mais pour cela, il faut qu’elle libère son potentiel. Pour que cela se réalise, il faut une transformation fondamentale de son agriculture. «L’agro-industrie est le secteur qui peut créer 4 fois plus d’emplois que tout autre secteur», dira encore le président de la BAD qui déclare soutenir, désormais, toute action des pays africains allant dans ce sens.

Le coût des importations alimentaires en Afrique, estimé à 35 milliards de dollars par an, doit pousser les africains à développer leur secteur agricole et ce montant pourrait être utilisé ailleurs, selon l’analyse de M. ADESINA.

C’est pourquoi d’ailleurs, il lance un appel aux banques centrales et aux banques de développement de prêter à l’agriculture. «Prêter à l’agriculture est rentable», a-t-il soutenu.

Il a, en outre, demandé d’investir fortement dans les infrastructures rurales. Et pour cela, il souhaite un new deal pour l’Afrique.
Pour moderniser l’agriculture, il demande aux jeunes de s’engager mais aussi d’aider les femmes à accéder au foncier. Mieux, la BAD et ses partenaires vont mettre 300 millions de dollars sur la table pour financer les femmes évoluant dans le secteur de l’agriculture.

Par ailleurs, l’agriculture en Afrique doit être modernisée. A ce titre, le président de la BAD appelle à investir dans la transformation, qui est en même temps vecteur de développement car elle aide à atteindre la sécurité alimentaire, à réduire la pauvreté, à impulser les exportations et à favoriser l’essor de l’économie.

Enfin, le Dr ADESINA a lancé un appel aux africains pour éliminer l’extrême pauvreté, la faim et placer l’Afrique dans la chaîne mondiale des valeurs.
Papa Souleymane Seck



Actualité | Economie | Covid-19 | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres | Désinformation | Covid-19 | Espace entreprise





Facebook




Conseil des Ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du 28 avril 2021

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky Sall, a présidé le conseil des ministres, le mercredi 28 avril 2021, à 10 heures, au palais de la République. Lire le communiqué.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 28 avril 2021

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République a pris les décisions de nominations au conseil des ministres de ce 28 avril 2021.


Derniers tweets



Actu d'Afrique

Réaliser les rêves de l'Afrique

(Equonet-Dakar) – Dans son blog d’aujourd’hui, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à l’éducation en Afrique subsaharienne.


Actu d'Europe

L'indice d'incertitude de la politique économique américaine progresse de 633%

(Equonet-Dakar) - L'indice quotidien d'incertitude de la politique économique des États-Unis a explosé de façon spectaculaire en 2020. Transmises à Equonet, ces données recueillies par Learnbonds indiquent qu'entre décembre 2007 et avril 2020 cette année, l'indice avait augmenté de 633%.