Connectez-vous S'inscrire
https://www.equonet.net/
ecofinance.sn
Facebook
Twitter
Média de veille et d'alerte sur les questions de gouvernance, de transparence et de redevabilité des ressources extractives au Sénégal et en Afrique.
Veiller sur l'application des obligations du secteur extractif sénégalais.



retour à la tendance ? évolution de la dette mondiale avant et après la pandémie


Rédigé le 7 Septembre 2023 à 13:13 | 0 commentaire(s) modifié le 8 Septembre 2023 - 13:55


(Equonet-Dakar) - Selon le FMI, la dette mondiale a continué de fluctuer en 2022, puisqu'elle a chuté de 10 points de pourcentage du PIB pour la deuxième année consécutive, pour atteindre 238 % du PIB.


La dernière mise à jour de la base de données sur la dette mondiale (GDD) du FMI montre que la dette mondiale a continué de fluctuer en 2022, puisqu'elle a chuté de 10 points de pourcentage du PIB pour la deuxième année consécutive, pour atteindre 238 % du PIB. "La baisse des deux dernières années – qui a inversé environ les deux tiers de la hausse de la dette de 2020 – s’explique principalement par le rebond de l’activité économique, après une forte contraction au début de la pandémie, et par des surprises inflationnistes massives", souligne le FMI. 

Selon le FMI, la dette privée a été à l’origine du déclin global l’année dernière, en particulier dans les économies avancées et dans plusieurs économies de marché émergentes, tandis que la dette de certains pays, notamment la Chine et de nombreux pays en développement à faible revenu, a continué d’augmenter. 

"Après trois années de montagnes russes, les perspectives de la dette mondiale laissent présager un retour à sa tendance à la hausse à long terme, sous l’impulsion puissante de la Chine", indique le FMI.

Le FMI pose me débat en organisant un panel sur la question de la dette mondiale le 16 septembre 2023.  

La base de données sur la dette mondiale (GDD)  du FMI est un ensemble de données unique couvrant la dette privée et publique de la quasi-totalité du monde depuis les années 1950. Il diffère des ensembles de données existants de trois manières principales. Premièrement, le GDD adopte une approche multidimensionnelle en proposant plusieurs séries de dettes avec des couvertures différentes, assurant ainsi une cohérence dans le temps. Deuxièmement, cela fait plus que doubler la dimension transversale des ensembles de données existants sur la dette privée. Enfin, des contrôles réguliers sont effectués pour améliorer la qualité des données, notamment par le biais de consultations bilatérales avec les responsables des pays et les bureaux nationaux du FMI. Le GDD contribue également à améliorer la transparence des données entre les pays.
equonet



Actualité | EcoFinance | Finance | Technologie | Contenu local | Environnement | Contribution | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Mines-Hydrocarbures | Energies