Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net : actualité des économies du pétrole, gaz, énergies au Sénégal et en Afrique
Equonet.net : actualité économique, financière, écologique au Sénégal et en Afrique
Web média de veille et d'alerte sur la gouvernance des ressources extractives au Sénégal et en Afrique

"il est nécessaire d’agir de toute urgence pour assurer une transition énergétique résiliente face à de graves défis mondiaux", selon le forum économique mondial


Rédigé le 11 Mai 2022 à 17:01 | 0 commentaire(s) modifié le 12 Mai 2022 - 13:33


(Equonet-Dakar) - D’après le nouveau rapport du Forum Économique Mondial, intitulé Fostering Effective
Energy Transition 2022, la transition énergétique doit relever les défis de la durabilité environnementale, de la sécurité et de la justice énergétiques, ainsi que de l'accessibilité.


Un rapport spécial sur l'état de la transition énergétique mondiale, publié aujourd'hui par le Forum Économique Mondial, indique que les secteurs privé et public doivent agir de toute urgence pour assurer une transition résiliente, alors que le monde est confronté à la plus grave crise énergétique depuis les années 1970. Selon le rapport intitulé Fostering Effective Energy Transition 2022 (Favoriser une transition énergétique efficace), le besoin urgent d'accélérer la transition énergétique globale est renforcé par le prix élevé du carburant, les pénuries de produits de base, les progrès insuffisants dans la réalisation des objectifs climatiques et la lenteur des avancées en matière de justice énergétique et d'accès à l'énergie.

S'appuyant sur les dix années d'existence de l'indice de transition énergétique, un rapport annuel d'analyse comparative par pays, l'édition spéciale de ce rapport, lancée en collaboration avec Accenture, présente des recommandations clés pour les gouvernements, les entreprises, les consommateurs et les autres parties prenantes sur la manière de faire progresser la transition énergétique.

Il est essentiel de donner la priorité à une transition énergétique résiliente et à la diversification du bouquet énergétique pour répondre à la volatilité du marché de l'énergie. Pour accélérer la transition vers une offre et une demande d'énergie plus propre, le rapport indique que davantage de pays doivent prendre des engagements contraignants en matière de climat, créer des visions à long terme pour les systèmes énergétiques nationaux et régionaux, attirer des investisseurs du secteur privé dans des projets de décarbonisation et aider les consommateurs et la main-d'œuvre à s'adapter.

« Les pays risquent de voir des événements futurs aggraver la perturbation de leur chaîne d'approvisionnement énergétique à une époque où le créneau pour empêcher les pires conséquences du changement climatique se réduit rapidement », a déclaré Roberto Bocca, responsable Énergie, matériaux et infrastructure au Forum Économique Mondial. « Bien qu'il y ait des décisions difficiles à prendre pour aligner les impératifs de sécurité énergétique, de durabilité et d'accessibilité à court terme, il est temps de redoubler d'efforts. »

Le rapport révèle également les obstacles structurels qui empêchent de concilier le caractère abordable, la sécurité et la disponibilité de l'énergie avec la durabilité. Tout cela s’explique par les chocs cumulés subis par le système énergétique : demande d'énergie en hausse après la pandémie, goulets d'étranglement dans l'approvisionnement en carburant, pressions inflationnistes et reconfiguration des chaînes d'approvisionnement en énergie causée par la guerre en Ukraine.

Pour faire face à cette situation difficile, les pays doivent poursuivre la diversification sur deux fronts : non seulement leur bouquet énergétique national à long terme, mais aussi leurs combustibles et leurs fournisseurs d'énergie à plus court terme. La plupart des pays dépendent d'une poignée de partenaires commerciaux pour satisfaire leurs besoins en énergie et ne disposent pas d'une diversification suffisante des sources énergétiques, ce qui leur laisse peu de flexibilité pour faire face aux perturbations. Le rapport note que sur 34 pays ayant une économie avancée, onze dépendent de seulement trois partenaires commerciaux pour plus de 70 % de leurs importations de carburant.

« La crise énergétique actuelle révèle à quel point l'énergie est importante pour les gens et l'économie », a déclaré Espen Mehlum, responsable du programme d'analyse comparative de l'énergie, des matériaux et des infrastructures au Forum Économique Mondial. « Il est désormais essentiel de s'attaquer aux risques structurels devenus évidents, tout en renforçant la dynamique de l'action climatique. Le succès dépendra en grande partie des politiques et des investissements. En donnant la priorité à l'efficacité énergétique et en accélérant les investissements dans les infrastructures d'énergie propre, les énergies renouvelables, l'hydrogène propre et les nouvelles capacités nucléaires, il est possible de renforcer la résilience du système énergétique, et nous gagnerons tous à réduire les émissions. »

Muqsit Ashraf, directeur général Senior et responsable mondial de l’énergie chez Accenture, a déclaré : « Les gouvernements doivent investir dans la décarbonisation de leurs systèmes énergétiques tout en garantissant un approvisionnement énergétique abordable, et les entreprises doivent chercher à adopter des technologies à faible émission de carbone et des processus à haut rendement énergétique. Les initiatives de décarbonisation de la chaîne de valeur et de l'industrie devraient constituer un domaine d'action essentiel. Elles sont très prometteuses pour les réductions d'émissions, en particulier lorsqu'elles impliquent une collaboration entre plusieurs parties prenantes, y compris les clients, les fournisseurs et les régulateurs. Elles concernent, par exemple, les réseaux d'approvisionnement circulaires et les infrastructures de traitement du CO2. »

Il est également nécessaire de protéger les consommateurs et de garantir un accès abordable à l'énergie. « Tout en naviguant dans ce contexte difficile en matière d'énergie et de matériaux, les entreprises doivent contribuer à protéger les consommateurs contre la hausse du coût de la vie, y compris dans les domaines du transport, des services publics et de l'électricité », a déclaré Kathleen O'Reilly, directrice mondiale d’Accenture Strategy. « Les populations vulnérables en particulier, qui sont les plus affectées par les prix changeants de l'énergie et leur incidence sur d'autres biens et services de base, doivent constituer un axe stratégique dans une transition vers la durabilité qui devra être équitable en matière de valeur et évolutive en matière d'impact. Une facette essentielle de cette démarche consiste à définir des mécanismes financiers pour aider les consommateurs vulnérables à faire face aux chocs économiques, sans pour autant réduire les incitations pour les entreprises à se concentrer sur l'efficacité énergétique et l'adoption de services de développement durable ».

Lire le rapport complet ici
 
equonet



Actualité | Economie | Covid-19 | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres | Désinformation | Covid-19 | Espace entreprise





Facebook




Conseil des Ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du 28 avril 2021

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky Sall, a présidé le conseil des ministres, le mercredi 28 avril 2021, à 10 heures, au palais de la République. Lire le communiqué.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 28 avril 2021

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République a pris les décisions de nominations au conseil des ministres de ce 28 avril 2021.


Derniers tweets



Actu d'Afrique

Réaliser les rêves de l'Afrique

(Equonet-Dakar) – Dans son blog d’aujourd’hui, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à l’éducation en Afrique subsaharienne.


Actu d'Europe

L'indice d'incertitude de la politique économique américaine progresse de 633%

(Equonet-Dakar) - L'indice quotidien d'incertitude de la politique économique des États-Unis a explosé de façon spectaculaire en 2020. Transmises à Equonet, ces données recueillies par Learnbonds indiquent qu'entre décembre 2007 et avril 2020 cette année, l'indice avait augmenté de 633%.