Connectez-vous S'inscrire
https://www.equonet.net/
ecofinance.sn
Facebook
Twitter
Média de veille et d'alerte sur les questions de gouvernance, de transparence et de redevabilité des ressources extractives au Sénégal et en Afrique.
Média de veille et d'alerte sur les questions de gouvernance, de transparence et de redevabilité des ressources extractives au Sénégal et en Afrique.



les coups d’état militaires ? (presque) un mal nécessaire…


Rédigé le 30 Octobre 2023 à 22:40 | 0 commentaire(s) modifié le 31 Octobre 2023 - 13:52


(Equonet-Dakar) - Il n’y a pas un seul coup d’état militaire qui n’ait pas été fait pour mettre fin à des manœuvres scélérates d’un régime civil incapable, grossier, liberticide et tout et tout et tout.


Depuis quelque temps avec la survenance successive des coups d’état militaires au Mali, en Guinée au Burkina Faso au Niger et au Gabon, le landerneau médiatique est traversé par des réactions multiformes dont les plus virulentes condamnent avec énergie ces actes qualifiés de coups de force, anti-démocratiques et rétrogrades.
 
Sans aller jusqu’à faire l’éloge des coups de force militaires, il me semble que certaines positions véhémentes de ces actes très regrettables certes, dénotent des positions extrêmes qui occultent sciemment un aspect important de ces phénomènes de mode politique : la CAUSE.  On a préféré s’appesantir sur les effets plutôt que de chercher à comprendre les causes d’un tel phénomène de société. Pourquoi les coups d’Etat militaires ?
 
Parce que les « présidents démocratiquement élus » comme on veut nous le faire accroire -encore que nul n’est dupe de ces élections organisées à la sauce locale- commettent des dérives de toutes sortes qui poussent les armées à les arrêter. Pourquoi cela ne se dit pas?
Il n’y a pas un seul coup d’état militaire qui n’ait pas été fait pour mettre fin à des manœuvres scélérates d’un régime civil incapable, grossier, liberticide et tout et tout et tout. Elus certes sous des auspices démocrates, certains présidents, une fois au pouvoir deviennent quasiment FOUS. Et bonjour les dégâts : mise sous plomb du pays, arrestations tous azimuts d’opposants, mesures impopulaires, répressions féroces de tout mouvement contestataire et très souvent avec l’appui des forces de défense et de sécurité transformées en gardes-chiourmes violents,  tripatouillages des Chartes nationales pour des mandats sans fin etc, etc… La liste est longue, très longue des comportements répréhensibles et blâmables  des présidents civils qui ont renié leur serment et échoué dans leur sacerdoce. Et on voudrait que malgré tout, on les laisse tranquilles. Mais on est où là ? Un Président de la République est élu sur la base d’un programme défini et des promesses d’amélioration des conditions de vie et d’existence des populations qui l’ont mis là. Quand il faillit et persiste à vouloir, vaille que vaille rester au pouvoir, il devient «œuvre de salubrité publique» de le dégager vite fait pour arrêter la gabegie, la dictature rampante et toutes les autres formes de dérives adjacentes comme le népotisme despotique, le pillage des ressources nationales etc…  pour CHANGER de dirigeants.
 
Et sous ce rapport, oui ! Les coups d’Etat militaires apparaissent presque comme un MAL NECESSAIRE et ils n’ont qu’à s’en prendre qu’à eux-mêmes les présidents déchus. Hugh! je l’ai dit. Pour parler comme les sioux des bandes dessinées. MAKO WAKH.
 
Et cela n’en déplaise aux contempteurs zélés qui déblatèrent à longueur d’articles et d’interviews contre les militaires. Ils se reconnaîtront.
 
