Connectez-vous S'inscrire
https://www.equonet.net/
ecofinance.sn
Facebook
Twitter
Média de veille et d'alerte sur les questions de gouvernance, de transparence et de redevabilité des ressources extractives au Sénégal et en Afrique.
Média de veille et d'alerte sur les questions de gouvernance, de transparence et de redevabilité des ressources extractives au Sénégal et en Afrique.



campagnes de commercialisation agricole 2022-2023 sénégal : grande inquiétude sur la faiblesse de la collecte...arachides sous fond de menace des campagnes de production 2023


Rédigé le 23 Février 2023 à 19:18 | 0 commentaire(s) modifié le 27 Février 2023 - 13:28

Massamba Ndakhté Gaye
Ndakhté M. GAYE est un journaliste d'investigation engagé dans le suivi citoyen des obligations... En savoir plus sur cet auteur

(Equonet-Dakar) - Réunis aujourd'hui, les membres du Conseil national de crédit (Cnc) ont exprimé leur vive préoccupation relativement à la faiblesse de la collecte, en particulier des arachides, et au niveau élevé des prix des céréales sur les marchés présentant ainsi des risques importants de répercussion sur la disponibilité des semences pour les campagnes de production 2023.


Les membres du Conseil national du crédit (Cnc) n'ont pas l'esprit tranquille des campagnes de commercialisation agricole 2022-2023. Réunis aujourd'hui à l’Agence principale de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'ouest (Bceao) à Dakar, ils ont indiqué leur préoccupation relativement à la faiblesse de la collecte, en particulier des arachides, et au niveau élevé des prix des céréales sur les marchés. 

"Cette situation présente des risques importants de répercussion sur la disponibilité des semences pour les campagnes de production 2023, notamment celle des arachides", préviennent-ils dans un communiqué de presse transmis à equonet.

Aussi, recommandent-ils  une coordination urgente entre, d’une part, le ministère des Finances et du Budget, le ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération et le ministère de l'Agriculture, de l'Equipement Rural et de la Souveraineté alimentaire et, d’autre part, les acteurs tels que le système bancaire et les organisations de producteurs, en vue de prendre en charge les problématiques structurelles de renforcement de la production agricole et de son financement.

Précisément,  Il s’agit notamment de la disponibilité et la fiabilité des statistiques agricoles ; la mise en œuvre de mesures structurelles pour une cohérence et une efficacité renforcées de l'écosystème ; la rationalisation et l’efficience des interventions de l’Etat au titre des programmes agricoles ; la restauration du financement de l’agriculture au travers d’un pool bancaire et la résorption des arriérés des paiements vis-à-vis du secteur bancaire au titre des subventions publiques. 

Ces recommandations ont été faites après que les membres du Cnc aient pris connaissance de la situation des campagnes de commercialisation agricole 2022-2023 et de la préparation des campagnes de production 2023, présentées par La Banque agricole (Lba) et la Banque nationale pour le développement économique (Bnde). 

 



Actualité | EcoFinance | Finance | Technologie | Contenu local | Environnement | Contribution | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Mines-Hydrocarbures | Energies