Connectez-vous S'inscrire
https://www.equonet.net/
ecofinance.sn
Facebook
Twitter
Média de veille et d'alerte sur les questions de gouvernance, de transparence et de redevabilité des ressources extractives au Sénégal et en Afrique.
Veiller sur l'application des obligations du secteur extractif sénégalais.



lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme : les montants seuils soumis à l'approbation du conseil des ministres de l'uemoa


Rédigé le 29 Mars 2024 à 03:45 | 0 commentaire(s) modifié le 1 Avril 2024 - 23:38

Massamba Ndakhté Gaye
Ndakhté M. GAYE est un journaliste d'investigation engagé dans le suivi citoyen des obligations... En savoir plus sur cet auteur

(Equonet Energies-Dakar) - Le premier conseil des ministres de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) pour l’année 2024 a examiné les montants seuils pour renforcer l’application de la loi uniforme relative à cette lutte.


La lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme occupe une place importante dans l'ordre du jour du premier Conseil des ministres de l’Union économique monétaire ouest africaine (Uemoa) pour l’année 2024 ouvert ce jeudi à Dakar. 

Présidé par le ministre ivoirien des Finances, Adama Coulibaly, le conseil devrait examiner et approuver les montants seuils complémentaires nécessaires pour renforcer l’application de la loi uniforme relative à cette lutte, adoptée par les États membres de l’Uemoa.

D'autres points importants ont été abordés par le ministre ivoirien des Finance. Ils portent notamment sur la demande de dérogation pour la réforme de la législation sur la répression du faux monnayage, présentée par la République du Bénin 

En outre, le ministre ivoirien des Finance a fait état des perspectives économiques de l'Union qui devrait atteindre 6,5% en termes réels en 2024.  



Actualité | EcoFinance | Finance | Technologie | Contenu local | Environnement | Contribution | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Mines-Hydrocarbures | Energies