Connectez-vous S'inscrire
https://www.equonet.net/
ecofinance.sn
Facebook
Twitter
Média de veille et d'alerte sur les questions de gouvernance, de transparence et de redevabilité des ressources extractives au Sénégal et en Afrique.
Veiller sur l'application des obligations du secteur extractif sénégalais.



bus rapid transit dakar : l’essentiel qu’il faut savoir sur le financement du projet


Rédigé le 17 Janvier 2024 à 18:32 | 0 commentaire(s) modifié le 19 Janvier 2024 - 16:45

Massamba Ndakhté Gaye
Ndakhté M. GAYE est un journaliste d'investigation engagé dans le suivi citoyen des obligations... En savoir plus sur cet auteur

(Equonet-Energies-Dakar) – Quelque 88 milliards FCFA (135 M€) ont été mobilisés par Dakar Mobilité auprès des partenaires techniques et financiers pour le déploiement du Bus rapid transit (BRT).


88 milliards FCFA, c’est le montant annoncé par Dakar Mobilité, la société privée de droit sénégalais chargée de l’acquisition et de la maintenance du matériel roulant et systèmes associés, et de l’exploitation du BRT pour le déploiement de ce projet de transport de masse.

Selon un communiqué de presse transmis à Equonet énergies, cette somme ayant permis de réaliser ce projet a été obtenu grâce à un prêt collectif des partenaires techniques et financiers.

Le communiqué cite ainsi Proparco (filiale de l’Agence Française de Développement en charge du secteur privé), l’UE (Union européenne), l’EAIF (Emerging Africa Infrastructure Fund - Fonds d’infrastructure pour l’Afrique émergente), le PIDG TA (Private Infrastructure Developing Group Technical Assistance – Groupe de développement des infrastructures privées) et Ninety-One (gestionnaire d’actifs mondial).

Pour le financement des matériels roulants et équipements associés, le communiqué fait état d’un prêt d’un montant de 56 milliards FCFA (85,4 M€) apporté à parts égales par
Proparco et l’EAIF, agissant par l’intermédiaire de sa société de gestion Ninety-One.
Tous deux mettent également à disposition de Dakar Mobilité un prêt pour un total d’environ 4 milliards de FCFA (6,4 M€) afin de financer le remplacement des batteries des bus à la fin de leur durée de vie (huit ans).

Deux subventions, l’une déléguée par l’UE pour un montant d’environ 4,5 milliards de FCFA (7 M€), l’autre sécurisée auprès du PIDG TA pour environ 6 milliards de FCFA (9 M€), viennent compléter le financement du projet.

Le financement de l’UE est inclus dans le paquet d'investissements mobilisé dans le cadre de la stratégie européenne du Global Gateway, visant notamment à renforcer des liaisons intelligentes, propres et sécurisées dans les secteurs du numérique, de l'énergie et des transports y inclus la mobilité urbaine.

Les infrastructures du BRT ont été construites sous la responsabilité directe du Conseil exécutif des transports urbains durables (CETUD). Celui-ci a délégué - pour une durée de 15 ans - l’acquisition et la maintenance du matériel roulant et des systèmes associés, ainsi que l’exploitation du BRT, à Dakar mobilité.

La société Dakar mobilité est détenue par Meridiam (70 pour cent) et le FONSIS (30 pour cent). À ce jour, le projet BRT de Dakar est l’un des plus innovants en termes de transition énergétique développé en Afrique, selon le communiqué.
 



Actualité | EcoFinance | Finance | Technologie | Contenu local | Environnement | Contribution | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Mines-Hydrocarbures | Energies