Connectez-vous S'inscrire
https://www.equonet.net/
ecofinance.sn
Facebook
Twitter
Média de veille et d'alerte sur les questions de gouvernance, de transparence et de redevabilité des ressources extractives au Sénégal et en Afrique.
Veiller sur l'application des obligations du secteur extractif sénégalais.



projet de loi d’amnistie générale : le forum civil dénonce l'initiative et pose des préalables


Rédigé le 27 Février 2024 à 19:46 | 0 commentaire(s) modifié le 28 Février 2024 - 12:38

Massamba Ndakhté Gaye
Ndakhté M. GAYE est un journaliste d'investigation engagé dans le suivi citoyen des obligations... En savoir plus sur cet auteur

(Equonet Energies-Dakar) - Le Forum civil appelle le gouvernement et la Justice du Sénégal à situer
d’abord les responsabilités, socle indispensable d’une réconciliation nationale véritable.


Le Forum civil, section sénégalaise de Transparency international, n'est pas du tout en phase avec le projet de loi d’amnistie du président de la République, Macky Sall. Dans un communiqué de presse publié aujourd'hui, il dénonce avec vigueur cette initiative présidentielle et pose des préalables avant toute saisie de l'Assemblée nationale. 

D'abord en demandant que des enquêtes transparentes et indépendantes soient diligentées pour situer les responsabilités sur les « faits se rapportant aux manifestations politiques survenues entre 2021et 2024 ». 

Ensuite, il veut que des enquêtes approfondies soient menées sur le système de recrutement des personnels de défense et de sécurité et les formations qui leur ont été dispensées de 2020 à nos jours. 

Dans son discours en date du 26 février 2024 tenu à Diamniadio, le président de la République affirme que, « dans un esprit de réconciliation nationale », il va saisir « l’Assemblée nationale d’un projet de loi d’Amnistie générale sur des faits se rapportant aux manifestations politiques survenues entre 2021 et 2024 .»

Dans son discours en date du 26 février 2024 tenu à Diamniadio, le président de la République affirme que, « dans un esprit de réconciliation nationale », il va saisir « l’Assemblée nationale d’un projet de loi d’Amnistie générale sur des faits se rapportant aux manifestations politiques survenues entre 2021 et 2024. »

A cet égard, le Forum civil rappelle que l’impact d’une réconciliation nationale durable et consensuelle doit reposer sur la vérité et la justice. Pour cette organisation, une réconciliation préfabriquée ou arrangée même revêtue du voile de la légalité ne génèrera que de la haine, du ressentiment, de l’incompréhension gros de risques pour l’unité nationale.

« Les sénégalais ont besoin de connaître la vérité, en situant les responsabilités sur les atrocités que des citoyens ont subies durant les événements survenus entre 2021 et 2024. Durant cette période, des sénégalais et des sénégalaises ont vécu la terreur des violences extrêmes », rappelle le Forum civil.

« Le secteur économique a été violemment impacté et des centaines de personnes, violentées, emprisonnées et plusieurs tuées. L'image du Sénégal en a pris un sérieux coup. Les familles sont dans le désarroi et l'angoisse permanents », ajoute-t-il.

Le Forum civil rappelle aussi avoir reçu des victimes qui ont témoigné avoir subi des actes de tortures, de la part des forces de défense et de sécurité, des pratiques bannies par l’Etat de droit et l’esprit des lois de la République.

Face à cette situation, il appelle le gouvernement et la justice du Sénégal à situer d’abord les responsabilités, socle indispensable d’une réconciliation nationale véritable.

« Le Forum civil considère cette initiative, inappropriée du président de la République, comme une volonté manifeste d’ensevelir la vérité, une absolution, un permis de tuer, de torturer, de saccager des biens, de brimer, de détruire des vies et des familles, de balafrer durablement l'image du Sénégal, en consolidant le règne de l’impunité », souligne l’organisation. 

Autant de motifs qui poussent le Forum civil à dénoncer ce projet d’amnistie.

 



Actualité | EcoFinance | Finance | Technologie | Contenu local | Environnement | Contribution | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Mines-Hydrocarbures | Energies