Connectez-vous S'inscrire
https://www.equonet.net/
ecofinance.sn
Facebook
Twitter
Média de veille et d'alerte sur les questions de gouvernance, de transparence et de redevabilité des ressources extractives au Sénégal et en Afrique.
Veiller sur l'application des obligations du secteur extractif sénégalais.



préparatifs de la fête de tabaski : bonnes perspectives sur le marché sénégalais de l'approvisionnement en moutons


Rédigé le 15 Juin 2023 à 20:31 | 0 commentaire(s) modifié le 18 Juin 2023 - 20:27

Massamba Ndakhté Gaye
Ndakhté M. GAYE est un journaliste d'investigation engagé dans le suivi citoyen des obligations... En savoir plus sur cet auteur

(Equonet-Dakar) - Les consommateurs sénégalais peuvent s'attendre à un approvisionnement du marché en bétail pour la fête de la Tabaski. Tout comme ils peuvent aussi s'attendre à hausse des prix au profit des éleveurs.


pp

Au cours du mois de juin 2023, les marchés du bétail devraient être plus animés avec un bon approvisionnement en sujets locaux comme importés. C'est ce que prévoit en termes de perspectives les membres du comité pastoral dans leur dernier bulletin d'information publié hier. "Toutefois, on pourrait s’attendre à une hausse du prix du bétail surtout chez les ovins, liée aux préparatifs de la fête de Tabaski", préviennent-ils signalant que cette situation pourrait être favorable aux éleveurs qui verront leurs termes de l’échange (TDE) s’améliorer. 

Ils note que les (TDE) permettent d’apprécier l’accès des éleveurs aux aliments de base. Ils sont calculés par rapport au produit le plus consommé. Pour le Sénégal on le calcule par rapport au riz importé brisé non parfumé. C’est l’équivalent en quantité de riz qu’on peut acheter en vendant un bovin ou un ovin ou un caprin moyen.

Les (TDE), par rapport au prix du riz importé brisé non parfumé s’établissent comme suit : 1096 Kg (pour un bovin moyen), 331 kg (ovin moyen), 118 kg (caprin moyen). Les variations annuelles montrent une stabilité chez les bovins, les ovins et les caprins. Par rapport à la moyenne des cinq dernières années et à la même période les TDE ont connu des hausses légères de 21%, 17% et 7% respectivement chez les bovins, les ovins et les caprins. 

Selon eux, les prix moyens des sujets mâles par tête ont évolué dans les fourchettes suivantes : « 210 500 – 500 500 » F CFA (bovin), « 77 500 –162 000 » F CFA (ovin), « 32 500 – 45 000 » F CFA (caprin), soit des prix moyens de 384 700 F CFA, 116 050 F CFA, et 39 478 F CFA, respectivement.

"Les comparaisons mensuelles montrent une stabilité chez les bovins, les ovins et les caprins. Des hausses légères à moyennes de 10%, 8% et 12% sont notées comparativement à l’année passée et de 37%, 32% et 21% par rapport à la moyenne quinquennale, respectivement chez les bovins, les ovins et les caprins", notent-t-ils.

Sous ce chapitre, ils recommandent de sécuriser l’approvisionnement des marchés en moutons pour la Tabaski 2023.




Dans la même rubrique :
< >

Actualité | EcoFinance | Finance | Technologie | Contenu local | Environnement | Contribution | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Mines-Hydrocarbures | Energies