Justement, l’autre aspect de la question c’est qu’on voudrait nous faire accroire que les militaires seraient ataviquement incapables de gérer un pays. Et que donc, ils devraient se contenter de chausser de grandes bottes et de se tenir cois dans leur caserne. Quelle insulte !! En vertu de quoi voudrait-on dénier aux militaires le Droit de participer à la vie de la Nation dans tous ses aspects sous prétexte qu’ils sont en armes? N’est –ce pas les présidents corrompus qui les premiers, les font sortir de leurs casernes pour mâter les populations? Et tout le monde sait que quand l’armée sort des casernes, elle y retourne difficilement. Ensuite ce sont ces mêmes présidents déchus qui les divisent en créant des unités spéciales acquises à leur insignifiante mais hypertrophiée personne, véritables gardes prétoriennes plus équipées, mieux payées que le reste de la troupe afin de s’assurer de leur fidélité. Ce faisant, ils créent sans le savoir, une  césure entre des frères d’armes. Enfin les militaires sont des citoyens à part entière et de ce point de vue, ils ont le Droit de prendre part à la vie de la Nation et de donner de la voix quand les circonstances l’exigent. Quand la chienlit  s’installe seule l’armée qui est le seul corps social  organisé, discipliné et patriote est en mesure de remettre de l’ordre. D’autant qu’elle regorge de talents confirmés à toutes les stations. Il est loin, le temps où on disait au jeune garçon réfractaire aux études : «comme tu ne veux pas étudier et que tu ne veux pas apprendre un métier, vas faire l’armée ». Depuis les années 80 et bien avant même, la pénurie d’emplois aidant, l’armée recrute des gros cerveaux dans tous les domaines de la vie technique, économique, militaire, médical etc.. Les armées ont maintenant leurs docteurs, économes, comptables, techniciens supérieurs, ingénieurs dans tous les domaines. Le génie militaire n’est pas un fake-news ni un fourre-tout, il faut vraiment en avoir dans la tête pour y accéder. En un mot comme en cent, les armées recèlent en leur sein des personnes bien formées dans tous les domaines, responsables, disciplinées, patriotes et de plus, assermentées. Et on voudrait que toute cette crème de la société se tienne en dehors de la vie politique même quand tout va à l’eau ? Faut être sérieux et cesser de mépriser les militaires qu’on voudrait prendre pour des bidasses ignorants, grognards, incultes et violents. Certains commentaires anti-putsch sont un vrai mépris pour les soldats. Jusqu’à ce journal de la place qui n’a pas hésité à mettre à sa UNE et en pleine page: «Tous ces putschs militaires ont échoué ». Ce qui n’est pas conforme à la réalité. Les militaires qui ont réussi leur mission de sauvegarde et de développement de leur pays sont légion et on peut en citer quelques uns dans le cadre de cet article. Notamment 
 
Napoléon BONAPARTE fut un Général d’armée française qui se proclama Empereur après un coup d’état (tiens, tiens!) le seul d’ailleurs qu’ait connu la France un certain 18 brumaire de novembre 1799. Il fut le précurseur de presque tous les symboles actuels de la République Française. De la création de l’ENA à celle de l’Académie Française en passant par la Légion d’Honneur, l’organisation administrative du territoire avec l’avènement des préfets et autres. Il créa aussi la monnaie française et tant d’autres attributs qui symbolisent encore aujourd’hui, la France. Charles DE GAULLE considéré comme le plus grand des Présidents français tant par la taille que par le génie et la résilience était un militaire de carrière. Il est considéré comme l’un des vainqueurs de la 2ème guerre mondiale et fut un Président émérite après s’être imposé par un forcing politique en 1958 qui n’est pas très loin… d’un coup d’Etat. Il instaura la 5ème République qui est encore de mise en France, créa le concept Droite-Gauche qui est toujours de mode, pour désigner les partis politiques rivaux de l’époque. Et surtout, il a conçu et mis en place un système extrêmement sophistiqué de vassalisation, d’assimilation et d’exploitation des possessions françaises d’Afrique pour mieux siphonner  leurs ressources de toutes sortes, au bénéfice exclusif de la France. Un système qui perdure encore et toujours.
Et même le Maréchal PETAIN héros de la 1ère guerre mondiale que d’aucuns voudraient vouer aux gémonies pour son rôle durant la seconde guerre mondiale en occultant son trait de génie d’avoir déclaré très vite « Paris ville ouverte » pour les allemands en 1940. Evitant du coup, à la Capitale et aux villes françaises d’être rasées par la Wehrmacht à l’instar des villes allemandes réduites en cendres et détruites à plus de 90% à l’issue de la guerre par les Alliés. Ce qui vaut toujours aux français le sobriquet excessif de «lâches». CQFD. Passons
 
