Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net : actualité économique, financière sénégalaise et africaine
Développer un contenu vérifié, instructif, constructif et attentif, de manière professionnelle et responsable.

Banques : Barclays Africa devient Absa Group et affiche de nouvelles ambitions continentales


Rédigé le 2 Mars 2018 à 10:13 | 0 commentaire(s) modifié le 2 Mars 2018 - 10:16


Le groupe bancaire sud-africain Barclays Africa Group change de nom et devient Absa Group Limited. Un changement qui confirme la fin du processus de sortie de la britannique Barclays PLC du giron de la banque sud-africaine qui ambitionne désormais de prendre pied dans de marchés porteurs du Continent, notamment le Nigeria.


Banques : Barclays Africa devient Absa Group et affiche de nouvelles ambitions continentales
Exit Barclays Africa Group et place désormais à Absa Group Limited. Le groupe bancaire sud-africain a en effet annoncé qu'il change de dénomination à partir du 30 mai prochain. Ce changement de nom marque ainsi la fin du processus de retrait de la banque britannique Barclays PLC du capital de la banque sud-africaine. Le processus a été initié en mars 2017 lorsque Barclays a annoncé son intention de vendre la majorité de sa participation dans sa filiale africaine sur une période de deux à trois années, ce qui a été entériné en juin dernier.

Le processus est donc arrivé à son terme et désormais Absa, deuxième banque du pays, affiche de nouvelles ambitions continentales. C'est en tout cas ce qu'a déclaré, ce jeudi lors de la présentation des résultats financiers du groupe, son directeur général, Maria Ramos.

Malgré un contexte économique assez difficile, la banque a enregistré une hausse de 4% de ses bénéfices à fin décembre 2017. Les revenus de la banque ont ainsi augmenté de 73,3 milliards de rands, contre 72,4 milliards en 2016. Pour l'exercice en cours, l'établissement table sur une amélioration de la conjoncture dans la première économie du Continent.

D'après le communiqué publié par l'établissement financier, les estimations en interne prévoient une amélioration de la croissance du PIB réel à 1,4% ainsi que de bonnes perspectives pour ce qui est de la consolidation des titres à revenu fixe. Par ailleurs, la banque anticipe également des risques à la baisse pour ce qui est de la notation du crédit.

Le Nigeria, nouvelle cible prioritaire

Portée par ces vents favorables, la banque sud-africaine remet à l'ordre du jour son plan d'expansion sur le Continent. Le DG de la banque a ainsi confirmé l'ambition de son groupe de porter la part de ses activités sur les marchés africains de 6% à 12%. Des ambitions confirmées par le directeur financier de la banque, Jason Quinn, qui déclaré à Reuters que le Nigeria était dans le viseur «depuis un certain temps»«Nous devrons réfléchir soigneusement à comment et quand entrer sur le marché nigérian et c'est ce que nous allons commencer à faire», a-t-il poursuivi.

La banque sud-africaine table également sur l'amélioration de la conjoncture internationale pour accompagner son développement continental. La reprise amorcée en Europe, aux Etats-Unis et dans une moindre mesure le dynamisme de certaines économies émergentes comme l'a Chine, qui s'est rejailli sur l'économie africaine, a permis à la banque de compenser la baisse de l'activité économique en Afrique du Sud, son principal marché.

Jusqu'à présent, c'est la montée des risques ainsi que le ralentissement de l'économie sud-africaine qui ont freiné l'expansion de la banque au-delà de l'Afrique australe et ont même poussé son ancienne maison-mère, Barclays PLC, à quitter le Continent.
 

La banque espère désormais un retour de la confiance des marchés avec l'arrivée du nouveau président Cyril Ramaphosa, lequel a promis de revitaliser l'économie du pays. L'établissement s'attend ainsi à une amélioration de la croissance des prêts et des dépôts en 2018 et prévoit également une croissance plus forte des prêts en provenance du reste de l'Afrique.

 

Avec La tribune d'afrique




Actualité | Economie | Finance | Innovation & Technologie | Social | EquoSports | Equobusiness | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Blog Relations médias

Conseil des ministres

Communiqué du Conseil des ministres du 05 décembre 2018

(Equonet-Dakar) - Le Président Macky SALL a réuni le Conseil des ministres, mercredi 05 décembre 2018 à 10 heures, au Palais de la République.


Nominations

Les nominations du Chef de l'Etat au Conseil des ministres du 14 novembre 2018

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz








Derniers tweets




Facebook

Actu d'Afrique

CABO VERDE : le gouvernement dévoile sa nouvelle Stratégie de développement durable

(Equonet-Dakar) - Le gouvernement du Cabo Verde va organiser sa première Conférence internationale ‘’Construire de nouveaux partenariats pour le développement durable du Cap-Vert’’ et un Forum sur les investissements au Cabo Verde afin de présenter à la communauté internationale et au secteur privé sa nouvelle Stratégie de développement durable (PEDS), annonce un communiqué de presse de la Banque mondiale. La même source précise que les deux évènements auront lieu les 11 et 12 décembre, respectivement au bureau de la Banque mondiale à Paris (France) et à la Chambre de commerce de Paris.


Actu d'Europe

La croissance économique n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon l’OCDE

(Equonet-Dakar) - Le développement durable exige une vision plus globale que la croissance économique qui n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon un nouveau rapport du Centre de développement de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).