Connectez-vous S'inscrire

Burkina Faso : le solde de la balance des paiements ressort excédentaire de 116.286 millions au titre de l’année 2018


Rédigé le 9 Janvier 2020 à 18:53 | 0 commentaire(s) modifié le 10 Janvier 2020 - 13:37


(Equonet-Dakar) - Le solde de la balance des paiements du Burkina Faso est ressorti excédentaire de 116.286 millions au titre de l'année 2018, après 246.976 millions un an plus tôt, indique le rapport annuel de la Balance des paiements et position extérieure globale du pays publié aujourd’hui. .


 

Selon le document, le déficit du compte des opérations courantes s'est réduit de 42.835 millions entre 2017 et 2018 pour se situer à 369.262 millions. Il souligne que cette amélioration du compte courant a été imprimée par l'atténuation du déficit de la balance des biens et services et l'accroissement de l’excédent du compte du revenu secondaire. Elle a été atténuée par l'accroissement du déficit du compte du revenu primaire.

Dans la même lancée, il soutient que la balance commerciale s'est améliorée de 55.889 millions (+53,1%), suite à une plus forte augmentation des exportations par rapport à celle des importations. Et que le déficit de la balance des services s'est accentué de 1,3% en lien notamment avec la hausse des importations de services de transport, dictée par l'accroissement des importations de marchandises.

Il note aussi que le solde déficitaire du compte du revenu primaire s'est creusé de 36.547 millions en relation avec la progression des paiements nets aux nonrésidents au titre des revenus des investissements (principalement des intérêts de la dette extérieure publique) et des autres revenus primaires dans une moindre mesure. Sous l'effet de l'accroissement des appuis budgétaires mobilisés par l'Etat, le compte du revenu secondaire s'est amélioré de 30.301 millions en ressortant excédentaire de 261.845 millions. En part du PIB, le déficit de la balance courante s'est réduit en 2018, pour se situer à 4,7% (5,9% hors dons officiels) contre 5,7% en 2017 (6,8% hors dons officiels).

Le rapport note que le compte de capital a, quant à lui, affiché un solde excédentaire de 175.837 millions, en progression de 2.997 millions par rapport à 2017, soit +1,7%. Cette variation reflète l’afflux des dons projets au profit de l'Administration publique.

Au Burkina Faso, le PIB a enregistré un taux de croissance réel de 6,8% en 2018, après 6,3% en 2017, au dessus de celui enregistré en moyenne dans l'espace UEMOA. Cette accélération de la croissance est imputable à la progression de l'activité dans l’ensemble des secteurs. L'inflation, en moyenne annuelle, mesurée par l'IHPC, est ressortie à +2,0%, plus élevée que la moyenne de +1,1% enregistrée au niveau de l'UEMOA, contre +1,5% en 2017. Elle est toutefois restée conforme à la norme communautaire de +3,0% au maximum.

 

Equonet




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 26 Février 2020 - 16:29 Réaliser les rêves de l'Afrique

Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 19 février 2020

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky SALL, a présidé le Conseil des ministres, le mercredi 19 février 2020, à 10 heures, au palais de la République.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 19 février 2020

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles le président de la République a pris les décisions de nomination au conseil des ministres du mercredi 19 février 2019.


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Réaliser les rêves de l'Afrique

(Equonet-Dakar) – Dans son blog d’aujourd’hui, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à l’éducation en Afrique subsaharienne.


Actu d'Europe

Les exportations britanniques après le Brexit pourraient chuter de 32 milliards de dollars en raison des mesures non tarifaires et des tarifs

(Equonet-Dakar) – Les mesures non tarifaires (MNT) pourraient provoquer des fractures majeures dans les relations commerciales entre le Royaume-Uni et l'UE.