Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net : actualité économique, financière sénégalaise et africaine
Développer un contenu vérifié, instructif, constructif et attentif, de manière professionnelle et responsable.

Algérie : la facture des produits de consommation importés sur un trend haussier


Rédigé le 24 Juillet 2018 à 10:41 | 0 commentaire(s) modifié le 24 Juillet 2018 - 10:45


En Algérie, le coût des importations de produits alimentaires et des groupes des produits bruts, des biens de consommation non alimentaires est en hausse continue.


Algérie  : la facture des produits de consommation importés sur un trend haussier

L'importation des produits de consommation coûte cher aux caisses de l'Etat algérien. D'après des données publiées la semaine dernière par les douanes algériennes, celle-ci a maintenu sa tendance haussière au cours du premier semestre 2018. Ainsi, la facture des produits alimentaires s'est établie à fin juin 2018 à 4,5 milliards de dollars, contre de 4,4 milliards enregistré à la même période, l'an dernier, soit une hausse de 3,45%.

En ce qui concerne le groupe des produits bruts, leurs importations ont coûté sur la même période pas moins de 971 millions de dollars, contre 794 millions, un an plus tôt, soit une augmentation de 22,3%. Les biens de consommation non alimentaires quant à eux ont été importés pour un montant total de 4,6 milliards de dollars, contre 4,1 milliards l'an dernier (hausse de 10%).

Cette augmentation de la facture des importations des produits de consommation contraste avec la baisse de la facture des importations des autres biens. Toujours selon les douanes algériennes, la facture d'importation des biens énergétiques et lubrifiants (dont les carburants) a enregistré une forte baisse de 21,1%, s'établissant à 653 millions de dollars au premier semestre 2018, contre 828 millions à la même période en 2017. Même tendance pour les équipements agricoles dont la facture s'est établie à 272 millions de dollars à fin 2018, contre 348 millions à fin juin 2017, soit une régression de 21,8%. Pour les biens d'équipements industriels, la baisse est de 14,5%, alors la facture de la période allant de janvier à juin 2018 est de 6,3 milliards de dollars, contre 7,37 milliards à 30 juin 2017.
 

La Chine et l'Union européenne en tête des explorateurs

La Chine arrive toujours en tête des principaux fournisseurs du marché algérien avec 3,9 milliards de dollars, soit 14,8 des importations globales algériennes. La France est classée à la deuxième place avec 2,26 milliards de dollars (9,95%) suivie de l'Italie à l'origine d'une facture de 1,87 milliard (8,24%). En quatrième position arrive l'Espagne avec 1,7 milliard de dollars (7,81%), suivie de l'Allemagne avec 1,5 milliard de dollars(7%).

Au niveau des régions économiques, l'Union européenne (UE) prend la tête des fournisseurs de l'Algérie avec 10,3 milliards de dollars, soit 45,22% des importations globales du pays. Elle est suivie de l'Asie qui a exporté vers l'Algérie l'équivalent de près de 5,2 milliards de dollars (23%). Viennent ensuite l'OCDE (hors UE) avec une facture de 3,1 milliards de dollars (14%), l'Amérique du Sud avec près de 2 milliards (8,7%), les autres pays d'Europe (hors UE) avec 891 millions de dollars (4%) et les pays arabes (hors UMA), avec 861 millions de dollars (3,8%).

la rédaction



Actualité | Economie | Finance | Innovation & Technologie | Social | EquoSports | Equobusiness | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Blog Relations médias

Conseil des ministres

SENEGAL : promulgation de la loi relative au PTIP 2019-2021 et la loi de Finances pour l’année 2019.

(Equonet-Dakar) - Au titre des textes législatifs et réglementaires, le Président de la République a promulgué la loi portant approbation du Programme triennal d’investissements publics (PTIP) 2019-2021 ainsi que la loi de Finances pour l’année 2019.


Nominations

Les nominations du Chef de l'Etat au Conseil des ministres du 14 novembre 2018

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz








Derniers tweets




Facebook

Actu d'Afrique

COTE D’IVOIRE : 767 milliards FCFA pour résoudre les problèmes persistants de balance des paiements

(Equonet-Dakar) - Les perspectives économiques du pays restent robustes, avec une croissance projetée à environ 7½ pour cent en 2018–19. Le déficit budgétaire devrait converger vers la norme régionale de l’UEMOA de 3 pour cent du PIB en 2019. Le programme vise à atteindre une position viable de la balance des paiements, à renforcer la mobilisation des recettes intérieures, à assurer la viabilité de la dette, ainsi qu’à favoriser une croissance inclusive et la réduction de la pauvreté.


Actu d'Europe

La croissance économique n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon l’OCDE

(Equonet-Dakar) - Le développement durable exige une vision plus globale que la croissance économique qui n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon un nouveau rapport du Centre de développement de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).