Connectez-vous S'inscrire
https://www.equonet.net/
ecofinance.sn
Facebook
Twitter
Média de veille et d'alerte sur les questions de gouvernance, de transparence et de redevabilité des ressources extractives au Sénégal et en Afrique.
Veiller sur l'application des obligations du secteur extractif sénégalais.



thiès : aide financière japonaise pour la mise en oeuvre projet d'amélioration de la productivité des terres agricoles à travers la prévention de la dégradation des sols et la promotion de la résilience des petits agriculteurs


Rédigé le 14 Mars 2024 à 12:44 | 0 commentaire(s) modifié le 18 Mars 2024 - 16:43


(Equonet Energies-Dakar) - Il s'agit d'un don d’un montant d’environ 171.800.000 FCFA destiné à la première
année de mise en œuvre du projet susvisé.


Projet d'amélioration de la productivité des terres agricoles à travers la prévention de la dégradation des sols et la promotion de la résilience des petits agriculteurs de Thiès.
Projet d'amélioration de la productivité des terres agricoles à travers la prévention de la dégradation des sols et la promotion de la résilience des petits agriculteurs de Thiès.
IZAWA Osamu, ambassadeur du Japon au Sénégal et KIKUCHI Ayano, coordinatrice du «Projet d'amélioration de la productivité des terres agricoles à travers la prévention de la dégradation des sols et la promotion de la résilience des petits agriculteurs dans la région de Thiès», procèderont à la signature d’un contrat de don pour l’exécution dudit projet, dans le cadre de l’aide financière non remboursable en partenariat avec les Ongs japonaises, annonce un communiqué de presse transmis à Equonet Energies. 

Ce don d’un montant d’environ cent soixante et onze millions huit cent mille (171.800.000) Francs CFA, est destiné à la première année de mise en œuvre du projet susvisé.

"Ce projet vise à permettre aux petits agriculteurs d’acquérir des techniques nécessaires pour mieux comprendre le phénomène de la dégradation des sols. Ils seront ainsi mieux outillés pour détecter la dégradation des sols du fait, par exemple, de la salinisation ou du ruissellement des eaux de pluies. Ils pourront ainsi apporter les corrections nécessaires en adoptant des plans de culture et d’aménagement des champs adaptés", souligne le communiqué. 

Le communiqué signale que c’est la troisième fois que l’ONG Mura no Mirai reçoit le soutien du Gouvernement du Japon pour améliorer les conditions de vie et de travail des petits producteurs. "En effet, le Japon a déjà financé le Projet "Ferme modèle (Farmer's School)" pour les jeunes des milieux ruraux exécuté de 2017 à 2020 et le Projet de création de centres pour la promotion d’une agriculture circulaire et durable dans les zones rurales mis en œuvre de 2020 à 2023", explique-t-on dans le texte.
equonet



Actualité | EcoFinance | Finance | Technologie | Contenu local | Environnement | Contribution | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Mines-Hydrocarbures | Energies