Connectez-vous S'inscrire
https://www.equonet.net/
ecofinance.sn
Facebook
Twitter
Média de veille et d'alerte sur les questions de gouvernance, de transparence et de redevabilité des ressources extractives au Sénégal et en Afrique.
Veiller sur l'application des obligations du secteur extractif sénégalais.



recherche d’emploi en afrique et au moyen-orient : comment les candidats jugent le dynamisme du marché du travail


Rédigé le 27 Octobre 2022 à 17:36 | 0 commentaire(s) modifié le 31 Octobre 2022 - 05:30


(Equonet-Dakar) - Fed Africa, cabinet de recrutement spécialiste des fonctions Top & Middle Management en Afrique et au Moyen-Orient, dévoile aujourd’hui les résultats de son enquête annuelle portant sur la recherche d’emploi sur le continent africain. Pour son étude, le cabinet a interrogé 343 candidats en poste ou en recherche d’emploi sur leur vision du dynamisme du marché de l’emploi en Afrique.


Interrogés sur les moyens qu’ils utilisent afin de trouver de nouvelles opportunités professionnelles, 76% des répondants indiquent déposer leur CV auprès d’un cabinet de recrutement ou à se rapprocher d’un chasseur de tête, informe un communiqué de presse transmis à equonet. Une pratique qui s’explique souvent par la dimension conseil de ces structures, qui accompagnent les candidats dans leur recherche d’emploi.

Deffa KA, manager Fed Africa, précise : « Au-delà des conseils que peuvent prodiguer des experts en recrutement sur la manière de présenter un CV ou de mettre en avant ses compétences, les cabinets de recrutement sont également au plus proche des réalités du marché. Pour des profils executives, où les recrutements se réalisent souvent en dehors des plateformes traditionnelles de recherche d’emploi, faire confiance à un cabinet de recrutement vous permet d’accéder à des offres silencieuses ou qui n’ont pas encore été dévoilées sur le marché ».

Un phénomène d’autant plus important que lorsqu’interrogés sur leur périmètre de recherche, les répondants indiquent à 43% rechercher des opportunités sur l’ensemble du continent africain. Ils sont également 27% à répondre être mobiles dans plusieurs régions africaines et moyennes-orientales.

La rémunération dans le top 3 des leviers de sélection des offres d’emplois

Bien souvent citée comme un motif décisif lors d’un changement d’emploi, la rémunération est citée par 74% comme un levier important de sélection d’une opportunité. Elle est devancée de très peu par l’intérêt des missions (77%) et l’adéquation du poste avec un projet personnel et/ou professionnel (75%). A noter que les avantages proposés par l’entreprise, venant compléter la rémunération, sont cités par 55% des interrogés.

Maymouna Mauvois, manager Fed Africa, rajoute : « Sans réelle surprise, la rémunération est un critère de taille pour les profils executives, et un enjeu pour les entreprises cherchant à recruter des talents pour les entreprises. Pour autant, c’est souvent sur les avantages sociaux ou en nature – véhicule de fonction, accompagnement lors du processus de déménagement, etc. – que les entreprises peuvent faire la différence. »

Lorsqu’ils sont interrogés sur leur vision du marché de l’emploi en Afrique et au Moyen-Orient, les répondants répondent à 48% que le marché est plutôt stable en comparaison des années précédentes, et ce malgré la crise de la COVID-19. Si l’offre n’est pas forcément pléthorique dans tous les secteurs d’activités, ils peuvent néanmoins trouver des offres intéressantes de manière régulière.

A noter que les répondants indiquent également être sollicités régulièrement par les recruteurs et chasseurs de tête. Ils sont en effet 63% à avoir été contactés entre 2 et 5 fois pour une nouvelle opportunité professionnelle au cours des douze derniers mois.

Afrique et Moyen-Orient, deux régions dynamiques pour diverses raisons

Lorsqu’interrogés sur les raisons de l’attractivité du continent, les répondants citent des motifs variables, tels que le fort développement du continent, les opportunités d’investissements, les ressources naturelles du continent, les compétences des populations locales et le cadre de vie.

Quelques exemples de réponses recueillies anonymement et en expression libre :

  • « Le continent dispose de vastes ressources naturelles, d’une main-d’œuvre jeune et de plus en plus instruite, d’une plus grande stabilité en termes de gouvernance et de plus de perspectives de croissance économique que par le passé. ».
  • « Les opportunités business sont nombreuses vu que le continent est en voie de développements. La convivialité des peuples et la diversité des cultures facilitent l'intégration. La météo et les paysages ajoutent un plus.”
  • « Le continent africain reste le seul où on peut enregistrer des taux de croissance à deux chiffres, avec beaucoup de potentialités. »
equonet



Actualité | EcoFinance | Finance | Technologie | Contenu local | Environnement | Contribution | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Mines-Hydrocarbures | Energies