Connectez-vous S'inscrire

Afrique du Sud: combler le fossé des revenus


Rédigé le 7 Février 2020 à 17:15 | 0 commentaire(s) modifié le 8 Février 2020 - 00:33


(Equonet-Dakar) – Dans son graphique de la semaine, le blog du Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse aux inégalités en Afrique du Sud où les plus riches détiennent largement plus de richesses que les pauvres. Un grand fossé de revenus qu’il préconise de combler.


«L'Afrique du Sud souffre des niveaux d'inégalité les plus élevés au monde. Comme le montre notre graphique de la semaine, la richesse du pays est concentrée dans les couches supérieures de la société. Les 20% les plus riches de la population détiennent plus de 68% des revenus, tandis que les 40% les plus pauvres ne possèdent que 7% des revenus.

Cette inégalité ne se voit pas seulement dans la répartition des revenus; elle se manifeste également par un accès inégal aux opportunités - éducation, santé et emploi - et des disparités régionales. Parallèlement, la faible croissance et la hausse du chômage ont perpétué les inégalités. Le chômage élevé est un facteur majeur. Le taux de chômage en Afrique du Sud est nettement plus élevé que dans les autres marchés émergents, et près de 60% des jeunes du pays (âgés de 15 à 24 ans) sont au chômage. 

L'Afrique du Sud a commencé les années 90 avec des inégalités déjà élevées, la politique d'apartheid excluant une large partie de la population des opportunités économiques. Le Gini d'Afrique du Sud - un indice qui mesure les inégalités - a encore augmenté au début des années 2000 et est resté élevé depuis. Pendant ce temps, ses pairs ont fait des progrès dans la réduction des inégalités.

Le gouvernement sud-africain a utilisé différents outils pour lutter contre les niveaux persistants d'inégalité, notamment par une redistribution budgétaire progressive. Les efforts visant à réduire les inégalités se sont concentrés sur une augmentation des dépenses sociales, des transferts gouvernementaux ciblés et des actions positives pour diversifier la propriété des richesses et promouvoir l'esprit d'entreprise parmi les personnes précédemment marginalisées. L'augmentation de la dette réduit la possibilité d'utiliser davantage la politique budgétaire pour la redistribution.

À l'avenir, les mesures existantes devront être complétées par des réformes qui encouragent l'investissement privé, créent des emplois et favorisent une croissance inclusive si l'Afrique du Sud veut combler son grand fossé de revenus».

 

 

Blog du Fmi



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 19 février 2020

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky SALL, a présidé le Conseil des ministres, le mercredi 19 février 2020, à 10 heures, au palais de la République.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 19 février 2020

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles le président de la République a pris les décisions de nomination au conseil des ministres du mercredi 19 février 2019.


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Réaliser les rêves de l'Afrique

(Equonet-Dakar) – Dans son blog d’aujourd’hui, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à l’éducation en Afrique subsaharienne.


Actu d'Europe

Les exportations britanniques après le Brexit pourraient chuter de 32 milliards de dollars en raison des mesures non tarifaires et des tarifs

(Equonet-Dakar) – Les mesures non tarifaires (MNT) pourraient provoquer des fractures majeures dans les relations commerciales entre le Royaume-Uni et l'UE.