Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net : actualité économique, énergétique, technologique et migration au Sénégal et en Afrique

les investissements de protection contre les pandémies doivent être maintenu contre «le prochain covid»


Rédigé le 9 Décembre 2021 à 20:52 | 0 commentaire(s) modifié le 10 Décembre 2021 - 12:32


(Equonet-Dakar) - Un scientifique de premier plan dans la lutte contre COVID-19 a lancé un cri de ralliement pour l'investissement et le soutien contre une pandémie potentiellement plus meurtrière et économiquement dévastatrice à venir.


Selon un communiqué de presse transmis à equonet, le professeur Dame Sarah Roberts – co-créatrice du vaccin contre le coronavirus Oxford-AstraZeneca – a même suggéré que les nations devraient classer la sécurité sanitaire aux côtés de leurs budgets de défense et de renseignement.

Le texte  renseigne que ses propos lors de la 44 e conférence Richard Dimbleby du lundi 6 décembre ont touché une corde sensible chez de nombreux partisans d'un investissement accru dans les soins de santé et la protection et la préparation aux pandémies, citant les énormes progrès réalisés depuis l'épidémie de COVID-19.

 
 
 

7 décembre – pour diffusion immédiate

 

 

Les investissements de protection contre les pandémies doivent

être maintenu contre « le prochain COVID »

Un scientifique de premier plan dans la lutte contre COVID-19 a lancé un cri de ralliement pour l'investissement et le soutien contre une pandémie potentiellement plus meurtrière et économiquement dévastatrice à venir.

Le professeur Dame Sarah Roberts – co-créatrice du vaccin contre le coronavirus Oxford-AstraZeneca – a même suggéré que les nations devraient classer la sécurité sanitaire aux côtés de leurs budgets de défense et de renseignement.

Ses propos lors de la 44 e conférence Richard Dimbleby d' hier soi---3r (lundi 6 décembre) ont touché une corde sensible chez de nombreux partisans d'un investissement accru dans les soins de santé et la protection et la préparation aux pandémies, citant les énormes progrès réalisés depuis l'épidémie de COVID-19.

Image

Légende : L' investissement dans la protection contre les pandémies doit être maintenu contre « le prochain COVID ».

La division des soins de santé de Philips  , par exemple, estime qu'une décennie de progrès normaux dans le domaine des soins de santé a été réalisée en seulement trois mois au début de la pandémie.

Mais Dame Sarah a averti qu'une future pandémie pourrait être plus contagieuse et mortelle que COVID-19 et que le monde ne devrait pas être complaisant ; le rythme de recherche qui a permis la livraison plus précoce de vaccins et d'autres mesures anti-virus doit être maintenu :

«Nous ne pouvons pas permettre une situation où nous avons traversé tout ce que nous avons traversé, puis constater que les énormes pertes économiques que nous avons subies signifient qu'il n'y a toujours pas de financement pour la préparation à une pandémie. Les progrès que nous avons réalisés et les connaissances que nous avons acquises ne doivent pas être perdus. seconde

Elle a utilisé la conférence pour souligner le lancement d'un projet britannique visant à créer une stratégie vaccinale de 100 jours contre les futures pandémies ; il recherche 3,5 milliards de livres sterling d'investissement pour permettre des vaccins pré-préparés et augmenter la capacité de fabrication.

Il vise à développer 100 prototypes de vaccins pour les 25 familles virales connues pour infecter l'homme, afin que tout nouveau virus à potentiel pandémique puisse recevoir un vaccin sur mesure dans les 100 jours.

Les commentaires de Dame Sarah ne pourraient pas être plus opportuns car le nombre de morts dans le monde de COVID dépasse 5,25 millions et le nombre de cas atteint 266 millions, tandis que la nouvelle variante omicron augmente en nombre et en propagation mondiale. Comme elle l'a observé: "Cette pandémie n'en a pas fini avec nous."

Paul Sheedy, co-fondateur de la World Nano Foundation - une organisation à but non lucratif pour la commercialisation de l'innovation à l'échelle nanométrique - a déclaré : « C'est un cri de ralliement que les gouvernements et la communauté des investisseurs avaient besoin d'entendre, et d'une source éminente et bien qualifiée.

«Nous avons fait tellement de progrès, non seulement dans la lutte contre cette pandémie, mais d'autres qui se cachent potentiellement dans l'ombre, et nous ne pouvons pas nous permettre de rester les bras croisés et de permettre à la protection et à la préparation en cas de pandémie ou aux soins de santé en général de revenir aux niveaux de recherche pré-COVID et investissement.

"Plus de 220 agents pathogènes sont apparus au cours des 100 dernières années avec le potentiel d'avoir un impact sur les soins de santé mondiaux, nous avons donc besoin de vaccins universels et de solutions thérapeutiques pour empêcher ces virus de trouver des hôtes en premier lieu."

Cela a été repris par Paul Stannard, président de l'innovant Vector Innovation Fund (VIF), basé au Luxembourg, spécialisé dans l'identification et l'attraction d'investissements dans les technologies de santé prometteuses.

VIF a été lancé avec un compartiment de protection contre les pandémies ainsi qu'un compartiment Future Healthcare et Stannard a déclaré :

« Nous assistons à des innovations transformationnelles utilisant des nanomédicaments ainsi que l'administration de médicaments par IA informatique.

« Ceux-ci peuvent non seulement nous protéger des souches COVID actuelles et futures, mais offrir un avenir meilleur aux sciences de la vie et passer à un modèle de santé au point de service plus décentralisé utilisant des médicaments de précision et des diagnostics d'intervention précoce.

« Nous sommes stupéfaits par la vitesse de l'innovation à travers notre pipeline d'investissements, et cela peut créer une distribution beaucoup plus sûre et plus juste des soins de santé, tout en offrant un modèle de santé mondiale plus durable et plus économique. »

equonet



Actualité | Economie | Covid-19 | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres | Désinformation | Covid-19 | Espace entreprise







Facebook


Conseil des Ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du 28 avril 2021

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky Sall, a présidé le conseil des ministres, le mercredi 28 avril 2021, à 10 heures, au palais de la République. Lire le communiqué.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 28 avril 2021

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République a pris les décisions de nominations au conseil des ministres de ce 28 avril 2021.


Derniers tweets



Actu d'Afrique

Réaliser les rêves de l'Afrique

(Equonet-Dakar) – Dans son blog d’aujourd’hui, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à l’éducation en Afrique subsaharienne.


Actu d'Europe

L'indice d'incertitude de la politique économique américaine progresse de 633%

(Equonet-Dakar) - L'indice quotidien d'incertitude de la politique économique des États-Unis a explosé de façon spectaculaire en 2020. Transmises à Equonet, ces données recueillies par Learnbonds indiquent qu'entre décembre 2007 et avril 2020 cette année, l'indice avait augmenté de 633%.