Connectez-vous S'inscrire

Bénin : contribution record de la filière cotonnière au budget de l'Etat


Rédigé le 11 Juin 2018 à 10:43 | 0 commentaire(s) modifié le 11 Juin 2018 - 10:47


Au Bénin, la contribution de la filière cotonnière de la campagne 2017-2018 au budget de l'Etat s'élève à plus de 11 milliards de francs CFA, a-t-on appris de source gouvernementale. Cette importante contribution fait suite à une production record de 597.986 tonnes de coton-graine enregistrée lors de la campagne.


Bénin : contribution record de la filière cotonnière au budget de l'Etat

e coton est d'une importance économique capitale au Bénin. D'après un communiqué du gouvernement rendu public cette fin de semaine, la filière cotonnière au cours de la campagne 2017-2018, a contribué au budget de l'Etat à raison de 11 milliards de francs CFA. Le gouvernement explique que pour atteindre cette contribution, depuis deux ans, alors même qu'il ne finance plus la filière, le Trésor public tire des ressources du prélèvement d'une taxe de 10 francs CFA / kg perçu au cordon douanier.

Cette contribution a été possible grâce à une production record de 597.986 tonnes de coton-graine enregistrée lors de la campagne, pour une superficie totale 530.145 hectares emblavés. Par ailleurs, en ce qui concerne le montant net versé aux producteurs, il s'élève à environ 91,26 milliards de francs CFA.

Un accroissement de 222% de la production

Les performances susmentionnées ont été possibles grâce à une bonne production. D'après les données du gouvernement, le niveau de production du coton a même doublé en deux ans. « Les statistiques dans le secteur affichent un accroissement de 222% par rapport à la campagne 2015-2016 dont la production s'établissait à 269.222 tonnes pour une superficie emblavée de 306.808 hectares et un accroissement de 32,6% de la production entre la campagne 2017-2018 et celle précédente », note-t-on dans un communiqué du gouvernement.

Le texte souligne que ces avancées sont à mettre à l'actif des réformes effectuées dans le secteur, des mesures d'assainissement prises aux fins de la relance de la filière, ainsi de la formation des producteurs sur les technologies d'amélioration de la fertilité des sols, mis en œuvre par les autorités du pays. « Au regard de ces résultats enregistrés, il est loisible de noter que la renaissance de la filière impacte positivement les conditions de vie des braves producteurs, l'ensemble de la chaîne des acteurs de la filière ainsi que l'économie nationale. La filière engendre également en potentiel de main d'œuvre, des milliers d'emplois directs et indirects », ajouté le gouvernement béninois.

Notons qu'au Bénin, le coton représente 40% des entrées de devises, 12 à 13% du PIB, environ 60% du tissu industriel national et assure un revenu à plus d'un tiers de la population.

La tribune d'Afrique

la rédaction



Actualité | Economie | Finance | Innovation & Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Blog Relations médias

Conseil des ministres

SENEGAL : promulgation de la loi relative au PTIP 2019-2021 et la loi de Finances pour l’année 2019.

(Equonet-Dakar) - Au titre des textes législatifs et réglementaires, le Président de la République a promulgué la loi portant approbation du Programme triennal d’investissements publics (PTIP) 2019-2021 ainsi que la loi de Finances pour l’année 2019.


Nominations

Les nominations du Chef de l'Etat au Conseil des ministres du 14 novembre 2018

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz








Derniers tweets




Facebook

Actu d'Afrique

AFRIQUE CENTRALE : la situation économique reste difficile, selon le FMI

(Equonet-Dakar) - Les efforts déployés continuellement par les pays membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) et les institutions régionales ont contribué à éviter une crise immédiate, mais la situation économique reste difficile dans la région.


Actu d'Europe

La croissance économique n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon l’OCDE

(Equonet-Dakar) - Le développement durable exige une vision plus globale que la croissance économique qui n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon un nouveau rapport du Centre de développement de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).