Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net : actualité économique, financière sénégalaise et africaine
Développer un contenu vérifié, instructif, constructif et attentif, de manière professionnelle et responsable.

Afrique du Sud : la descente aux enfers d'Eskom fait craindre le pire pour l'économie


Rédigé le 19 Janvier 2018 à 17:03 | 0 commentaire(s) modifié le 19 Janvier 2018 - 17:09


La faillite d’Eskom se profile comme un véritable scénario catastrophe pour l’économie sud-africaine. Pour S&P Global Rating, la compagnie publique encoure un « danger réel » de se retrouver en défaut de paiement, alors que le Trésor sud-africain vient de confirmer son incapacité à remettre à flot le producteur étatique d’électricité.


Afrique du Sud : la descente aux enfers d'Eskom fait craindre le pire pour l'économie

Le producteur public sud-africain d'électricité, Eskom encoure selon S&P Global Ratings, un « danger réel » de se retrouver en défaut de paiement de ses dettes. « Nous sommes très préoccupés par les problèmes de liquidité que traverse Eskom » a alerté Konrad Reuss, DG de S&P pour l'Afrique subsaharienne en marge d'un événement qui s'est tenu le 17 janvier à Johannesburg.

1,6 milliard de dollar pour stopper l'hémorragie

La compagnie publique est pour l'heure la plus grande bénéficiaire des garanties de l'Etat à un moment où la demande intérieur est à son stade le plus faible depuis une décennie et où les finances de Pretoria fondent sous l'effet de la baisse des recettes fiscales et de la dette. Eskom nécessiterait une injection de 1,6 milliard de dollars (20 milliards de rands) d'ici à la fin de son exercice financier le 31 mars prochain pour se remettre à flot.
 

Du côté de l'exécutif, le ministre des Finances Malusi Gigaba a pour rappel déclaré que la situation d'Eskom le « tenait éveillé et qu'elle était sa plus grande inquiétude ». Sa dernière tentative pour que des prêteurs du service public volent au secours du producteur d'électricité qui date du 16 janvier a par ailleurs échoué. Preuve en est, son aveu d'échec exprimé le 18 janvier où Gigaba a signifié l'incapacité du Trésor public à assurer le renflouement d'Eskom.

 

Eskom dans l'œil du cyclone

Bien que le ministère des Finances s'est engagé dans la foulée à prendre prochainement des mesures non précisées pour maintenir à flot Eskom. Cette évolution de la situation d'Eskom pourrait déboucher sur une suspension du négoce de la dette de l'opérateur sur la Bourse de Johannesburg. Eskom doit en plus de ses déboires financiers, faire face à une crise de gouvernance et aux retombées des accusations de malversations et collusions avec des entreprises de la nébuleuse Gupta.

Cet « avis de tempête » de S&P vient ainsi confirmer l'alerte lancée en septembre dernier par Goldman Sachs, pour qui Eskom représente « le plus gros rique » pour l'économie sud-africaine, appelant au passage le gouvernement à remplacer la direction de l'entreprise publique. Une recommandation qui ne sera suivie que le 8 décembre dernier avec la nomination d'un conseil permanent pour Eskom Holding. Il n'empêche que cette décision s'est limitée à l'ajout de deux nouveaux membres aux 7 administrateurs existants.

 




Actualité | Economie | Finance | Innovation & Technologie | Social | EquoSports | Equobusiness | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Blog Relations médias

Conseil des ministres

Communiqué du Conseil des ministres du 05 décembre 2018

(Equonet-Dakar) - Le Président Macky SALL a réuni le Conseil des ministres, mercredi 05 décembre 2018 à 10 heures, au Palais de la République.


Nominations

Les nominations du Chef de l'Etat au Conseil des ministres du 14 novembre 2018

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz








Derniers tweets




Facebook

Actu d'Afrique

CABO VERDE : le gouvernement dévoile sa nouvelle Stratégie de développement durable

(Equonet-Dakar) - Le gouvernement du Cabo Verde va organiser sa première Conférence internationale ‘’Construire de nouveaux partenariats pour le développement durable du Cap-Vert’’ et un Forum sur les investissements au Cabo Verde afin de présenter à la communauté internationale et au secteur privé sa nouvelle Stratégie de développement durable (PEDS), annonce un communiqué de presse de la Banque mondiale. La même source précise que les deux évènements auront lieu les 11 et 12 décembre, respectivement au bureau de la Banque mondiale à Paris (France) et à la Chambre de commerce de Paris.


Actu d'Europe

La croissance économique n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon l’OCDE

(Equonet-Dakar) - Le développement durable exige une vision plus globale que la croissance économique qui n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon un nouveau rapport du Centre de développement de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).