Le Président Ulysse Grant des USA était un Général d’armée qui a évité la partition des USA en gagnant la guerre de sécession contre le Sud. Il devint ensuite un bon Président américain. Le Général Dwight David Eisenhower était un Général d’armée américaine vainqueur de l’Allemagne NAZI et du Japon Kamikaze pendant la 2ème guerre mondiale. Il fut un admirable président américain durant deux (2) mandats successifs. REKK. Pas plus.
 
HO CHI MIN était un chef de guerre vietnamien qui battit les français à plate couture à Den-Ben-Fu pour arracher l’indépendance du Vietnam. Il fut un dirigeant charismatique de son pays. La révolution des œillets qui mit fin à la dictature de Salazar au Portugal fut le fait des militaires. La Grèce retrouva le statut de pays démocrate sous la férule des colonels qui avaient remis le pays à l’endroit. Plus proche de Nous, Gamal Abdel NASSER était un colonel de l’armée égyptienne. Il prit une part active pour l’indépendance de son pays et entre hauts faits d’armes- il osa et sans trembler, nationaliser le canal de Suez au grand dam de la Grande Angleterre. Fallait le faire! Houari BOUMEDIENNE était un colonel de l’armée algérienne qui a participé avec succès à la guerre d’indépendance contre la France et qui a mis son pays sur les rails du développement. Le major-Général Yakubu GOWON est un officier supérieur de l’armée nigériane qui a réussi à éviter la partition de son pays en gagnant la guerre du Biafra. Mouamar KHADAFFI que les occidentaux se sont plu à diaboliser à  l’excès juste pour pouvoir l’assassiner, était un militaire qui, avec son nationalisme ombrageux,  avait mis son pays, la Libye dans la voie de l’émergence par des actions d’envergure et que les libyens d’aujourd’hui avec leur pays réduit en lambeaux, pleurent encore. John Jerry RAWLINGS était un capitaine d’armée ghanéen qui avait réussi à assainir la vie politique dans son pays en laissant des institutions solides qui aujourd’hui encore, continuent à régenter ce pays dans la voie d’une démocratie majeure. Etc..etc…
 
La liste des militaires valeureux est longue, très longue et dix voire cent articles de ce genre ne suffiraient pas à les citer tous. C’est dire simplement que les militaires sont tout aussi capables de gérer et de bien gérer leur pays quand ils sont animés d’un patriotisme chevillé au corps et d’une volonté politique sans faille. Les écarts et autres échecs enregistrés sous la férule des militaires sont tout aussi visibles et beaucoup plus nombreux sur le compte des civils.  Alors pourquoi, les uns et pas les autres pour gérer un pays ?
En définitive, plutôt que de vitupérer contre les militaires qui font des coups d’Etat-souvent à leur corps défendant- il appartient aux civils, une fois au pouvoir, «de travailler, encore travailler, toujours travailler et bien travailler dans une gouvernance sobre et vertueuse » pour parler comme l’autre. Et… savoir partir à temps compté.  
 
C’est La SEULE SOLUTION pour rendre aux militaires leur ADN de «Grande muette».  Sinon, il y’aura TOUJOURS des coups d’Etat.
 
DIEU NOUS GARDE, GARDE LE SENEGAL, l’Afrique et le Monde. AMINE.AMINE.AMINE.
 
 
Dakar le 30/10/2023
Guimba  KONATE
DAKAR
guimba.konate@gmail.com
Guimba Konaté




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 22 Février 2024 - 22:43 l’hystérie est le salaire de la peur !

Actualité | EcoFinance | Finance | Technologie | Contenu local | Environnement | Contribution | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Mines-Hydrocarbures | Energies