Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net : actualité économique, énergétique, technologique et migration au Sénégal et en Afrique

lancement de l’opération de transferts monétaires exceptionnels au sénégal : discours de nathan belete, directeur des opérations de la banque mondiale


Rédigé le 10 Mai 2022 à 17:43 | 0 commentaire(s) modifié le 11 Mai 2022 - 17:21


(Equonet-Dakar) - Nathan Belete, directeur des opérations de la banque mondiale au Sénégal, liste les avantages liés à l’opération de transferts monétaires exceptionnels lancée aujourd'hui par Macky Sall, président de la République du Sénégal. Lire l'intégralité de son discours.


discours de nathan belete, directeur des opérations de la banque mondiale (photo d'archive).
discours de nathan belete, directeur des opérations de la banque mondiale (photo d'archive).
Mesdames, Messieurs

C’est un grand honneur pour moi de prendre la parole à l’occasion de cet évènement très important de lancement de l’opération de transferts monétaires exceptionnels au Sénégal, au nom de la Banque mondiale et de tous vos partenaires engagés dans le secteur de la protection sociale.

Cette opération a pour objectif de protéger les familles pauvres et vulnérables du Sénégal face aux effets des différentes crises que le pays a traversées depuis 2020. Je pense évidemment à la pandémie de la Covid-19 mais également aux effets négatifs de la guerre en Ukraine.

Au Sénégal comme ailleurs, la pandémie de Covid-19 a entrainé un ralentissement de l’économie et de grandes difficultés pour l’emploi. Les ménages vulnérables, en zones rurales comme urbaines, ont ainsi connu des baisses importantes de leurs activités, de leurs revenus et de leur pouvoir d’achat.

Depuis février, la guerre en Ukraine a entraîné une nouvelle crise, alors que les effets de la pandémie n’avaient pas encore disparu. Cette guerre fragilise l’économie mondiale et contribue à une inflation généralisée dont les familles pauvres et vulnérables sont les premières victimes. La hausse des prix du carburant et des denrées alimentaires pèse directement sur le bien-être quotidien de beaucoup de Sénégalais et en particulier les plus vulnérables.

La Banque mondiale a exprimé sa grande préoccupation face à ces conséquences sociales et exprimé son engagement aux côtés de ses Etats membres pour déployer des politiques publiques adaptées.
 
Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs,

Le gouvernement du Sénégal fait aujourd’hui le choix des transferts monétaires ciblés pour soutenir les familles pauvres et vulnérables. Il s’appuie sur un système de protection sociale performant, capable de mettre en œuvre une telle réponse forte et efficace. De nombreux pays avaient utilisé les transferts monétaires ciblés en réponse à la crise COVID, mais à ce jour peu l’ont fait pour répondre à la crise économique en cours. Le Sénégal rejoint ainsi un petit nombre de pays dans le monde hors-OCDE qui ont déployé des transferts monétaires ciblés, comme l’Argentine, le Brésil et les Philippines. Le Sénégal est donc un pionnier de cette approche ciblée et efficiente.

Car en effet, les transferts monétaires présentent plusieurs avantages importants. Ils permettent un ciblage précis sur les populations les plus vulnérables, et contribuent ainsi à l’équité et à l’efficacité des dépenses sociales. Ils permettent également à chaque famille bénéficiaire de répondre à ses besoins particuliers, en faisant des achats auprès de commerçants et en dynamisant l’économie locale.

Enfin, grâce à l’expansion constante de la téléphonie mobile et des opérateurs de paiement, les transferts peuvent maintenant se faire sous forme digitale sur l’ensemble du territoire. Ceci représente une grande opportunité car les paiements mobiles peuvent être effectués de façon directe et rapide pour tous les ménages vulnérables, comme nous pourrons le constater tout à l’heure.
 
Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs,

Si le Sénégal dispose aujourd’hui des outils pour mettre en œuvre une telle opération, c’est le fruit des efforts soutenus de construction d’un système de protection sociale adaptative solide. Ce processus a été initié dès 2012 sous votre leadership, et la Banque mondiale et d’autres partenaires sont fiers d’y avoir contribué.
  • Premier pilier du système de protection sociale, le Sénégal dispose du Registre National Unique (RNU), élaboré depuis 2012. Le RNU regroupe aujourd’hui près d’un tiers de la population la plus vulnérable du pays, identifiée par les communautés elles-mêmes. Le RNU a été intégralement mis à jour entre 2019 et 2021 et s’est vu institutionnalisé par votre décret du 2 août 2021. Le RNU permet aujourd’hui le ciblage rapide et équitable des transferts monétaires exceptionnels. Dans les mois à venir, la Banque mondiale va continuer d’accompagner l’expansion du RNU à plus d’1 million de ménages vulnérables.
  • Deuxième pilier : depuis 2013, le Sénégal met en œuvre le Programme national des Bourses de Sécurité Familiales (PNBSF), un programme de transferts monétaires régulier destiné aux familles les plus pauvres. Le PNBSF est maintenant intégralement financé sur budget de l’Etat, ce qui est unique dans la sous-région. Pour renforcer la résilience des familles les plus vulnérables, la Banque mondiale a accompagné le développement d’un programme de soutien productif aux ménages : c’est le programme Yokk Koom Koom, qui permet aux bénéficiaires d’améliorer leurs activités économiques et de trouver leur chemin pour sortir de la pauvreté. Ce programme va être étendu à l’ensemble du territoire en raison de son efficacité.
  • Enfin, ces dernières années le Sénégal a développé un troisième pilier, à savoir la réponse aux chocs. Le système de protection sociale a ainsi été mobilisé pour soutenir les familles impactées par des chocs climatiques comme les inondations, les incendies ou encore l’insécurité alimentaire. Les paiements mobiles ont ainsi été utilisés plusieurs fois avec succès.
 
Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs,

Un groupe soudé de partenaires a accompagné l’Etat du Sénégal dans cet effort. La Banque mondiale a pu ainsi mobiliser des ressources du Programme pour la Protection Sociale Adaptative au Sahel financé par plusieurs partenaires au développement, notamment le Royaume Uni qui a accompagné la mise en place de systèmes performants, et la République Fédérale d’Allemagne qui prolonge cet effort et contribue significativement à l’opération de transferts monétaires exceptionnels. Depuis des années, l’Union européenne consacre également une partie de son programme d’appui budgétaire au renforcement du système de protection sociale.

C’est donc au nom de l’ensemble de ces partenaires engagés à vos côtés dans ce secteur hautement stratégique de la protection sociale que je souhaite pleine réussite dans la mise en œuvre de cette grande opération de transferts monétaires exceptionnels. Cette opération d’une ampleur inédite constitue une réponse forte aux défis sociaux actuels et une étape cruciale dans le renforcement de la protection sociale au Sénégal.

En protégeant les familles vulnérables des crises, et en leur donnant les appuis nécessaires à leur autonomisation économique, le Sénégal investit dans son bien le plus précieux : sa population.  Vous pouvez compter sur la Banque mondiale et l’ensemble des partenaires pour vous accompagner dans cet objectif.
Nio Far !
 
Je vous remercie.
equonet



Actualité | Economie | Covid-19 | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres | Désinformation | Covid-19 | Espace entreprise







Facebook


Conseil des Ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du 28 avril 2021

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky Sall, a présidé le conseil des ministres, le mercredi 28 avril 2021, à 10 heures, au palais de la République. Lire le communiqué.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 28 avril 2021

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République a pris les décisions de nominations au conseil des ministres de ce 28 avril 2021.


Derniers tweets



Actu d'Afrique

Réaliser les rêves de l'Afrique

(Equonet-Dakar) – Dans son blog d’aujourd’hui, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à l’éducation en Afrique subsaharienne.


Actu d'Europe

L'indice d'incertitude de la politique économique américaine progresse de 633%

(Equonet-Dakar) - L'indice quotidien d'incertitude de la politique économique des États-Unis a explosé de façon spectaculaire en 2020. Transmises à Equonet, ces données recueillies par Learnbonds indiquent qu'entre décembre 2007 et avril 2020 cette année, l'indice avait augmenté de 633%.