Connectez-vous S'inscrire

Bénin : 61 millions d’euros de la Banque africaine de développement pour l’assainissement pluvial de Cotonou


Rédigé le 27 Septembre 2019 à 23:32 | 0 commentaire(s) modifié le 29 Septembre 2019 - 00:27


(Equonet-Dakar) - Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement annonce avoir approuvé, ce jeudi à Abidjan, un prêt de 61 millions d’euros au Bénin pour la mise en œuvre du Projet d’appui au programme d’assainissement pluvial de Cotonou (PAPC), la capitale économique du pays étant sujette régulière à des inondations.


Selon le communiqué de presse transmis à Equonet, la phase d’exécution du programme est prévue sur une durée de 6 ans, dont quatre pour les volets financés par la Banque. Le PAPC doit bénéficier à une population estimée à plus de 785 000 habitants, dont 51% de femmes. Plus de 1 700 personnes affectées par les travaux devront être indemnisées.

«Ce projet vise, d’une part, à renforcer la gestion et les capacités municipales en matière de résilience urbaine et, d’autre part, à promouvoir un changement de comportement pour la réduction des risques d’inondation et l’adaptation au changement climatique à Cotonou», a expliqué Marie-Laure Akin-Olugbade, directrice générale pour l’Afrique de l’Ouest de la Banque.

Le PAPC couvre précisément les 6ème et 10ème arrondissements de la capitale économique et plus grande ville du Bénin. Il consiste, notamment, en l’aménagement d’un bassin de rétention d’un volume de 220 500 m3, de la construction de 33 140 ml de collecteurs et caniveaux, de l’aménagement et du pavage de 12 220 ml, de la reconstruction et de l’équipement de l’école béninoise des sourds et malentendants et du laboratoire-type centre de santé communautaire.

«Les impacts attendus sont nombreux et résultent de la prise en compte non seulement des enjeux du système d’assainissement, de l’aménagement urbain, de l’eau mais aussi de l’environnement et la santé à travers la prévention de maladies d’origine hydrique, au profit de près de 100 000 bénéficiaires», a précisé Marie-Laure Akin-Olugbade.

Au 30 juin 2019, le portefeuille de la Banque au Bénin comptait 15 projets actifs pour un engagement total de quelque 443 millions d’euros. Il est constitué uniquement des projets publics, dont 12 nationaux et trois multinationaux.
 
Equonet



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République a présidé la réunion du Conseil des Ministres, ce mercredi 16 octobre 2019, à 10 heures, au Palais de République. En autres sujets abordés, figurent le Magal de Touba, les collectivités territoriales, les infrastructures ferroviaires et routièrs, etc.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République du Sénégal a pris les décisions suivantes au cours du conseil des ministres de ce mercredi 16 octobre 2019 qui a examiné et adoptés des textes législatifs et réglementaires :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

La Banque européenne de reconstruction et de développement développe les marchés financiers en Tunisie

(Equonet-Dakar) - Bâtir un marché des capitaux solide signifie bâtir une économie plus forte. La BERD aide les autorités tunisiennes à créer un marché des capitaux capable de fournir aux entreprises locales un meilleur accès à diverses sources de financement pour financer et développer leurs activités.


Actu d'Europe

L'Égypte prend des mesures importantes pour approfondir ses marchés monétaire, dérivé et financier

(Equonet-Dakar) - La Banque centrale d' Égypte a fait des progrès considérables dans le développement de ses marchés monétaire, dérivé et financier. L’introduction d’un point de repère du taux d’intérêt sans risque est l’une des mesures importantes prises pour jeter les bases de l’amélioration et de l’amélioration de l’efficacité du marché. Cette évolution est conforme au mouvement international en faveur de l’élaboration de taux sans risque à mesure que les repères -IBOR sont en train de disparaître.