Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net

Afrique : les organisations régionales surveillent-ils les répercussions économiques du coronavirus dans les États membres ?


Rédigé le 16 Mars 2020 à 15:41 | 0 commentaire(s) modifié le 17 Mars 2020 - 19:50

Massamba Ndakhté Gaye
Je m'appelle Ndakhté Massamba GAYE. Je suis journaliste sénégalais et directeur de publication du... En savoir plus sur cet auteur

(Equonet-Dakar) – Au moment où l’Europe s’organise pour surveiller les répercussions économiques du coronavirus, l’Afrique semble traîner les pieds.


Avec la propagation rapide du coronavirus, on ne sent pas encore l’action des organisations régionales africaines sur les répercussions économiques de cette pandémie. Au point de nous interroger si les dirigeants de ces communautés surveillent l’impact économique de ce virus.  

En effet, au niveau de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) tout comme à la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO), nos recherches n’ont donné aucun résultats sur ce qui est envisagé pour observer ces répercussions économiques. Peut-être qu’elles sont dans la réflexion. Au niveau de l’Union africaine (UA), l’heure est à la sensibilisation sur ce que l’on doit savoir sur la maladie du nouveau coronavirus. Quant à la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) et l’Organisation ouest africaine de la santé (OOAS), elles n’ont organisé qu’une réunion d’urgence à Bamako au Mali pour harmoniser et coordonner la préparation et la réponse régionales.
Leurs préoccupations restent limitées à la santé des citoyens. C’est normal. Mais les dirigeants communautaires doivent avoir également un œil sur les répercussions économiques de cette pandémie et agir d’une manière concertée.    

Comme c’est le cas en Europe où la Commission européenne a mis en place tout un dispositif pour surveiller l’impact économique de coronavirus. Bien que sa première préoccupation concerne la santé des citoyens, la Commission surveille également activement les répercussions économiques du coronavirus dans les États membres et au-delà.

Les prévisions économiques d’hiver  de la Commission, présentées le 13 février 2020, identifiaient déjà le COVID-19 comme un nouveau risque de détérioration de l'économie européenne, et l’évolution de la situation depuis lors indique que ce risque est en train de se concrétiser en partie.

Toutefois, étant donné la grande incertitude qui règne à ce stade, la Commission reconnaît qu’il est très difficile de prévoir l’impact du virus en Europe. «Nous sommes convaincus que l’expertise et le professionnalisme des systèmes européens de santé et de protection civile, ainsi que notre coordination globale des efforts déployés au niveau national permettront de limiter cet impact», souligne-t-elle.

A cet égard, la Commission a mis en place des équipes chargées de suivre de près l’évolution de la situation dans les secteurs de l'industrie manufacturière, du commerce, du tourisme et des marchés mondiaux, ainsi que les effets du COVID-19 sur ces secteurs. Ce sont ces genres d’initiatives et d’actions que nous attendons des autorités africaines.  

Le vice-président exécutif Dombrovskis et le commissaire Gentiloni sont en contact direct avec les autorités italiennes à propos des décisions budgétaires de l’Italie liées au COVID-19.
La Commission prépare les mesures suivantes afin de soutenir les efforts consentis par les pays de l’UE pour s’assurer que des aides d’État puissent être allouées aux entreprises qui en ont besoin et utiliser pleinement la flexibilité offerte par le pacte de stabilité et de croissance.

La présidente von der Leyen devrait présenter des propositions concrètes devant l’Eurogroupe ce lundi 16 mars 2020.
 



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 27 mai 2020

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky Sall, a présidé le Conseil des ministres, le mercredi 27 mai 2020, à 10 heures, au palais de la République.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 27 mai 2020

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République a pris les décisions de nominations au conseil des ministres de ce mercredi 27 mai 2020.


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Réaliser les rêves de l'Afrique

(Equonet-Dakar) – Dans son blog d’aujourd’hui, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à l’éducation en Afrique subsaharienne.


Actu d'Europe

L'indice d'incertitude de la politique économique américaine progresse de 633%

(Equonet-Dakar) - L'indice quotidien d'incertitude de la politique économique des États-Unis a explosé de façon spectaculaire en 2020. Transmises à Equonet, ces données recueillies par Learnbonds indiquent qu'entre décembre 2007 et avril 2020 cette année, l'indice avait augmenté de 633%.